Leader mondial de l’analytique, SAS a fait de l’épanouissement de ses collaborateurs sa priorité. Rencontre euphorisante avec Yannick Charron (UCP 99), son DRH.

 

SAS fait partie des entreprises où il fait bon travailler. Dans quelle ambiance évoluent les collaborateurs ?

En plus de locaux flambant neufs à La Défense, la filiale française est installée au château de Grégy-sur-Yerres en Seine et Marne. Nous profitons d’un parc 20 hectares avec parcours santé, d’un terrain de tennis, d’une salle de sport avec sauna, d’une conciergerie et d’une crèche. Ce cadre de travail reflète la pensée du fondateur de SAS pour qui des collaborateurs heureux fournissent un travail de qualité.

 

Cette culture d’entreprise se retrouve-t-elle dans le management des équipes ?

Totalement. Nous privilégions la responsabilisation de nos collaborateurs notamment via un dispositif de travail à distance qui permet à chacun de gérer son équilibre professionnel. Notre priorité est de savoir si le collaborateur a atteint ses objectifs, pas de l’avoir sous nos yeux tous les jours ! Notre valeur ajoutée s’illustre aussi par la culture de la porte ouverte qui passe par un accès simplifié à tous les managers de l’entreprise.

 

Un conseil à ceux qui souhaitent vous rejoindre ?

Chaque année, nous sélectionnons une vingtaine d’étudiants en Master 2 et nous les intégrons au programme « SAS Spring Campus ». Ils débutent par un mois de cours avec des experts spécialistes métiers, suivi d’un stage au sein d’une entreprise cliente, d‘une société de conseil partenaire ou de SAS elle-même. Une occasion en or pour les apprentis data scientists d’apprendre leur futur métier.

Chiffres clés SAS Institute : 3,2 Mrds $ de CA en 2016 / 25 % du CA investi en R&D tous les ans / 14 000 collaborateurs dans le monde / 300 employés en France

 

 

Contactez directement Yannick Charron

10 + 13 =

La Fondation Mines-Télécom récompense les stagiaires et alternants du réseau IMT – Portrait de Marie Payet

La Fondation Mines-Télécom récompensera les meilleurs stages, apprentissages et thèses des écoles de l’IMT le 27 mars prochain. L’occasion de mettre en lumière trois talents des écoles de l’IMT. Portrait de Marie Payet.

La Fondation Mines-Télécom récompense les stagiaires et alternants du réseau IMT – Portrait de Paul Bacle

La Fondation Mines-Télécom récompense les meilleurs stagiaires et alternants du réseau IMT-Portrait de Paul Bacle après son alternance à la Société Générale

C’est bien parti pour Camille Mansouri, Chef de partie !

Tombée dans le moule de la pâtisserie toute petite, Camille Mansouri a fait de sa passion un métier. Formée au Cordon Bleu, portrait d’une chef complètement food !

Une recherche à impact pour être utile

Entre passion des mathématiques et désir d’utilité, récit d’une aventure scientifique avec Lisa Rivalin, chercheuse au LBNL de Berkeley

Du métro à La Maroquinerie, Hugo Barriol dévoile son premier album !

Repéré dans les couloirs du métro parisien, Hugo Barriol sort Yellow, un premier album intimiste et mélancolique. Rencontre.

Goodeed, héros du don 4.0

Vincent Touboul Flachaire, fondateur de Goodeed, a réinventé le don pour financer des projets solidaires

Une vocation, une vie

Matthieu Dussouillez sera à 33 ans seulement, le directeur de l’Opéra national de Lorraine au 1er juin 2019

[Selfie] Enarque en devenir

En 2018, l’étudiant issu de la PREP’ENA (Paris 1 Panthéon-Sorbonne – ENS) fait partie des 40 admis à l’ENA, l’Ecole Nationale d’Administration.

Révélateur de talents d’ailleurs

Théo Scubla, étudiant à ESCP Europe, a déjà créé deux structures sociales et solidaires pour révéler les talents de personnes réfugiées

« Chaque soir, je vis 1 000 vies sur scène ! »

Vivre 1 000 vies différentes et faire rire les autres, deux moteurs intimes qui ont conduit Michaël Hirsch, jeune diplômé de NEOMA Business School, à changer de trajectoire, à faire un choix de vie : devenir comédien et humoriste.   Comment...