Le programme d’ouverture sociale d’EMLYON a commencé par accompagner en tutorat des lycéens de l’agglomération lyonnaise, puis des élèves de classes préparatoires de banlieue et de milieu rural et enfin des élèves de BTS, d’Iut ou des universitaires. Par ailleurs sur des actions plus ponctuelles, nous accompagnons des lycéens de milieu rural.

1ère journée de valorisation des filières technologiques de 2013 © Martine Leroy

1ère journée de valorisation des filières technologiques de 2013 © Martine Leroy

Nous avons débuté en 2006, par  le programme d’ouverture sociale « Trait d’Union Multicampus Multiquartiers » qui fut lancé dans le cadre de la mise en œuvre de charte pour l’égalité des chances.  Il repose sur l’établissement d’un lien social entre étudiants et lycéens. Il est fondé sur le partage d’expériences, l’entraide et le volontariat. Le programme s’organise autour de trois activités : le tutorat hebdomadaire de lycéens de l’agglomération lyonnaise par des étudiants-tuteurs, la création de projets culturels et l’accompagnement à l’orientation. En 2008 a débuté le premier élargissement du programme vers le suivi post-Bac pour les  élèves boursiers de classes  préparatoires dans le programme « Trait d’Union Prépas » qui a permis à 300 élèves boursiers d’être accompagnés dont une centaine ont pu intégrer le top 10 des grandes écoles et le taux d’abandon est inférieur à 3 %.
Plus de 70% des préparationnaires accompagnés sont dans des classes préparatoires nouvellement  créés en banlieue ou en milieu rural et en filière technologique ECT. En 2012, nous avons ouvert le programme « Trait d’Union Prépas » à une trentaine d’élèves titulaires d’un BTS ou d’un IUT pour la plupart boursiers et souhaitant se lancer dans des études longues. Pour sécuriser leur parcours, nous les accompagnons pour préparer les concours admis sur titre des grandes écoles dans leur double cursus de classe préparatoire spéciale pour Bac + 2 et leur licence. 90 % des élèves rentrent en grandes écoles dont 60 % dans le top 10 des grandes écoles. En 2013, a été lancé la journée de valorisation des filières technologiques qui réunit 300 lycéens par an et accueille la finale du jeu-concours « Les challenges du Management » auquel participe chaque année une centaine de lycéens de la filière STMG. Dans cette partie du programme, nous privilégions des lycées éloignés de le l’agglomération lyonnaise (60 à 200 km de Lyon).Enfin depuis 2 ans, nous avons doublé le nombre d’étudiants admis sur titres de niveau Bac+ 3  ce qui contribue à accroitre de façon majeure la diversité des étudiants et à accroitre le nombre d’étudiants universitaires et boursiers à EMLYON.

 

Développer le lien social étudiants-lycéens
Après neuf ans d’expérience, ce programme a permis de créer une dynamique sociale. Plus de 4000 élèves ont été accompagnés par 1600 étudiants d’EMLYON. Les étudiants se sont appropriés le cadre et ont pu exprimer leur talent entrepreneurial en co-construisant avec les lycéens un peu plus d’une cinquantaine de projets culturels. Aujourd’hui d’anciens élèves tutorés devenus étudiants viennent à leur tour accompagner les lycéens de leur ancien établissement ou témoigner sur leur parcours aux rencontres « orientation ». Ce brassage contribue à faire évoluer les représentations de part et d’autre, développe la capacité des  lycéens  à se projeter dans le questionnement sur les parcours post Bac,  à réduire l’autocensure des lycéens,  à élever  leur niveau d’ambition et permet le développement de capabilités des lycéens, c’est-à-dire, ils  peuvent mieux comprendre et saisir les opportunités qui s’offrent à eux dans différents domaines et contextes.

 

Créer un continuum : lycées, classes préparatoires, universités et grandes écoles
Le lien essentiel créé entre lycées et établissements d’enseignement supérieur permet la mise en relation des professeurs de lycée avec ceux des grandes écoles. Il participe à la constitution d’une communauté où se rencontrent régulièrement les étudiants, lycéens, professeurs et proviseurs. Ce ne fut pas évident au début, mais aujourd’hui certains enseignants n’hésitent pas à solliciter les étudiants ou professeurs d’EMLYON pour des projets internes aux lycées et vice versa.Au bout de 9 ans, nous voyons bien que cette dynamique sociale est catalyseur d’inclusion sociale, d’engagement et d’ouverture de part et d’autre.

 

Par Christine Di Domenico,
Professeur, responsable du programme d’ouverture sociale à EMLYON