Frédéric Abbal (ECAM Lyon - INSEAD), Président de Schneider Electric France « Schneider Electric est une famille, l'entreprise a une vraie âme. Un stage ou une alternance dans nos équipes ne laisse pas indifférent. »

Frédéric Abbal (ECAM Lyon - INSEAD), Président de Schneider Electric France « Schneider Electric est une famille, l'entreprise a une vraie âme. Un stage ou une alternance dans nos équipes ne laisse pas indifférent. »

Le stage et l’alternance sont valorisés tels une expérience professionnelle chez Schneider Electric. Car pour Frédéric Abbal (ECAM Lyon – INSEAD), Président de Schneider Electric France, l’apprentissage de l’entreprise, des relations interpersonnelles à l’œuvre dans les équipes, et le test de l’adéquation de ses valeurs personnelles avec celles de l’entreprise, ne peuvent se faire qu’en situation.

 

 

En tant que VP du conseil d’administration de l’ECAM Lyon, Frédéric Abbal constate que la compréhension de l’entreprise et de ses attentes est difficile à appréhender depuis l’école. Une seule solution donc : s’immerger au cours de stages ou en étudiant en alternance. « C’est une chance unique pour goûter à une réalité impossible à comprendre uniquement par son étude théorique. Un élève qui a une expérience de l’entreprise part donc avec une longueur d’avance en tant que jeune diplômé. »

Apprentissage d’un système de valeurs

Réaliser une mission en entreprise donne en outre un éclairage sur les relations interpersonnelles. « La notion de travailler ensemble en entreprise est bien différente du travail en projet à l’école. En entreprise, chacun au travers de sa mission interagit sur celles des autres. Travailler ensemble c’est aussi l’apprentissage d’un système de valeurs. Un stage ou une alternance sont l’occasion de tester l’adéquation de ses valeurs personnelles avec celles de l’entreprise, essentielle pour une collaboration efficace et épanouissante. Car nos valeurs ont une incidence réelle sur notre manière de travailler. » Schneider Electric fonde ainsi sa culture sur des valeurs d’ouverture, de passion, d’efficacité et de collaboration.
« L’expression des avis de chacun, de manière franche et directe et dans le partage, est un facteur d’accélération de la conduite du changement. C’est d’autant plus le cas chez un leader comme Schneider Electric qui a stratégiquement revu son business model pour devenir un acteur mondial de la gestion de l’énergie électrique. » L’ouverture est un autre point clé de la culture d’un Groupe actif dans le monde entier et dont la croissance s’appuie aussi sur l’intégration de nouvelles entités. « Lorsque nous achetons une entreprise, l’objectif n’est pas de la formater mais au contraire de s’enrichir de ses valeurs. »

Et acquisition d’un socle de compétences

Schneider Electric développe une ambitieuse politique d’accueil de stagiaires et d’alternants. En 2010, 500 jeunes ont réalisé un stage en France et ils seront aussi nombreux en 2011. L’engagement est aussi important pour l’alternance avec 800 jeunes actuellement en mission. Chaque jeune est accueilli pour une présentation des activités et métiers, puis intègre son entité où il est encadré et formé par son manager. « Nous sommes très attachés à faire un retour précis au jeune à l’issue de sa mission afin de lui permettre d’identifier ses points forts et d’amélioration. L’alternance est un terrain de formation et de pré-recrutement privilégié par Schneider Electric. Nous pensons qu’elle permet de développer un solide socle de compétences et est donc valorisée telle une expérience professionnelle. » Le Groupe recrute par ailleurs des compétences pointues dans des domaines de développement stratégiques. « Nous recrutons chaque année une centaine de jeunes diplômés et première expérience en France. Nous recherchons des spécialistes de la conduite de projets, des énergéticiens spécialistes des ENR ou du software. »

 

A. D-F

 

Contact : www.schneider-electric.fr