Au fil de la Loire, se dressent l’histoire et le futur de Nantes. Avec une tradition étudiante très ancienne, une Île unique et foisonnante de culture et un avenir tourné vers la Tech : quatre raisons pour lesquelles vous allez adorer étudier à Nantes.

Chateau Nantes

Le Château des Ducs de Bretagne, à Nantes.

# Une université fondée… en Bretagne

Ah… l’éternel débat ! Oui, on le sait, Nantes fait partie de la Loire-Atlantique depuis 1956. Sauf que l’Université de Nantes a pris sa forme actuelle en 1961 seulement. A l’origine Université de Bretagne, elle a été fondée par François II, duc de Bretagne, en 1461. Elle est dissoute au moment de l’abolition des privilèges. Elle possède désormais deux antennes, à Saint-Nazaire et La Roche-sur-Yon et accueille 34 000 étudiants. A Nantes, 56 585 étudiants (sur 610 000 habitants) sont inscrits dans l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur de l’agglomération (Beaux-Arts, design, commerce, ingénieur, architecture…). A Nantes, les jeunes, sont chouchoutés jusqu’à 32 ans, avec la CartS (Cinéma Art Spectacle), une carte de réduction culturelle (jusqu’à 32 ans inclus donc). Pour 15 € par an, elle permet de bénéficier de réductions sur les spectacles programmés par 27 structures de diffusion culturelles de Nantes et du département.

# Capitale Tech

Nantes fait la part belle au secteur du numérique. Les friands de technologies seront ravis de s’installer dans une ville qui a été labellisée « Métropole French Tech » dès 2014. Plus récemment, en avril, elle a été renouvelée « Capitale French Tech » pour trois ans. Sur l’Ile de Nantes, le « Quartier de la création » rassemblera à terme, selon la Ville, 10 000 acteurs (startupers, créatifs, étudiants, chercheurs). Il y a de l’embauche dans l’air !

Sur l'Ile de Nantes, l'éléphant de la compagnie Royal Deluxe impressionne nantais et touristes.

Sur l’Ile de Nantes, l’éléphant de la compagnie Royal Deluxe impressionne nantais et touristes.

# Une île unique

Dans la capitale de Loire-Atlantique, il est difficile de passer à côté de l’Ile de Nantes quand on parle d’offre culturelle. L’île, dont le projet de réaménagement a commencé au début des années 2000, concentre un important patrimoine industriel dont des chantiers navals. En plus d’un éco-quartier, de logements, de parc ou d’un quartier d’affaire, l’Ile de Nantes est particulièrement prisée des Nantais et des touristes pour l’espace d’exposition des « Machines de l’Ile » de la compagnie Royal Deluxe. Et oui, ce sont eux les créateurs du fameux Grand éléphant. Sur l’Ile de Nantes on trouve également la salle de musiques actuelles Stereolux.

De l’autre côté du pont, une autre salle de spectacle et centre culturel incontournable : le Lieu Unique ou LU, installé dans l’ancienne fabrique des biscuits du même nom. A ne pas rater en se baladant à Nantes non plus : le Château des Ducs de Bretagne ou le Jardin des Plantes. Pour vous guider, « Le Voyage à Nantes », manifestation estivale créée en 2011, vous propose de découvrir la cité au fil des expositions.

# Une œuvre-bar et un quartier festif

Largement connu des Nantais et même à l’international, Le Nid, au 32e étage de la Tour de Bretagne  a été inauguré en 2012, à l’occasion du « Voyage à Nantes ». Perché à 144 m de hauteur c’est œuvre-bar a été créée par l’artiste nantais Jean Jullien. Refuge d’un immense oiseau blanc mi-cigogne mi-héron, la terrasse et la vue depuis les sièges en forme d’œufs à la coque, offre une vue à 360° sur les toits de Nantes. D’ailleurs si vous regardez bien, vous pourrez observer quelques œufs au plat éparpillés à proximité. L’avantage du Nid est que même si on ne peut pas se permettre de s’y payer une consommation, on peut toujours profiter de la vue, pour 1 € symbolique.

L’après-midi pour flâner ou le soir pour manger un morceau ou boire un verre, les Nantais investissent le quartier du Bouffay, le quartier historique du centre-ville. On y trouve crêperies, bars et une ambiance très agitée le week-end.