Communiqué de presse :

En avril dernier, le Service d’Electronique et d’Informatique de l’Ouest – SEIO – Junior-Entreprise de l’ESEO Grande Ecole d’ingénieurs, présentait son étude ayant pour objectif le développement d’un système électronique permettant la détection des potentiels écarts d’ouverture des stalles de départ (pour les courses de chevaux). Grâce à cette étude innovante – réalisée pour le GIE GTAMCO mettant à disposition aux Sociétés de courses, des moyens humains et matériels pour le bon déroulement des concours équins – la Junior-Entreprise s’est vu remettre le 11 mai dernier, le Prix de la Meilleure Étude en Ingénierie lors du Congrès National d’Été 2019 de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises (CNJE), en partenariat avec ALTEN, leader mondial de l’Ingénierie et du Conseil en Technologies.

 

Le SEIO primé au congrès des Junior-Entreprises

Avec plus d’une centaine d’équipes candidates, la Junior-Entreprise SEIO a remporté le Prix de la Meilleure Étude en Ingénierie lors du Congrès National d’Été 2019 de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises (CNJE). En compétition avec des projets de Centrale Supelec et de l’Insa Lyon, le SEIO s’est démarqué par la qualité de son étude.

Les candidats devaient présenter un dossier complet abordant le contexte d’une étude du mandat passé. Les étudiants de l’ESEO avaient choisi de mettre en avant un projet d’électronique ayant pour objectif le développement d’un système électronique permettant la détection des potentiels écarts d’ouverture des stalles de départ (pour les courses de chevaux).

 

Le Service d’Electronique et d’Informatique de l’Ouest

Plus connu sous l’acronyme SEIO est la Junior-Entreprise de l’ESEO, grande école d’ingénieurs située à Angers. Depuis 1983, année de sa création, le SEIO réalise tous types de projets en rapport avec les domaines de compétences de son école, à savoir : le développement web, le développement de logiciels, le développement des applications iOS ou Android, la réalisation d’objets connectés, la création de cartes électroniques ou encore des consultations en solution numériques, des formations ou des traductions techniques. Composée aujourd’hui de 28 administrateurs, la Junior réalise plus d’une dizaine d’études par mandat pour un chiffre d’affaires avoisinant les 40k€, chiffre en nette augmentation depuis 3 ans.

Située à Angers, la Junior de l’IoT baigne dans un écosystème technologique en plein essor ces 5 dernières années. La multiplication des partenariats internationaux avec la ville et l’installation de grands groupes ainsi que de plusieurs start-ups au sein de l’agglomération sont la preuve de cet essor.