Depuis 1898, Renault conduit sa stratégie à travers de multiples innovations, techniques mais aussi managériales. Aujourd’hui, le capital humain reflète les valeurs du groupe et ses engagements en faveur de la diversité. Une culture portée par Florence Dumez (Sciences Po Paris 81), DRH Fonctions Supports et pilote Diversité au sein de la DRH du groupe, et Laetitia Rodier, Leader Ingénieur Systèmes Liaisons au sol (ENSIETA 2008).

 

Florence Dumez  (Sciences Po Paris 81), DRH Fonctions supports © MARTIN−GAMBIER, Olivier

Florence Dumez (Sciences Po Paris 81), DRH Fonctions supports © MARTIN−GAMBIER, Olivier

 

Depuis 2010, Renault a entrepris un certain nombre d’actions sur la mixité. Son ambition : « Refléter la diversité inhérente à la société actuelle, vectrice de la performance globale, et promouvoir les talents féminins. »

 

Les dirigeants, moteurs de réflexion…
… et en premier lieu, Carlos Ghosn, son PDG, qui n’hésite pas à mettre l’accent sur la richesse des talents. « Certains managers regrettaient le manque de mixité dans leurs effectifs. Nous avons analysé précisément la situation. Il est alors apparu que les femmes avaient des stratégies de carrière différentes, qui ne les emmenaient pas forcément à exprimer pleinement leur potentiel », signale Florence Dumez. Un constat qui permet à Renault d’adapter ses processus et de progresser en gestion des talents. « Le fait d’être une femme n’a jamais été un obstacle. Ça ne me passe pas par l’esprit : j’avance comme tous les autres », poursuit Laetitia Rodier.

 

Des objectifs presque atteints
Dans un secteur très masculin, Renault lance début 2010 le plan Women@Renault pour améliorer la représentation des femmes à tous les niveaux de l’entreprise et dans tous les pays. Les résultats ne se font pas attendre : fin 2014, les femmes représentaient 18,4 % des effectifs, soit une augmentation de près d’un point en un an. Autre témoin positif de ce plan volontariste : 22 % des postes clés du Groupe sont occupés par des femmes, tout comme près de 20 % des sièges du Comex. Constat identique au niveau des managers : près d’un sur cinq est une femme ! Côté recrutements, Renault s’est également fixé des objectifs ambitieux en 2015 en France : recruter 30 % de femmes sur les profils techniques et 50 % sur les fonctions supports. « Aujourd’hui nous sommes dans la trajectoire pour les atteindre à la fin de l’année. »

 

« Placer la mixité au cœur progresser tous ensemble »

De mentee à mentor
Tout au long de leur carrière, les femmes peuvent bénéficier de programmes de mentoring, en interne ou croisés avec d’autres entreprises. Des formations leurs sont dédiées, également accessibles aux hommes. « Nous tendons à créer un état d’esprit pour l’ensemble de nos managers et de prouver l’utilité de la mixité au sein de leurs équipes. Nos managers travaillent ainsi sur des projets transverses. La diversité nous a permis de placer le débat au-delà des mots. » Un travail réalisé dès les premiers pas dans l’entreprise qui compte pas moins de 30 % de femmes parmi ses apprenti-e-s et 25 % parmi ses stagiaires : « Cela permet aux jeunes femmes de découvrir l’automobile et d’y rester plus facilement. » Une expérience partagée par Laetitia Rodier qui a effectué son stage de 2e année chez Renault. « Mon tuteur m’a recontactée 4 ans après. Depuis 2011, je n’ai jamais cessé d’évoluer. Le métier d’ingénieur peut aussi être une source d’épanouissement quand on est une femme. Ne vous mettez pas de barrières. »

 

Women@Renault, le réseau féminin ouvert aux hommes
Plus de 4 500 membres dans douze pays dont 18 % d’hommes, le réseau s’engage dans de nombreuses initiatives : conférences, débats, événements sportifs, actions business… « Les déjeuners respectent l’égalité femmeshommes. Nous avons sensibilisé les femmes du réseau sur l’association Elles bougent : 70 d’entre elles se rendent régulièrement dans les collèges et lycées. » Un réseau auquel appartient Laetitia Rodier : « J’ai rencontré des femmes aux parcours très différents. Nous abordons un grand nombre de sujets comme l’équilibre vie personnelle et vie professionnelle. Ces contacts me font avancer. » Cerise sur le gâteau : Laetitia a participé au Rallye des Gazelles sous les couleurs de Renault : « On apprend sur ses propres capacités, à prendre des décisions rapidement dans des situations difficiles, à prendre du recul, à travailler en binôme en situation de stress… C’est très utile. Je me suis révélée en tant que compétitrice.  Et mes collègues l’ont bien vu. »

 

VC.

 

Contact :
Pour postuler à nos offres, consultez notre site http://group.renault.com/travailler-chez-renault/nous-rejoindre/offres/