Que l’on soit en école d’ingénieur, en business school ou à l’université, la présence sur les réseaux sociaux est indispensable. Mais cet espace dispose de ses propres codes qu’il est important de respecter. Yannick Chatelain, Professeur Associé au département Marketing de Grenoble École de Management et spécialiste des nouvelles technologies, partage ses bonnes pratiques.

 

#1 Professionnaliser ses réseaux

« Il est important d’avoir usage professionnel des réseaux sociaux. Vous ne pouvez pas faire n’importe quoi sur Internet, car les entreprises scrutent tous vos profils et vous cherchent sur Google ! Ainsi, il important d’identifier ses forces, faiblesses, opportunités et menaces sur les réseaux en réalisant un Self SWOT. »

#2 Mettre en avant son travail

Pour Yannick Chatelain, il est important de communiquer sur ses productions et de savoir répondre aux sollicitations. « Il ne s’agit pas de réaliser un culte de soi, mais de se valoriser. »

#3 Pas d’attaque ad hominem…

Lorsque vous êtes victime d’une attaque diffamatoire, il est important de ne pas s’en prendre directement à la personne concernée. Pour Yannick Chatelain, cette technique a pour effet de vous faire passer du statut de victime à celui de coupable

#4 … Mais un nettoyage du net !

En cas de contenu insultant ou diffamatoire, il est important de réagir très vite ! Ainsi, le professeur de GEM préconise la méthode du nettoyage du net. « Grâce à un outil comme « Who Is », vous pouvez facilement trouver le numéro du gestionnaire du site sur lequel se trouve le contenu diffamatoire et lui demander de le supprimer. »

#5 À bas le mensonge

« Il ne sert à rien de mentir sur Internet ! Il est aujourd’hui très facile, pour les recruteurs, de croiser les données sur un candidat. »

#6 Séparer vie privée, vie publique

Comme l’explique Yannick Chatelain : « votre patron n’a pas envie de voir vos photos de vous à la plage sur votre LinkedIn… »

#7 Fini la selfie society !

Le don’t absolu sur les réseaux sociaux ? Le culte du « Je ». Pour Yannick Chatelain, il est très important de valoriser les créations de ses contacts. « Internet a été créé pour faciliter le partage et l’entraide. Mettre en avant le travail des autres, c’est aussi entretenir son réseau. »

Soyez attentifs à vos publications !

« Je m’appelle Justine Sako, directrice des RP d’une grande entreprise dans l’édition. J’ai 170 followers sur les réseaux sociaux et je tweete avant d’aller en vacances : « je pars en Afrique, j’espère que je ne vais pas choper le SIDA… Je déconne ! Je suis blanche. » J’éteins ensuite mon téléphone avant de prendre l’avion. » C’est en se mettant dans la peau d’une jeune femme de 30 ans que Yannick Chatelain entend expliquer les effets possiblement dévastateurs des réseaux sociaux. « Pendant les 10 heures de trajet qui séparent Justine de sa destination, les internautes s’emballent. Les menaces de mort pleuvent. Twitter reçoit près de 1,2 millions de requêtes. Dans le même temps, elle est licenciée par son employeur. Certains internautes mal intentionnés lancent des sites dédiés à Justine Sako. Sa famille, très engagée dans l’association Nelson Mandela, apprend ce qu’elle a tweeté et ne lui parle plus. En seulement 10h, elle perd son travail, est menacée de mort et plus personne ne veut l’approcher. Conclusion : ce n’est pas parce que vous avez peu de followers que vous ne pouvez pas vous retrouver dans une situation catastrophique ! »