Un « champion caché » de l’électronique professionnelle et industrielle en plein cœur de la Normandie : impossible n’est pas Seprolec ! Envie de rejoindre cette PME qui conjugue innovation, humanisme et made in France ? Son PDG Patrick Soghomonian (EM Normandie 81) vous dévoile les secrets de cette success story.

 

Après des années passées entre international et banque d’affaires, Patrick Soghomonian a fait prendre à sa carrière un virage singulier . En 2006, il décide de donner vie à son rêve : reprendre une entreprise industrielle. « Pendant 1 an et demi, mon business partner et moi avons parcouru 40 000 km, vu 40 sociétés, adressé  4 offres financières et finalement acquis Seprolec. »

Un rêve industriel

Son objectif, « faire de cette société du  sud  Manche une société industrielle de pointe. Un projet ambitieux, cadré dans un premier temps  par une première leçon de vie : en année 1, le CA a chuté de 25%. » Mais s’il avait perdu une bataille, Patrick Soghomonian était loin d’avoir lâché son destin. Pour lui, le premier pas vers la reconquête c’était de bâtir une vitrine industrielle. «Nous nous sommes installés dans un lieu inattendu : un abattoir flambant neuf à restructurer à Vire ! En 7 ans, 7.2 M€ d’investissements, un CA multiplié par 3 et une des meilleures rentabilités du secteur. Nous sommes présents dans les grands secteurs industriels dont l’aéro et  la défense »

Cap sur la croissance

 Une performance qui rime avec recrutements. « Notre profil d’exigence est désormais réhaussé avec la recherche de Bac +5, de jeunes talents qui ne se tournent pas naturellement vers notre industrie, qu’ils estiment peut être encore « old school ».  Nous sommes la preuve que l’électronique, n’est pas une fatalité « low cost » », insiste-t-il.

La recette du succès

Un cercle désormais vertueux que l’entreprise doit aux 3 principes phares auxquels Patrick Soghomonian déroge rarement  et qu’il partage avec son comité de Direction. « D’abord, se demander si ce prospect a des produits « mondiaux » ou bien un développement national très innovant (c’est par exemple le cas des Autolib, pour lesquelles nous avons fabriqué  la télématique embarquée via un B.E). Il faut ensuite que son produit recèle éventuellement un défi technique ou technologique et enfin bien sûr, s’interroger sur sa solidité financière. »

 Demain se prépare dès maintenant

Un triptyque gagnant qu’il partage au quotidien avec ses managers auxquels il confiera, en temps voulu, le soin d’écrire une nouvelle page de l’histoire de l’entreprise. « La base de notre management, c’est l’écoute, la bienveillance et le dialogue intelligent. D’ici là, nous avons encore beaucoup de beaux projets à réaliser ensemble. Mon rêve ? Faire la conquête d’une entreprise  de la première nation industrielle, l’Allemagne. »

 « Être un leader c’est pouvoir donner la possibilité aux gens de faire autre chose de leur vie »

 La force de la transmission

Cet état d’esprit entre conquête et humanisme, Patrick Soghomonian l’a certainement acquis au fil de ses rencontres et de ses expériences. Ses amis avec lesquels il a grandi au cœur d’un 9e arrondissement où « les communautés se mélangeaient sans aucun complexe ». Son service militaire chez les chasseurs alpins, « une expérience qui procure une certaine densité. » Son père enfin, dont la modestie et le courage le portent encore aujourd’hui. « Il m’a donné un de ces conseils dont on se souvient toujours : si tu veux réussir, écoute, apprends et assieds-toi à côté du premier de la classe ». Une inspiration pour ce PDG qui enfant, « n’a jamais reçu de prix d’excellence, mais est extrêmement fier de ses nombreux billets de satisfaction et prix de camaraderie. »

Un patron au diapason : Passionné de musique classique et de piano, Patrick Soghomonian est mécène du festival Chopin de Nohant. Il est également administrateur de l’Orchestre de Normandie et soutient le Concours des jeunes talents normands de Vire.

Ses valeurs clé du leadership : Envie, Engagement, Écoute, Défi, Solidarité

 

CONTACTEZ PATRICK SOGHOMONIAN ICI !

 




Votre CV :