Philippe Delorme (ECP 93 – IEP 94) Directeur Général, Stratégie et Innovation Schneider Electric

Schneider Electric opère une transformation stratégique, passant d’un fabriquant de produits à un fournisseur de produits et solutions en gestion de l’énergie. A quelles nouvelles attentes du marché et quelles problématiques mondiales en matière d’efficacité énergétique cette stratégie vise-t-elle à répondre ?

Notre planète fait face à un défi énergétique sans précédent. D’ici 2050, les besoins en énergie devraient doubler, pour accompagner la croissance démographique, économique et industrielle du monde. Dans le même temps, nous devrions réduire de moitié nos émissions de gaz carbonique, pour éviter les conséquences dramatiques d’un changement climatique.

Les attentes de nos clients évoluent donc aussi. Nos clients veulent réduire leurs coûts d’énergie tout en augmentant la fiabilité et la sécurité de leurs installations ; améliorer la performance de leurs équipements tout en étant plus respectueux de l’environnement. C’est pour toujours mieux répondre à leur besoin de gestion optimisée de l’énergie que Schneider Electric a décidé de se développer à la fois dans les produits et dans les solutions. En nous appuyant sur notre portefeuille de produits compétitifs et innovants, notre expertise reconnue, et notre réseau de clients et partenaires, nous développons une nouvelle gamme de systèmes et de services sur-mesure, plus complexes et plus sophistiqués.

Comment, en tant que Directeur Général Stratégie et Innovation, entendez-vous déployer ce nouveau visage du Groupe, dans ses dimensions technologiques, commerciales et managériales ?

Je crois en une innovation qui ne s’applique pas uniquement à la technologie. L’innovation existe aussi dans la façon dont les gens collaborent, dont les relations avec les clients se construisent, dont les équipes échangent. Lorsque notre Groupe a pris la décision novatrice de se développer dans les solutions, nous avons réfléchi à ce que nous devions mettre en place pour réussir cette transformation : il a fallu définir de nouveaux métiers et en faire évoluer d’autres ; former de nouveaux responsables commerciaux et marketing, de nouveaux experts techniques ; créer de nouvelles gammes pour nos clients ; imaginer de nouvelles organisations pour soutenir, accompagner et déployer ce développement. C’est ce que nous avons fait et continuons de faire, partout où nous sommes présents.

Comment ces évolutions se traduisent-elles en termes de compétences et de nouveaux métiers notamment liés au développement de solutions d’efficacité énergétique (logiciel, électronique, réseaux électriques, mécatronique, thermique) ou aux métiers d’affaires pour la vente des solutions ?

Les solutions évoluent : nous parlons d’efficacité énergétique active, qui va plus loin qu’une simple mesure de performance. Il s’agit d’auditer un site ou une installation, de bâtir un plan d’amélioration ambitieux, de le mettre en œuvre évidemment (via des produits, des systèmes et des services le plus possible intégrés) puis, et c’est clé, de le suivre dans la durée afin de continuer à mesurer et à améliorer. Car on ne valorise que ce que l’on mesure…

« D’ici 2050, les besoins en énergie devraient doubler, pour accompagner la croissance démographique, économique et industrielle du monde. »

Les métiers évoluent : alors que notre ‘business model’ traditionnel consiste à proposer des produits performants à notre réseau de distributeurs partenaires, il s’agit ici de proposer directement à nos clients des offres complexes construites sur-mesure. Le marketing est différent, la vente est différente, le support technique est différent..Et ceci implique nécessairement des compétences nouvelles. Nous devons être capables d’offrir de la gestion de projets, des services financiers, du suivi tout au long du cycle de vie de l’installation bref, tout un travail d’équipe autour d’un objectif partagé : la satisfaction de chacun de nos clients.

Quelles sont les autres fonctions plus traditionnelles mais néanmoins essentielles qui doivent accompagner cette mutation, et sont-elles aussi des débouchés possibles pour de jeunes diplômés des grandes écoles dans le Groupe ?

Nous l’avons dit, cette stratégie de développement des solutions correspond à une véritable transformation. En terme de gestion des compétences, c’est donc toute l’organisation qui doit accompagner cette évolution : les ressources humaines via une gestion spécifique des carrières, des talents et des compétences, la stratégie via la mise en œuvre de ‘business models’ correspondants, la communication via la promotion adaptée des solutions, la R&D via la création d’offres intégrées etc. C’est donc tous les métiers de l’entreprise qui évoluent et/ou doivent accompagner cette évolution. Tous nos départements recherchent de jeunes diplômés pour accompagner de près ou de moins près cette transformation !

Enfin, quels sont les attraits majeurs de Schneider Electric pour de jeunes cadres selon vous ?

La stratégie de Schneider Electric vise à assurer une croissance durable et rentable en développant à la fois les produits et les solutions, les économies ‘matures’ et les nouvelles économies, la croissance organique et la croissance externe, et l’ensemble de nos collaborateurs. Cette stratégie porte ses fruits : notre Groupe est leader sur l’essentiel de ses marchés, présent dans le monde entier, il contribue à relever les grands défis de l’énergie auxquels notre planète, donc chacun d’entre nous, sommes confrontés. Et enfin et surtout, Schneider Electric croit en les hommes et les femmes qui le compose, en leur enthousiasme, leur compétence, leur engagement – j’oserais dire, en leur énergie. C’est un groupe magnifique que je sers avec passion depuis 15 ans.

 

A.D-F

Contact : www.schneider-electric.com/groupe