Histoire, vieilles pierres, bon plans et aides au logement… Et en plus, on peut profiter du soleil ! Quatre raisons pour lesquelles vous allez adorer étudier à Toulouse.

L'Université de Toulouse est née au XIIIe siècle.

L’Université de Toulouse est née au XIIIe siècle.

# Une université née au Moyen-Âge

Au Moyen-Âge, l’université de Toulouse était l’une des plus importantes et des plus anciennes de France. Elle a été fondée en 1229 par le comte de Toulouse, Raimond VII. Ordinateur dans le sac et non plus plumes et parchemins, plus de 105 000 étudiants arpentent désormais les campus qui composent la désormais ComUE université fédérale de Toulouse-Midi-Pyrénées (31 établissements). S’y ajoutent près de 40 écoles supérieures (commerce, journalisme, infographie 3D, aéronautique…).

# Logement : coup de pouce de la municipalité

La municipalité de la Ville Rose a décidé de soutenir les étudiants dans leur installation, avec le dispositif Instal’toit (anciennement Pass-log). Le principe ? Un prêt sans intérêt, ni assurance, ni frais de dossier, remboursable sur deux ans maximum et destiné à couvrir les dépenses d’installation. Le dispositif concerne les jeunes âgés de 18 à 30 ans, inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur, en formation, apprentis, alternants ou jeunes travailleurs sortant des « Habitats Jeunes ». Peuvent s’inscrire également, les locataires d’un logement à Toulouse qui ont signé un bail depuis moins de trois mois. Il n’y a pas de conditions de ressources, sauf pour les jeunes travailleurs (moins de 850 € net). Le prêt municipal concerne les dépenses principales comme le dépôt de garantie,  le loyer, les frais d’agence ou l’ouverture des compteurs par exemple.

Les street-artistes sont nombreux à Toulouse.

Les street-artistes sont nombreux à Toulouse.

# De belles pierres… roses

Amateurs.rices de belles pierres et de sorties gratuites ? On pourrait débattre sur le qualificatif « rose » attaché à Toulouse, tout simplement parce que son origine vient de l’usage – très répandu – de la brique dans la ville. Ces briques qui tirent sur un orange flamboyant, habillent la majorité des monuments chers aux Toulousains. En s’installant dans la cité occitane, certains seront d’ailleurs à ne surtout pas rater : le Capitole, la Basilique Saint-Sernin, le Couvent des Jacobins et l’Hôtel d’Assézat. Envie d’un peu de fraîcheur ? Plusieurs canaux traversent la ville dont le canal du Midi : inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, il relie Toulouse à la mer Méditerranée. Option numéro deux : les bords de Garonne avec vue sur l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques, le Pont Neuf, le Dôme de la Grave et, évidemment… la Garonne !

Quand les murs deviennent des œuvres d’art, la municipalité approuve. Sur son site Internet, on peut trouver un top 10 des spots de graffs à admirer : au jardin d’Embarthe, rue Gramat, place Arnaud Bernard, rue Lapeyrouse, rue Sainte-Ursule, rue du Pont de Tounis, rue Marceau, rue des Anges, métro Saint-Agne et avenue Albert Bedouce.

# Un city-guide étudiant

Les étudiants de TBS (Toulouse Business School) n’ont pas pensé qu’à leurs camarades ! En 2003, ils ont créé Le Petit Tou, un city-guide consulté par tous les jeunes toulousains. Animé par 50 bénévoles, Le Petit Tou présente les meilleures adresses de la ville : bars, restaurants, coiffeurs, théâtres, clubs de sport… Ce guide gratuit est publié à 115 000 exemplaires, disponibles à l’accueil de TBS, à l’office de tourisme et à la médiathèque José Cabanis. En plus de coups de cœur, le guide propose des réductions. Et pour ceux qui préfèrent la version digitale, Le Petit Tou est disponible sur son site web et sur une application dédiée pour IPhone.