La parité Hommes/Femmes, enjeu majeur dans les Grandes Ecoles et dans les Grandes Entreprises

 

Présent à travers trois sociétés en France, le groupe allemand Sartorius fournit notamment des produits et des services innovants pour les biotechnologies. Présentations avec Priscilla Borrelly-Dousse (Doctorat de droit social, Université d’Aix-en-Provence 86), Vice-présidente Ressources humaines de Sartorius Stedim Biotech en Europe.

 

 

Priscilla Borrelly-Dousse

Priscilla Borrelly-Dousse

En 1979, Bernard Lemaître et Bernard Vallot, deux entrepreneurs venus l’un de l’industrie pharmaceutique et l’autre de la plasturgie, fondent à Aubagne Permettant, explique Priscilla Borrelly-Dousse, un mélange harmonieux dans une seule poche plastique à usage unique des lipides, glucides et protéines, le produit a connu un développement exceptionnel, un dispositif de couche- barrière empêchant les agents plastiques de migrer vers le système sanguin du patient. » Une décennie plus tard, Stedim innove de nouveau en proposant de nouvelles poches plastiques à usage unique, mais cette fois de grande biotechnologies pour la fabrication des médicaments et des vaccins, le dispositif est aujourd’hui enrichi par des technologies embarquées, qui permettent tout à la fois le pesage, la vidange, le mixage ou encore le filtrage. Les deux dirigeants souhaitant se retirer des affaires, Stedim rejoint le groupe allemand Sartorius, dont le siège est à Göttingen : « Drivé par la R&D depuis sa fondation en 1870, Sartorius a fondé son expertise dans deux grands domaines : les systèmes de pesage de haute précision et les systèmes de filtration à membrane, de purification et de fermentation. En faisant l’acquisition de Stedim en 2007, le groupe a ajouté la technologie poche complémentaire à ces systèmes. »

 

Une belle montée en responsabilités…
En France, Sartorius est présent à travers trois entités, qui regroupent 550 collaborateurs : Sartorius Stedim Biotech SA, Sartorius Stedim France, filiale commerciale pour la vente de produits bio process et Sartorius Mechatronics France, en charge de la vente des équipements de pesage. Vice-présidente RH de Sartorius Biotech pour la France, l’Italie,  et la Tunisie, Priscilla Borrelly-Dousse est par ailleurs directrice du site d’Aubagne et directrice générale de Sartorius Stedim France : « Mon corps de métier, précise-t-elle, ce sont les RH. L’organisation centralisée de Sartorius nécessite, dans chacun des pays où le groupe est implanté, que des responsables assurent la coordination des unités opérationnelles locales et les aspects légaux.» Débutant son parcours en tant que juriste dans un cabinet juridique, Priscilla Borrelly-Dousse a décidé de bifurquer vers les ressources humaines : « Le droit social est une discipline qui permet de rejoindre naturellement les RH et l’industrie m’a toujours attirée. Mon premier poste de responsable du personnel, à 26 ans, d’une usine de 800 personnes du groupe Legrand, a été très formateur à la fois par les problématiques auxquelles il m’a exposée et parce que j’ai pu m’appuyer sur un manager qui m’a fait confiance. Etre une femme, puis une mère, n’a jamais entravé mon évolution car je suis toujours partie du principe que tout était ouvert. A condition d’être soi-même, de s’investir pleinement et d’être persévérante, rien n’est impossible : mon premier poste de DRH, au sein du groupe ABB, qui opérait alors dans le nucléaire, m’a d’ailleurs été confiée quelques mois après la naissance de mon premier enfant ! »

 

Des talents au service de l’innovation!
Après la naissance de son second garçon en 1999, Priscilla Borrelly-Dousse, aspirant à s’investir dans un groupe à taille humaine, rejoint Stedim : « Avoir pu y créer la fonction RH et mettre en place les bonnes ressources afin de conduire le changement a été aussi gratifiant pour moi que l’est d’accompagner l’ innovation au service de la science. Avec une croissance comprise entre 10 et 13 % paran, nous avons programmé un plan de recrutement d’une cinquantaine de postes jusqu’en 2014. Nos cibles sont autant des ingénieurs spécialisés dans les biotechnologies pour des postes au marketinget aux ventes, que des ingénieurs R&D et des ingénieurs production (plasturgie, mécanique, méthodes, productique, lean manufacturing…). Par des passerelles métiers, nous favorisons les mobilités transversales qui donnent de vraies perspectives d’évolution à nos collaborateurs. Notre encadrement, constitué à 50 % de femmes, et notre que les femmes peuvent faire de belles carrières chez nous car, à compétences égales, c’est d’abord la personnalité qui, pour nous, fait la différence : nous privilégions les profils créatifs, entreprenants dans l’action et qui ont envie, à leurs postes, d’apporter de la valeur ajoutée ! »

 

CG

 

Contact :
#AB_departement-ressourceshumaines@sartorius-stedim.com