Fiche d’identité :
Laurianne Materne, 23 ans, Originaire de Strasbourg,
Etudiante en dernière année à EM Strasbourg

LAURIANNE MATERNE © Laurianne Materne

LAURIANNE MATERNE © Laurianne Materne

L’ENTREPRENEURIAT, LE MEILLEUR APPRENTISSAGE !
Laurianne et son associé Bounsou Kham sont aujourd’hui à la tête de l’entreprise ECO LETTER, lancée en 2011. ECO LETTER, c’est une plateforme de solution industrielle d’envoi de document multicanal aux entreprises et particuliers. « J’ai rencontré mon associé lors d’un café entrepreneurs, et j’ai décidé de participer à l’aventure et le lancement de l’entreprise ECO LETTER. À la fin de mon année de césure, j’avais tellement appris grâce à l’expérience sur le terrain que j’ai voulu la partager. En effet, je pense qu’il est essentiel de compléter nos connaissances académiques avec des expériences concrètes et à mon sens l’entrepreneuriat permet cet apprentissage ». Suite à son année de césure, Laurianne a d’ailleurs monté avec des amis un incubateur au sein de l’école : Start EM Strasbourg. « Nous accompagnons de nombreux projets, nous organisons des conférences, des évènements, et participons à des concours ».

 

L’ENTREPRENEURIAT DANS LES GÊNES ?
« J’ai toujours voulu crée ma société ! » Et on le comprend aisément dans la mesure où Laurianne est issue d’une vraie famille d’entrepreneurs. Son père, son oncle et maintenant sa petite soeur ont tous crée leur entreprise. Elle a donc toujours baigné dans ce milieu et les valeurs de l’entrepreneuriat. Pour Laurianne, quand on est étudiant entrepreneur, l’entourage joue un rôle clé. « Que ce soit la famille, les amis ou encore l’école, nos proches ont un esprit critique qui permet de rester réaliste et qui nous pousse à toujours nous remettre en question pour avancer ». Si elle avait un conseil à donner, ce serait de ne pas trop se poser de question. « C’est formidable d’avoir des projets et de chercher à les concrétiser. Nous sommes jeunes, c’est maintenant qu’on a le temps et que l’on peut prendre des risques. »

 

L’APPEL DE L’ASIE !
Quand Laurianne a eu l’opportunité de faire un an d’échange académique à Bangkok, elle n’a pas hésité ! En effet, l’Asie est un continent qui l’a toujours intéressée sur le plan économique. « Ce qui est très enrichissant dans cet échange, c’est de pouvoir travailler avec des étudiants internationaux. Grâce aux travaux de groupes, nous sommes régulièrement confrontés à des modes de pensées différents et à de nouvelles méthodes de travail. » Actuellement en Master international, et forte de son expérience entrepreneuriale Laurianne se sent plus que jamais motivée par la gestion de projets dans de grands groupes (notamment ceux implantés en Asie) et le management d’équipes internationales.

 

Portrait chinois :
3 VALEURS QUI TE SONT CHÈRES ?
Etre honnête avec soi-même, la persévérance et le courage.
UN ENTREPRENEUR QUE TU ADMIRES ?
Guy Kawasaki
CE DONT TU NE TE PASSES JAMAIS ?
Je n’accorde pas d’importance particulière aux objets. En revanche je suis très attachée aux personnes, et en particulier à ma famille.
UNE BÊTISE D’ENFANT ?
En primaire, j’ai fait croire à ma maitresse qu’un des élèves s’était échappé de l’école. Elle a passé un bon moment à rechercher désespérément un enfant imaginaire !

 

Anne-Sophie Mathieu