les 30 ans de la promotion 82

 

Leader mondial des équipements de sports d’hiver, Salomon est aussi un acteur majeur du marché des chaussures et des vêtements de sport. Rencontre avec Jean-Marc Pamb et (HEC 1982), Président de Salomon et de la catégorie « chaussures de sport » du Groupe Amer Sports.

Le « BBR », le ski de tous les terrains

Le « BBR », le ski de tous les terrains

Dans le monde entier, Salomon est clairement identifiée comme la marque leader du marché de l’équipement de sport d’hiver (ski alpin, ski de fond, snowboard). Si Salomon, créée par Georges Salomon en 1947, a développé au fil du temps son identité « sports de montagne », elle a su également s’adapter aux attentes du marché et aux besoins des consommateurs. Ainsi, le plan stratégique de diversification, lancé dans les années 1990, a permis à la marque d’étendre son périmètre d’action vers les activités « chaussures » lancée Salomon est une filiale du groupe finlandais Amer Sports, leader mondial des équipements de sports grâce à ses marques (Salomon, Atomic, Wilson, Mavic, Precor, Suunto). « Il y a 20 ans, l’activité « matériel » représentait 100 % du chiffre d’affaires de Salomon, indique Jean-Marc Pambet. En 2000, c’était 80 %, et en 2010, 50 %. Aujourd’hui, plus de 55 % de chaussures et textile. Nous gardons le statut de leader mondial du matériel de sport d’hiver, et sommes devenus le leader européen des chaussures outdoor et le leader mondial des chaussures de Trail Running ». Grâce à cet axe de développement, la marque Salomon s’expose désormais dans 150 magasins propres à travers le monde et est commercialement distribuée sur tous les continents.

 

Innovation, performance et qualité
Défricheurs de tendances, Salomon a fait de l’innovation, de la performance et de la qualité, sa marque de fabrique et son ADN. Une stratégie gagnante élaborée au sein de l’Annecy Design Center (ADC), le pôle Recherche et Développement qui compte 800 salariés. « Skis Monocoque, skis courts en compétition, skis double spatule des jeunes riders, snowblades, SkierCross, Salomon inscrit son action dans la recherche permanente de l’innovation, souligne Jean-Marc Pambet. En 2011, Salomon a lancé le fameux ski bleu repérable sur toutes les pistes avec sa spatule surdimensionnée, le BBR (dites Bé- Bert), le ski de tous les terrains, de toutes les conditions, pour le maximum de plaisir. »
La valeur ajoutée de Salomon passe aussi par sa capacité à anticiper les attentes des consommateurs et à déceler en amont les nouvelles tendances du marché, à l’instar des activités outdoor qui connaissent un fort engouement. « La vie citadine et les rythmes de travail effrénés incitent les gens à profiter de la nature et à s’adonner à des activités de plein air dès qu’ils en ont l’occasion. Nous croyons beaucoup dans le développement des pratiques comme le Trail Running qui n’existait pas il y a seulement dix ans et que Salomon a contribué à développer. Notre ambition est de faire évoluer les pratiques sportives pour dynamiser les marchés et en créer de nouveaux. »

 

les 30 ans de la promotion 82
Diplômé d’HEC, Jean-Marc Pambet estime que cette formation lui a donné le socle indispensable pour mener à bien sa carrière : « Mes trois ans passés à HEC restent un moment fort de ma vie. Cette grande école m’a donné un socle solide de fondamentaux (connaissances, méthodes et comportements… le fameux « apprendre à oser »). Et je garde aussi un souvenir fort de la vie collective partagée sur le campus. En choisissant l’option Affaires internationale en troisième année, j’ai également privilégié l’ouverture au monde et aux autres. » Après ses études, il passe 18 mois au Niger en tant que VSNA. Une aventure humaine et culturelle inoubliable. De retour à Paris, il entre au Cabinet de Conseil en organisation Eurequip, avant de rejoindre Salomon et de gravir les marches de l’entreprise : contrôle de gestion, chef de produit marketing, directeur Salomon France puis directeur Salomon Europe. Depuis 2002, DG des nouvelles activités Chaussure et Textile de Salomon. Puis en 2010, il devient Président de Salomon et dirige les activités « chaussures » du Groupe Amer Sports. « Mes cinq premières années professionnelles ont constitué ma deuxième formation, estime Jean-Marc Pambet. Puis j’ai eu la chance d’avoir des patrons qui m’ont toujours tiré vers le haut. Je suis depuis 27 ans dans le groupe, mais j’ai l’impression d’avoir travaillé dans plusieurs entreprises distinctes en raison de mes fonctions différentes et du statut de la société qui a évolué au fil du temps : Salomon familial, adidas-Salomon (1998- 2005), puis Amer sport. Autant d’expériences riches de sens et de contenu. » Si l’ADC a embauché 150 personnes ces deux dernières à Annecy (suivant une période de restructuration), une vingtaine de postes restent à pourvoir (design, développement, commercial, IT, ressources humaines). « Je dis souvent aux jeunes que les stages de fin de cycle sont de vraies missions à prendre très au sérieux car elles constituent souvent un acte de pré-recrutement pour les entreprises. » Et Jean-Marc Pambet de conclure : « dans nos entreprises de sport, nous vivons au rythme de la passion, de l’enthousiasme et des valeurs humaines. Et cela motive au quotidien. »
Passion
Jean-Marc Pambet est un « pratiquant multi-sports engagé » Ski (alpin et fond), randonnée et course à pied, vélo, natation, il pratique en fonction de ses envies et de son temps libre. Il se lance régulièrement de nouveaux défis sportifs. Après le Marathon de New York il y a un an et demi, il projette l’ascension du Mont-Blanc. Son crédo : « tentative d’équilibre … travail, sport, culture et famille ! »

 

Le Brésil vu par Jean-Marc Pambet
Nous sommes en pleine restructuration au Brésil pour y déployer un plan ambitieux. C’est un marché Outdoor important et attrayant, mais compliqué en raison des barrières douanières très fortes. Notre entrée sur ce marché nécessite donc un mix tactique qui tient compte de dimensions commerciales, en partenariat, et de sourcing local. Dans les trois prochaines années, nous aurons au Brésil une présence active sur ce marché supportée par un certain nombre de magasins Salomon.

« Les stages de fin
de cycle sont de vraies missions à prendre
très au sérieux car
elles constituent de
plus en plus des actes de pré-recrutement pour les entreprises »

 

Le Manager, un chef d’orchestre
Jean-Marc Pambet place le travail en équipe au coeur de son mode de gouvernance : « Chez Salomon, j’ai appris la culture managériale et le management des talents. Pour occuper un tel poste, il faut savoir déléguer, coordonner et animer les équipes qui portent par elles-mêmes notre projet d’entreprise et le vivent avec passion. Je suis donc davantage dans un management de coordination dans le modèle du chef d’orchestre. Cela passe, bien sûr, par le recrutement de collaborateurs qualifiés et d’individus en adhésion totale avec le projet d’entreprise. »

 

F.B

 

Information
sylvia.eder@salomon.com
Contact recrutement
sandrine.privat@salomon.com