Rêve d’Enfance / HEC Paris

Mehdi, sous le soleil éblouissant de la Corse

Mehdi, sous le soleil éblouissant de la Corse

En France, 1 800 enfants par an sont atteints de leucémie ou de cancer, ce qui en fait la seconde cause de mortalité passé l’âge d’un an. Ces maladies nécessitent des traitements lourds, entrainant de longues hospitalisations. L’association Rêve d’Enfance, qui a été créée il y a 10 ans par un groupe d’étudiants d’HEC, accompagne des enfants dans leur guérison.

 

Un enfant atteint d’un cancer, se trouve très vite éloigné de toutes les activités relationnelles, physiques et éducatives qui font le quotidien de ses camarades de classe. La guérison n’est pas seulement une affaire médicale. Les médecins eux-mêmes ne la reconnaissent comme totale que lorsque les cicatrices psychologiques et sociales ont elles aussi été refermées. C’est pour lutter contre la solitude de la maladie, pour que l’enfant reprenne confiance en lui et n’ait plus peur de l’extérieur, pour briser certains tabous aussi, que Rêve d’Enfance s’engage chaque jour aux côtés de ces enfants. Tout au long de l’année, les membres de Rêve d’Enfance vont à l’hôpital Trousseau pour rendre visite aux enfants malades. Les relations avec le personnel hospitalier sont excellentes. A Trousseau, Véronique, responsable des associations, facilite grandement le contact des étudiants avec les enfants puisqu’elle est l’intermédiaire entre les médecins et les enfants malades. Les étudiants sont ainsi informés de la situation de chaque enfant. En dehors des visites hebdomadaires qu’effectuent les étudiants auprès des malades de l’hôpital Trousseau à Paris, la grande action annuelle de l’association est une croisière de 10 jours en Corse. 30 enfants, 6 voiliers, une quinzaine d’étudiants accompagnés par des internes en médecine bénévoles s’en vont chaque été à la découverte de la Méditerranée. Ces quelques jours sont comme une bouffée d’air pour ces enfants habitués aux murs blancs et à la lumière blafarde des hôpitaux. Ils s’initient à la voile, peuvent partager leurs expériences avec d’autres enfants malades, avec les étudiants, avoir un rapport autre que médical avec les médecins qui les accompagnent… « Il est essentiel de montrer aux enfants qu’ils ne sont pas prisonniers de leur maladie. Ils sont capables de choses formidables et étonnent l’association chaque année » affirme Emmanuelle Pecoux, présidente de l’association. Tous, tant les enfants que ceux qui les accompagnent, reviennent de ce voyage émerveillés par la belle aventure humaine qu’ils ont vécue et les paysages qu’ils ont vus. Un week-end est d’ailleurs organisé cinq mois après la croisière pour se retrouver et se rappeler les bons moments de la croisière où tout le monde est convié : enfants, skippers, internes en médecine. Au programme : Tour Eiffel, bateau-mouche et musée Grevin, découverte du campus HEC, projection d’un film de la croisière…

D’autres activités sont également organisées tout au long de l’année, que ce soit pour assister au tournoi de tennis de Roland Garros, à un match de football du PSG ou pour un week-end au parc de loisirs Disneyland Paris. Le dernier projet de l’association, réalisé en juin dernier, a permis à 13 enfants de faire leur baptême de l’air. Pour mener à bien ces activités, l’aide financière des partenaires de l’association est indispensable, puisque le mécénat d’entreprise représente près des trois quarts du budget de 100 000 € de l’association. Les principaux partenaires sont Accuracy, Auchan et la Ligue contre le cancer, BNP Paribas, la Fondation HEC. Mais l’association reçoit aussi de nombreux dons privés. En 2010, Rêve d’Enfance a ainsi reçu un don très important de la part de la fille d’un grand amateur de voile décédé d’un cancer.

Au final, ce sont près de 75 étudiants qui s’impliquent, chacun à son niveau, dans la vie de l’association. A chaque sortie, à chaque rencontre, les étudiants sont impressionnés par la qualité de leurs échanges avec les enfants. Les enfants réussissent à communiquer très vite avec les étudiants, qui ne sont pas si éloignés d’eux en termes d’âge. Il n’est d’ailleurs pas rare, après une première visite, de voir les étudiants revenir pour passer du temps avec les enfants à l’hôpital, tant ces rencontres se révèlent enrichissantes pour eux. Des anciens de l’association viennent régulièrement donner un coup de main, ou participer ponctuellement aux sorties.
Ces échanges font la véritable richesse de Rêve d’Enfance !

 

Association Rêve d’Enfance, Campus HEC, 1 rue de la Libération, 78350 Jouy-en-Josas – emmanuelle.pecoux@hec.edu