Passionnés ou novices, l’association EM’API rassemble des étudiants de l’école des Mines d’Alès autour d’une même activité : l’apiculture. Le principal objectif est de partager son savoir pour produire un miel unique et plein de saveurs. Retour sur l’arrivée des ruches au campus.

 

Comment tout a commencé ?

Septembre 2015, une nouvelle promotion de l’École des Mines d’Alès fait son entrée sur le campus. Parmi ces nouveaux élèves, Gaëtan Ekszterowicz, apiculteur savoyard, qui souhaite plus que tout partager ses connaissances et sa passion avec les autres étudiants. Il rencontre rapidement Bertrand Marion, un autre étudiant apiculteur et François Psifter, enseignant-chercheur à l’école. Il décide alors de les entraîner dans son projet très original. Ensemble et avec l’aide d’une trentaine d’étudiants enthousiastes à l’idée d’être initiés à l’apiculture, ils créent l’association EM’API. En avril 2016, les dix premières ruches sont alors installées dans la pinède de la maison des élèves.

 

Une rencontre avec les abeilles

Chaque semaine, les membres de l’association se retrouvent pour une visite des ruches. Les tâches diffèrent suivant la saison. En hiver, ils apportent de l’eau sucrée pour nourrir les abeilles et vérifient qu’elles se portent bien. Au printemps, il faut surveiller l’avancement de la récolte de pollen, pour pouvoir rehausser les ruches s’il n’y a plus assez de place pour le miel. Vient ensuite le moment de la récolte, souvent le plus attendu, de l’extraction et de la mise en pots. Tout le travail de l’année porte enfin ses fruits et les apiculteurs en herbe n’attendent plus qu’une chose : goûter leur propre miel. S’occuper du rucher n’est pas de tout repos, mais chaque sortie est un plaisir !

 

Transmettre la passion aux nouvelles promotions

EM’API est sans doute l’une des associations les plus originales de l’école. A ce titre, elle suscite beaucoup d’intérêt de la part des étudiants. Chaque année, ils n’ont qu’une seule hâte : déguster la nouvelle récolte. C’est donc dès septembre que les nouveaux entrants sont formés à l’apiculture, sur la base du volontariat. Par petits groupes, les élèves les plus expérimentés en apiculture transmettent leurs connaissances aux novices. L’objectif ? Que le savoir-faire se transmette entre promotion pour que la relève soit assurée quand les plus anciens quitteront l’école. Pour cela, plusieurs sorties sont organisées pour apprendre à s’occuper d’une ruche.

 

De nouveaux projets grâce à notre campagne de financement participatif

L’hiver dernier EM’API a réalisé une campagne de financement participatif sur internet. Fort de son succès, l’objectif initial de 3 300 € a été largement dépassé !  Ce projet a été un tremplin pour l’association et a permis de faire connaître EM’API dans le Gard et même au-delà puisque nous avons reçu des dons de partout en France. Grâce à cette campagne, de nouveaux projets sont sur les rails tel que : la création d’un rucher connecté expérimental, des sessions découverte de notre rucher pour les élèves des écoles de la région ou la possibilité pour des particuliers ou des entreprises de parrainer une de nos ruches. Le travail pour protéger les abeilles et faire prospérer notre projet est immense mais la motivation et l’esprit d’équipe sont plus forts que tout !

 

Qui n’a jamais rêvé de goûter le miel directement sur les cadres des ruches ? Les membres d’EM’API peuvent vous assurer que c’est encore meilleur qu’en pot ! Pour sa première récolte, EM’API a vendu ses 20 kilos de miel en à peine quelques heures. Les élèves de l’Ecole des Mines d’Alès attendent impatiemment la prochaine récolte !

contact : https://www.facebook.com/emapiales/;https://emapiblog.wordpress.com/