Communiqué de presse:

Expliquer des mois, voire des années de travaux de recherche en 180 secondes, c’est possible ! C’est le challenge qu’ont relevé 15 étudiants lors de la finale « Ma thèse en 180 secondes » de l’Université Paris-Saclay, animée par Daniel Fiévet, journaliste scientifique chez France Inter, le 27 avril dernier.

 

C’est Kelly Pasquon, doctorante en 3ème année de thèse à l’Université Paris-Sud, qui a remporté cette finale parmi 15 doctorants issus d’une première sélection, avec sa thèse « Les activités climatiques saisonnières sur Mars et leurs impacts sur la morphologie ». Kelly Pasquon participera ainsi à la demi-finale nationale du concours.

 

Le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU) ont organisé pour la quatrième année consécutive, le concours « Ma thèse en 180 secondes » dans toute la France. Ce concours permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche à un public profane et diversifié. Chaque doctorant(e) doit faire un exposé en français, de manière claire et concise mais néanmoins convaincante, sur sa thématique de recherche. Et tout ça, en seulement 3 minutes !

 

Des sciences fondamentales aux sciences sociales et humaines, du droit à la médecine…. Grâce à ce concours, la diversité des formations de l’Université Paris-Saclay est mise en lumière.

 

Plus d’informations sur la finale « Ma thèse en 180 secondes » : https://www.universite-paris-saclay.fr/fr/MT180