Finance, commercial, logistique, communication, recrutement… : la révolution numérique pousse tous les métiers de l’entreprise, sans exception, à se repenser. Comment la fonction RH appréhende-t-elle cette dynamique et dans quelle mesure accompagne-t-elle concrètement l’entreprise à réussir sa transformation digitale ? Eléments de réponse.

© Fotolia

© Fotolia

TOUS ÉGAUX FACE À LA DIGITALISATION ?
Si à l’ère du tout-numérique, l’idée de digitalisation des entreprises et des RH va de soi, leur degré de maturité en la matière est loin d’être uniforme. Cécile Dejoux, Co-Directeur du Master RH du CNAM distingue 3 cas de figure. « D’abord, les entreprises qui confient leur digitalisation non pas à la fonction RH mais à des Chief Digital Officers, des purs profils digitaux souvent issus du marketing et donc très efficaces, car très en avance sur le sujet. Ensuite, les entreprises qui sont poussées dans ce processus par leurs collaborateurs, des sortes de hackers qui font bouger les lignes de l’intérieur même des structures. Enfin, celles qui permettent à la RH de s’emparer du sujet. » Là encore, 3 cas de figure sont envisageables. Soit la RH l’aborde du point de vue outil en travaillant en étroite collaboration avec la DSI, soit elle se focalise sur la formation en faisant monter en puissance le blended learning et les MOOCs notamment, soit enfin elle repense totalement sa façon de gérer les compétences.

 

LES CLÉS DE RÉUSSITE
Un processus complexe qui implique certains pré-requis. Pour Olivier Dusserre, Directeur de l’IGS-RH (Groupe IGS), « il faut d’abord que celui- ci se fasse en lien constant avec les managers. Il est aussi indispensable de renforcer la confiance des salariés face à une digitalisation encore porteuse d’incertitudes et d’inquiétudes, ce qui passe notamment par une formation de toutes les générations au numérique, afin d’éviter que les formidables opportunités liées au digital se muent en faiblesses voire en obstacles. » Une question de compréhension et d’interaction intergénérationnelle qui interpelle aussi Cécile Dejoux. « Donner à la RH un espace pour accompagner la transformation numérique est un avantage réel en matière d’équité. En effet, qui d’autre que la RH est capable d’embarquer, de former et de prouver à tous les collaborateurs d’une entreprise que la transformation de leurs compétences et de leurs métiers par le numérique est une vraie opportunité ? »

 

LE SOUTIEN D’OUTILS NOVATEURS
C’est d’ailleurs dans cette optique que se développent des outils spécifiques à destination de la fonction RH. Le CNAM et ESCP Europe ont ainsi mis en place dès 2013 un cours commun Digital RH qui apprend à des auditeurs du Master RH du CNAM (déjà acteurs dans l’entreprise) et à des élèves du Master RH d’ESCP Europe (en formation initiale) à travailler à distance et en collaboratif grâce aux méthodes et outils digitaux et ainsi à repenser tous les métiers de la fonction RH au travers du digital. De même Unow, société spécialisée dans la conception de MOOC et de SPOC s’est associée à une vingtaine de startup de l’écosystème RH pour créer le premier MOOC gratuit dédié à ce sujet. « Alors qu’elle est de plus en plus sollicitée par la Direction sur le sujet du digital, la fonction RH n’est pas encore suffisamment à l’aise avec un processus de transformation numérique extrêmement rapide. C’est pour cela que notre MOOC a pour objectif de sensibiliser les RH sur les enjeux et opportunités du digital en se focalisant sur deux problématiques clés : comment la fonction RH doit-elle accompagner l’entreprise dans sa transformation et comment peut-elle mener à bien sa propre révolution face à une démarche de gestion des talents totalement chamboulée par le digital » précise Pierre Monclos, Directeur de projets SPOC chez Unow.

 

CW