Du 13 au 18 octobre, l’ESSEC Business School a organisé sa première semaine de l’engagement pour valoriser la diversité des formes d’engagement qui s’expriment chaque jour en ses murs, susciter des initiatives nouvelles et renforcer cette dynamique collective qui fait partie de notre identité. Au total, 32 événements ont rassemblé plus de 4 500 participants à Cergy, La Défense, Singapour.

Talk and cook avec des entrepreneurs engagés

Talk and cook avec des entrepreneurs engagés

Lundi
Pour ouvrir la semaine de l’engagement, l’ESSEC a organisé un colloque sur le « second souffle de l’égalité des chances dans l’enseignement supérieur ». Plus de dix ans après la création de notre programme « Une grande école pourquoi pas moi ? », cette rencontre a permis de dresser le bilan des initiatives en faveur de l’ouverture sociale des grandes écoles et partager des expériences inspirantes. Elle a également conduit à esquisser une vision d’avenir, caractérisée par le souci de repenser les relations avec les établissements scolaires et de changer d’échelle, en particulier grâce au numérique et à la création de MOOCs de préparation aux études supérieures.

 

Mardi
Le lendemain, après une matinée consacrée à la pédagogie de l’engagement, 20 entrepreneurs s’étaient donné rendez-vous pour un « Talk and Cook », en présence de l’écrivain Alexandre Jardin. Attablés avec près de 250 étudiants, ils ont épluché fruits et légumes et partagé leur passion de l’action. Dans la soirée, la ministre Najat Vallaud-Belkacem, invitée par les « Mardis de l’ESSEC » a partagé avec nous sa vision d’une école engagée, capable de faire rimer diversité et égalité avec réussite.

 

Mercredi
Quelques heures plus tard, François Chérèque, président de l’Agence du Service civique signait avec Jean-Michel Blanquer, directeur général de l’ESSEC, une convention de partenariat. Désormais l’ESSEC reconnaît l’expérience de service civique dans le cursus de ses étudiants, propose elle-même un nombre croissant de missions de service civique et propose de mettre son expertise à la disposition de l’Agence pour former les volontaires, notamment en matière d’entrepreneuriat. L’objectif est qu’à terme 10 % d’une promotion de la grande école s’engage chaque année en ser vice civique.

 

Jeudi
La journée du 16 octobre a été consacrée d’une part à la question de l’engagement en entreprise et d’autre part aux recherches menées par les professeurs de l’ESSEC sur la relation entre business et société. Le soir, à Paris, les alumni de l’ESSEC ont exprimé leur volonté d’un nouvel engagement au service des étudiants de, notamment grâce à un programme de mentorat destiné à accompagner chaque étudiant dans la définition et la mise en oeuvre de son projet d’avenir.

 

Vendredi
Le lendemain, les professeurs Laurent Bibard et Valery Yakubovich ont donné des master class sur le site de La Défense, avant un aprèsmidi consacré à l’engagement international, en présence de Tony Meloto, le fondateur de l’ONG philippine Gawad Kalinga, avec laquelle l’ESSEC a noué des liens privilégiés.

 

Samedi
Enfin, au dernier jour de la semaine de l’engagement, nous avons lancé l’édition 2014- 2015 de nos programmes d’égalité des chances. Près de 800 personnes – les nouveaux bénéficiaires, leurs familles et les étudiants tuteurs – étaient rassemblés à Cergy pour découvrir ce qui les attendait et assister au lancement de l’association des alumni des programmes d’égalité des chances de l’ESSEC.Energie, enthousiasme, approfondissement, cohérence, sens, partage, inspiration, confiance, exigence bienveillante, voilà quelques mots, qui résument la semaine et l’esprit d’engagement tel que l’ESSEC le conçoit et le vit. Un esprit d’engagement plus que jamais inscrit au coeur de notre modèle pédagogique et de la communauté ESSEC.

 

Par Chantal Dardelet, directrice exécutive de
l’Institut d’innovation et d’entrepreneuriat social,
responsable de la semaine de l’engagement
dardelet@essec.edu