Communiqué de presse :

Le 17 octobre 2018, Sciences Po et la Cité internationale universitaire de Paris ont signé une convention de partenariat de 10 ans qui permet de continuer à loger à la Cité internationale universitaire de Paris des étudiants de Sciences Po bénéficiaires de programmes d’ouverture sociale et internationale.

 

Cette signature s’inscrit dans le cadre des relations de partenariat nouées depuis plus de 15 ans entre Sciences Po et la Cité internationale universitaire de Paris. Les deux institutions poursuivent des engagements communs en faveur de la diversité, de la promotion de l’excellence académique et de l’accueil des étudiants et chercheurs internationaux. Soucieux de leur offrir des conditions d’hébergement favorables à leur réussite, Sciences Po loge à la Cité internationale des étudiants issus des Conventions Éducation Prioritaire (CEP) ainsi que des étudiants internationaux lauréats de bourses d’excellence (Bourse Émile Boutmy et programme Afrique). Les étudiants accueillis ont la possibilité de vivre une expérience internationale sur un campus de 34 hectares en plein essor qui favorise l’échange et la rencontre en accueillant chaque année 12 000 étudiants, chercheurs, sportifs et artistes issus de 150 nationalités.

 

LOGER LES ÉTUDIANTS DANS LES MEILLEURES CONDITIONS

Grâce au brassage des nationalités et des domaines d’études au sein des 40 maisons de la Cité internationale, les étudiants expérimentent au quotidien le vivre-ensemble sur un campus unique au monde créé au lendemain de la Première Guerre mondiale pour favoriser le dialogue des cultures. La Cité internationale contribue ainsi à la réussite de leur séjour académique en France, en leur donnant accès à une importante offre de services étudiants tout au long de l’année : accueil et accompagnement des publics en mobilité internationale, bibliothèques, espace langues, sport, activités culturelles, espace de coworking, etc. Sur le campus, ils peuvent également développer des compétences professionnelles en lançant des projets collaboratifs avec d’autres résidents ou en participant à des projets culturels réalisés par les maisons.

 

FAVORISER L’OUVERTURE SOCIALE ET CULTURELLE

Au début des années 2000, Sciences Po a fait le constat du manque d’ouverture sociale et culturelle du recrutement des grands établissements sélectifs français. Pour diversifier son corps étudiant, Sciences Po a lancé en 2001, sous la direction de Richard Descoings, le dispositif des Conventions Éducation Prioritaire (CEP), une voie d’accès sélective destinée aux élèves issus des lycées relevant de l’éducation prioritaire. Soucieux d’offrir à ces étudiants les meilleures conditions de logement, Sciences Po a fait le choix, dès 2001, de loger ceux qui en font la demande à la Cité internationale qui partage ses valeurs d’excellence et de mixité sociale. Le campus a accepté d’accueillir, par dérogation à ses règles d’admission (dérogation de niveau licence), les étudiants de ce dispositif. Signataire de la convention Égalité des Chances pour la démocratisation des formations d’excellence depuis sa mise en place en 2001, la Cité internationale accueille sur son campus des jeunes issus de milieux défavorisés, en s’associant à des grands établissements.

 

PROMOUVOIR L’EXCELLENCE ACADÉMIQUE

Ce partenariat prévoit également de loger à la Cité internationale des étudiants internationaux de Sciences Po lauréats de la Bourse Émile Boutmy, du nom du fondateur de Sciences Po. Cette bourse s’adresse aux meilleurs talents du monde, quelle que soit leur origine sociale. Sont éligibles les étudiants, primo-arrivants, non ressortissants de l’Espace économique européen, admis dans un programme diplômant du Collège universitaire ou d’une des écoles de Sciences Po, en Master.

Le programme de bourses « Afrique », mis en place avec la Mastercard Foundation, vise à accompagner les parcours de 120 étudiants africains talentueux et issus de milieux très modestes. L’accueil de ces profils talentueux est en phase avec la politique d’admission de la Cité internationale fondée sur l’excellence académique, la mixité sociale et une répartition internationale équilibrée.