François Fourmentin, diplômé de ESCP Europe, croit fermement au potentiel de chacun. Professeur et entrepreneur, il crée en 2017 Tuteur Privé : un site qui connecte familles et étudiants de grandes écoles et universités pour du soutien scolaire. Portrait d’un engagé pour l’égalité des chances.

 

Monsieur le prof

Chaleureux et souriant, c’est les mots qui définissent le mieux François. Pas étonnant que ses élèves en soient fans ! Quand il donne des cours, il est passionné et passionnant. Et pour cause, transmettre et aider, c’est son objectif premier. « Pendant mes études, je donnais des cours particuliers d’économie ou de langues pour me faire de l’expérience et gagner un peu d’argent mais finalement c’est devenu plus important encore », a réalisé l’ex-étudiant de ESCP Europe. Depuis, il n’en démord pas, même lors de son stage de fin d’études dans une banque. « Je me suis rendu compte que ce n’était pas ce que je voulais faire de ma vie. J’aspirais à revenir à mon premier amour : enseigner », se rappelle-t-il. Alors, une fois diplômé, il était bien décidé à réaliser son ambition : « proposer une nouvelle expérience d’apprentissage pour permettre à tous les élèves de progresser et réussir leur scolarité ».

Cours pour tous

Lui qui estime qu’« il faut écouter son instinct » crée donc Tuteur Privé. Cette plateforme en ligne permet aux étudiants de grandes écoles et universités d’organiser des cours particuliers en présentiel, avec un suivi sur la durée, à des élèves de primaire, collège, lycée ou du supérieur. « Je trouvais que sur le marché il n’existait pas de solution optimale. Avec Tuteur privé, je veux restaurer la confiance de l’élève, garantir un tuteur de qualité, recruté avec beaucoup d’attention et à prix abordable ; et offrir la possibilité aux étudiants d’avoir un job adapté à leur emploi du temps ». L’accompagnement scolaire personnalisé, c’est l’ADN de Tuteur Privé. L’approche se veut plus moderne que le classique prof-élève, « d’où le nom de Tuteur Privé qui connote plus la transmission et la confiance en réponse à des objectifs scolaires », précise François. En juillet 2017, le premier cours est donné.

Découvrez un autre jeune talent…

[selfie] Traqueur d’odeur

 « Quel que soit le niveau de l’élève, on le prend tel qu’il est pour l’élever là où il veut aller »

En cours d’évaluation

Après avoir commencé l’aventure seul, François a été rapidement rejoint par Ruben Assouline, alors en master à l’école d’ingénieurs ISAE-SUPAERO, lui aussi grand passionné d’enseignement. Ensemble, ils font grandir Tuteur Privé. Aujourd’hui, c’est 200 tuteurs dans toute l’Ile-de-France ! C’est aussi grâce à la Blue Factory, incubateur pour jeunes startuppers de ESCP Europe, que Tuteur Privé connaît un véritable essor. « C’est un endroit où l’entraide avec les autres entrepreneurs motive à fond ! », s’exclame François, tenant à remercier toutes les personnes qu’il y a rencontré. Mais ce qui le booste le plus, c’est le retour des élèves. « Beaucoup me disent que grâce à Tuteur Privé, ils n’ont plus envie de baisser les bras et veulent se battre pour réussir. C’est la meilleure récompense qui soit. »

Vous êtes étudiant(e) issu(e) de l’enseignement supérieur ? Voici les trois avantages que vous pourriez avoir à donner des cours avec Tuteur Privé :

  • Une meilleure rémunération : c’est 40 % de plus que les autres agences de soutien scolaire
  • Un suivi garanti : tous les tuteurs sont accompagnés dans leurs démarches, notamment celles pour avoir le statut d’autoentrepreneur (indispensable pour exercer avec Tuteur Privé)
  • Du partage et du fun : des apéros sont régulièrement organisés pour que les étudiants-tuteurs puissent se rencontrer, échanger et se soutenir dans l’obtention de leur diplôme

 

« Travailler chez Soletanche Bachy est une occasion unique de construire le monde »

Stéphane Abry, Directeur général délégué, présente Soletanche Bachy. Le leader mondial des fondations et des technologies du sol.

Cham : l’efficacité n’est pas qu’énergétique

Générer efficacité et motivation au service de la transition énergétique est l’objectif de Jean-Bernard Terrier (IAE France 93, Université de Chicago 11), directeur général de Cham.

Le management around the world

Comment le manager interagit-il avec ses collaborateurs en Allemagne, au Japon ou en Angleterre ? Décollage immédiat avec Hélène Langinier (EM Strasbourg) et le docteur Ricardo Azambuja (Rennes School of Business).

Viser la lune, ça ne nous fait pas peur !

Focus sur l’industrie aérospatiale, un secteur en pleine révolution, porté par le New Space et les nouveaux challenges de la space economy

Armani Beauty : Mettez-vous au parfum !

XS, Déclaration, Terre d’Hermès, Sì d’Armani : depuis que Véronique Gautier (SKEMA Business School 83), Global President Armani Beauty – chez L’Oréal, a mis son nez dans le parfum il y a 30 ans, les succès s’enchaînent. Une expertise olfactive...

Management, tech et collaboratif : le cocktail gagnant du DG du futur

Comment le manager trouve-t-il l’équilibre Homme-machine ? Quels sont ses atouts pour affronter ses nouveaux défis ? Christophe Clavé (INSEEC), répond.

Groupe Launay : l’ascension audacieuse d’une entreprise familiale

Jérôme Launay (TBS 96), directeur général, revient sur l’histoire de ce family business, son expérience de dirigeant et ses années d’études à TBS.

Faites une cure d’innovation avec Allergan

À l’origine du développement de la toxine botulinique de type A, l’entreprise biopharmaceutique Allergan s’est imposée comme le leader mondial de l’esthétique médicale. Pascal Brice DG, dévoile ses tips de manager.

Guerlain s’adresse sans fard aux jeunes talents

Si vous avez envie de rejoindre une entreprise engagée et de bâtir une carrière pérenne, Nathalie Elbaz, directrice générale de Guerlain France, a un message pour vous.

Les métamorphoses de la langue du management

Deux approches, deux regards sur la langue et ses évolutions, telle qu’elle est notamment pratiquée dans le monde de l’entreprise.