Cet article a 1 année. Merci d'en tenir compte durant votre lecture.

Grand Entretien Herbert Castéran, DG de l’EM Strasbourg

 

Herbert Castéran, directeur général de l’EM Strasbourg depuis mai 2016, nous dit comment il entend faire de la business school de l’université de Strasbourg, l’Ecole des futurs, le lieu de découverte de l’étudiant, de la fondation de ses compétences pour s’adapter tout au long de sa carrière. Par Ariane Despierres-Féry

 

Quel a été le point de départ pour établir le plan stratégique à l’horizon 2021 ?

Il s’articule autour de deux questions : Quels diplômés proposons-nous ? De quels outils et compétences devons-nous les doter afin qu’ils s’adaptent en continu durant un parcours de 40 ans ? Le savoir-devenir de nos diplômés est la préoccupation centrale de l’EM Strasbourg. L’objectif est d’en faire des acteurs de leurs futurs, capables d’utiliser leurs atouts et dispositions, magnifiés par nos enseignements. Nous capitalisons également sur un atout majeur de l’école : l’accompagnement individuel de nos élèves afin de les mener à la découverte de qui ils sont profondément.

Par quelle pédagogie y parvenez-vous ?

Nous misons sur la pédagogie active pour développer des postures et compétences clés pour évoluer dans le cadre des mutations accélérées du monde professionnel. Nous les préparons à être entrepreneur de leur vie, dans toutes les situations, fonctions et positions ; à être en mesure d’identifier et saisir les opportunités ; à être créatifs ; à évoluer en milieu interculturel (un an obligatoire à l’étranger).

 

Pédagogie, ambiance, Marie Pfiffelmann, professeure à l’EM Strasbourg vous dit tout

Ma vie de prof à l’EM Strasbourg

Un exemple de mise en situation ?

Nous avons inauguré les winter games, un mix de challenge sportif et créatif en équipe, avec les 1eA. Ils y ont exercé leur capacité à collaborer, à faire confiance, et ont montré l’envie d’avancer ensemble. Lors de la remise de prix, nous avons senti qu’un esprit de groupe s’était fondé lors de cette séquence pédagogique. Nous les incitons tout au long de leur cursus à tenter, à apprendre par l’action comme de leurs erreurs, au travers de business games, de jeux de rôles au sein de salles de professionnalisation (reconstitution d’espaces professionnels), de la réalisation de projets, de travaux en classe inversée. Nous leur demandons aussi de s’autoévaluer.

 

Comment fonctionne le dispositif Cap Career pour ce suivi ?

Ce dispositif comprend des tests de personnalité, un suivi par des coaches, des ateliers de développement personnel, un travail d’identification de ses acquis, compétences, qualités. Tout est repris dans le « Passeport manager ». La finalité est d’identifier de la manière la plus précise possible son projet. Cet accompagnement bénéficiera aussi dès septembre à nos jeunes diplômés. L’EM Strasbourg restera à leur côté durant 5 ans dans la maturation de leur projet et surtout sa mise en œuvre, en coordination avec l’association des Alumni.

 

Promesses de l’Ecole des futurs

Aux étudiants et jeunes diplômés : Etre acteurs de leur futur et en situation de le choisir.

Aux entreprises : Dans un contexte évolutif, l’EM Strasbourg entend leur apporter les clés pour décoder la nouvelle économie et éclairer leur futur au travers de collaborations avec les enseignants-chercheurs, notamment au sein de l’Observatoire des futurs et de pôles d’excellence thématiques.

 

Les qualités humaines ça compte à l’EM Strasbourg

La signature humaine des diplômés de l’EM Strasbourg combine plusieurs capacités clés :

  • Créativité : penser hors des sentiers battus, voir des solutions alternatives, percevoir et interpréter des signaux faibles
  • Relationnel : collaborer, s’inscrire dans une relation avec l’autre dans son altérité, tirer quelque chose de constructif de la différence, s’adapter en ayant confiance en soi et en les autres
  • Prise de recul : en faisant appel à la capacité d’analyse, à mettre en perspective les idées et situations, à sa culture, en gérant le déluge d’informations, en développant une vue globale, en apprenant à décider malgré le doute

Déborah Jeanpetit, étudiante en 3e A du PGE de l’EM Strasbourg partage son quotidien

Ma vie d’étudiante à l’EM Strasbourg

Cet article a 1 année. Merci d'en tenir compte durant votre lecture.