122 ans après avoir été créée par des entreprises, leur esprit continue à irriguer la pédagogie de l’ESTP. Les opportunités de contacts avec le monde professionnel sont multiples pour les futurs ingénieurs comme nous l’a expliqué Nicolas Orio, directeur des relations entreprises.

 

L’édition 2013 du Forum entreprise a été inaugurée par Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des territoires et du logement

L’édition 2013 du Forum entreprise a été inaugurée par Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des territoires et du logement

Comment les entreprises participent-elles à la gouvernance de l’école ?
L’ESTP a été créée par des entreprises pour les entreprises. Elles sont depuis toujours impliquées dans notre gouvernance, nous apportant leur regard pour former les ingénieurs dont elles ont besoin dans nos conseils pédagogique, d’enseignement, de perfectionnement, de la recherche et bien sûr d’administration. Nous sommes en prise directe avec leurs besoins et créons aussi des formations à leur demande. L’an dernier nous avons ouvert une formation en apprentissage en génie de l’énergie. Nous avons aussi une Chaire en génie civil nucléaire avec 10 entreprises, car le secteur manque de spécialistes.

 

Quel est leur apport dans les enseignements ?
Il est fondamental. Sur 750 enseignants, 650 sont des praticiens. Ils font le lien entre le métier d’ingénieur et les compétences et connaissances nécessaires à son exercice. Ce sont des experts des professions auxquelles se destinent nos élèves.

 

Quels contacts se nouent durant le cursus ?
Nos élèves sont baignés en permanence dans le monde professionnel. Dès le week-end d’intégration, 30 entreprises sont présentes à leurs côtés. Des entreprises se présentent à eux sur le campus, chaque promotion est parrainée. Nos entreprises partenaires participent à des ateliers CV ou entretien, organisent des visites de leurs chantiers professionnelles abondent aussi 200 bourses par an pour soutenir des élèves dans leurs études. D’autres mettent des logements gratuitement à disposition, offrent des stages, participent à la remise des diplômes…

 

Dans quels domaines travaillent les jeunes diplômés ?
55 % débutent dans le BTP ; 20 % dans l’immobilier, l’environnement, l’énergie et les transports ; 10 % en ingénierie ; 7-8 % en audit, conseil Nous formons aussi des géomètres experts, et une trentaine de jeunes en double diplôme ingénieur-architecte très recherchés par les entreprises.

 

3 questions à Hubert Goupil de Bouillé,
responsable de projet immobilier chez Unibail, diplômé de l’ESTP en 2013, il a été président du Forum entreprise en 2012.
Quels liens avec des professionnels avez-vous pu établir durant votre cursus ?
L’entreprise fait partie de l’esprit de l’ESTP, les professionnels font partie intégrante de notre cursus. Les journées organisées par le BDE, les conférences, le forum, les présentations sont autant d’évènements qui m’ont aidé à connaître les entreprises et les métiers autrement que sur les sites internet. Avoir un interlocuteur pour répondre à ses questions, nouer des contacts personnels est irremplaçable lorsqu’on réfléchit à son avenir.
Quelles compétences professionnelles avez-vous développées via ces contacts ?
Les enseignants praticiens nous apprennent la pratique professionnelle, les compétences attendues selon les domaines. Rencontrer régulièrement des entreprises aide à adopter la bonne posture, car c’est un monde qui nous est étranger et nous intimide au départ. On apprend quelles informations attend un directeur technique ou un DRH de nous. Durant ces contacts, j’ai aussi découvert le domaine qui me plait, l’immobilier.
Que vous a apporté l’organisation du Forum entreprise ?
J’ai rejoint le Forum d’abord comme commercial, donc en lien direct avec les entreprises, avant d’en être le président. Le Forum est une mini entreprise, c’est très formateur de monter et gérer une équipe de 22 personnes, un CA de 450 000 €. Il est en outre aisé de nouer des contacts professionnels, l’ambiance est conviviale et ouverte.

 

A. D-F