Si vous présentez un verre à moitié vide à Thierry Chantriaux (Supélec 89, CPA HEC 00), il le verra presque plein… Rencontre avec un extrême optimiste, amoureux du bureau d’études pluridisciplinaire AREP, la filiale de la SNCF, qu’il dirige avec passion.

 

Comprendre les besoins de la ville de demain

Nous faisons un métier exceptionnel ! S’il fallait ne retenir qu’une chose de cet entretien avec le Directeur Général d’AREP, ce serait bien l’amour qu’il porte à son entreprise. Mettant son savoir faire dans la conception de gares au service de toutes sortes de projets ayant vocation à accueillir d’importants flux de personne, la filiale de la SNCF participe à imaginer ce que sera la ville et les lieux de demain.  Savoir que le fruit de son travail a une utilité publique, c’est tellement gratifiant !

 

Un modèle unique en France…

La motivation des collaborateurs du groupe émane de la nature des projets qu’ils mènent -gares, plateformes multimodales, musées, études urbaines – mais aussi de l’approche pluridisciplinaire qu’ils adoptent. Chez AREP, toutes les compétences – architecture, design, ingénierie, urbanisme, économie, programmation, conduite d’opérations – sont intégrées… ce qui créé une énergie que l’on ne retrouve rarement ailleurs. Comme les équipes ont l’habitude de travailler ensemble, nous gagnons du temps en éludant la phase de prise de connaissance et d’adaptation. Chacun s’investit de manière plus riche dans la relation humaine et une véritable histoire s’écrit !

© AREP / Illustrateur : INUI

Intégrant des sciences humaines

Les projets d’AREP impliquent de prendre en compte les pratiques des usagers. C’est pourquoi AREP a fait appel à une sociologue pour travailler sur l’extension d’une ligne de tramway à Saint Etienne. Les études associant designer, urbaniste et sociologue ont par exemple mis en lumière la nécessité de positionner une station en retrait d’un collège et non directement devant la sortie de l’établissement. En effet nous avons constaté que les élèves avaient besoin de marcher un peu pour marquer la transition entre la bulle de l’école et l’espace public. Suite à ce projet le dirigeant a décidé de faire intervenir un philosophe sur une période longue. Je ne sais pas exactement ce qu’il apportera, mais il va forcément se passer quelque chose ! Une structure  comme la nôtre peut et DOIT se le permettre pour avoir une approche différente !

 

Un collectif boostée par un « Ingénieux en rien »

J’aime à dire que je n’y connais rien. Mais ma curiosité insatiable et mon enthousiasme font que je cherche à posséder une vision d’ensemble indispensable pour orchestrer le tout. En tant que DG, Thierry Chantriaux s’investit pour créer un environnement propice à l’innovation. Nous recrutons beaucoup de jeunes diplômés mais je suis également fier d’avoir embauché récemment une architecte de 60 ans. Notre créativité vient de cette mixité de profils.

 

L’optimisme : la clé du succès

En France on prend un risque tandis qu’au Québec, on  » prend une chance  » ! Tout est une question de point de vue, mais je préfère le second ! Dans le bureau de Thierry Chantriaux sur son paper board, on peut d’ailleurs lire des +++ !, et des citations toutes plus positives les unes que les autres. Lorsqu’un problème se présente, rien ne sert de le repousser à demain et de dramatiser la situation. Sa philosophie ? Trouver une solution immédiatement pour le transformer en opportunité.

 

« Le management du don »

Qu’offrez-vous à vos équipes ?  Voilà la question que pose le DG à ses managers. Il souhaite un leadership généreux. Prendre soin des individus compte beaucoup pour lui. On ne passe pas assez de temps à s’encourager et à se féliciter ! Lors d’un séminaire, il y a quelques années, je me souviens avoir spontanément  terminé mon discours en leur disant : je vous aime ! Cela peut paraître étrange pourtant je crois que pour diriger, il faut être sincère et exprimer ce qu’on a au plus profond de soi.

Contact : www.arep.fr