la finance à RMS

 

Reims Management School fait partie des écoles de référence pour l’enseignement de la finance et la préparation à une large palette de métiers mettant en oeuvre des compétences de haut niveau dans ce domaine. L’établissement a notamment noué des partenariats avec des organismes réputés pour la préparation de certificats exigés par les recruteurs de l’industrie de la finance. François Bonvalet, directeur général du groupe RMS nous dresse la cartographie de ces enseignements.

François Bonvalet, directeur général du groupe Reims Management School

François Bonvalet, directeur général du groupe Reims Management School

La finance est un des axes du socle fondamental de tout futur manager
Certaines techniques sont indispensables et en conséquence enseignées à tous nos élèves. C’est le cas de la comptabilité qui fait partie du tronc commun. J’aime à dire que « la comptabilité est le solfège de la finance ». Impossible de « jouer » correctement de la finance sans connaître la comptabilité. Les bases de la comptabilités font partie du socle de compétences nécessaires à nos futurs diplômés.

 

Qu’en est-il pour ceux qui souhaitent exercer la finance, et donc approfondir la discipline ?
Nous proposons 5 voies qui mènent à des expertises et métiers différents de la finance : contrôle, comptabilité, audit, finance de marché et métiers liés aux affaires.

 

22 % des diplômés
de RMS débutent dans les fonctions finance, gestion, comptabilité, administration
et 24 % dans l’audit

Comment fonctionne chacun des cursus, celui du contrôle de gestion et gestion des risques ?
Nous fournissons là aussi les outils de base, et à ceux qui le souhaitent, la possibilité de pousser leur spécialisation. Ils exercent ensuite dans les métiers de la gestion du risque ou du contrôle de gestion. Nous venons de signer un partenariat avec la Global Association of Risk Professionals (GARP), structure américaine qui certifie les professionnels de l’analyse des risques. RMS est la première école en France à avoir noué ce partenariat et ainsi à permettre à ses étudiants de préparer le programme de certification Financial Risk Manager (FRM). Car, pour exercer dans les métiers du contrôle, de la sécurité, du risque, se doter de ce certificat est un véritable atout. RMS a d’ailleurs accueilli William H. May, Senior Vice President and FRM Program Manager du GARP pour la première réunion du GARP University Chapter, le 13 février dernier. M. May a présenté le FRM et ce qu’il peut apporter aux étudiants dans la perspective de leur carrière. L’objectif était aussi de permettre à nos étudiants de découvrir les métiers de la gestion des risques, des métiers concrets et passionnants qui permettent de faire de la finance de pointe «autrement».

 

De la comptabilité ?
L’approfondissement de la comptabilité mène aux métiers de l’expertise comptable. En fonction des électifs qu’ils ont choisis, nos élèves ont la possibilité d’obtenir des équivalence en expertise comptable, et de passer le Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion (DSCG).

 

Menant à l’audit et l’analyse financière ?
RMS a noué un accord l’institut Chartered Financial Analyst (CFA) qui certifie les analystes financiers. La certification CFA® s’impose comme un gage d’excellence professionnelle dans l’industrie de la finance. Elle associe des compétences techniques de haut niveau et une expérience professionnelle significative à une éthique irréprochable. Parmi les parcours fléchés proposés aux étudiants de Sup de Co, on retrouve le parcours d’excellence « CFA® », équivalent international du diplôme de la Société Française des Analystes Financiers (SFAF). Notre programme est composé de 405 heures de cours préparatoires aux examens CFA® niveau I, II et III, depuis 2007. Nous avons d’ailleurs l’an dernier, poussé deux étudiants jusqu’au niveau III ! La réussite à ces examens offre à leur détenteur des opportunités de carrière fulgurantes dans les domaines de la gestion de portefeuille et de l’analyse financière. Seules trois écoles de management en France ont un partenariat universitaire avec le CFA Institute au niveau du programme Grande École.

RMS, l’atrium

RMS, l’atrium

A l’exercice de la finance de marché ?
Nous proposons pour la finance de marché des parcours d’excellence orientés métiers (Parcours CFA® ; Parcours FRM®) ou sous le format d’électifs/cours optionnels (Real Estate Investment ; Financial Markets ; Financial Modelling ; Portfolio Management ; Financial Risks and Derivatives…). RMS dispose d’une salle de marché (ayant une capacité de 30 étudiants) dotée de différents diffuseurs d’informations financières (Bloomberg, Reuters, Datastream, Fininfo…). La salle de marché est reliée aux bourses avec un différentiel de 7 secondes, pour interdire toute spéculation, sans empêcher de s’entraîner en situation réelle dans le cadre des cours. Les élèves travaillent comme les traders, face à trois écrans : l’un pour la gestion de portefeuille, l’un pour la mesure des risques et le dernier affichant les données de marché. Nos élèves ont également monté un club d’investissement, RMS Invest, dans lequel ils « boursicotent », gérant un portefeuille qu’ils ont monté. RMS organise aussi, en collaboration avec la société Reuters-Thomson, une certification professionnelle. Sur les marchés financiers, nos diplômés exercent en tant qu’analystes, gestionnaires de risques, traders, mais aussi actuaires ; tant dans les fonctions de back que de front office. Et aux métiers liés aux affaires ? Cette 5e voie est transversale. La finance est ici utilisée dans le cadre de montage de projets d’affaires, de fusion acquisition.

 

Comment évoluent vos programmes suite à la crise financière ?
Nos programmes, Grande École et Mastères Spécialisés (MS), ont été ajustés, repensés, pour répondre à l’évolution du secteur financier. Cela concerne notamment de moindres débouchés dans les banques d’affaires, tandis que de nouvelles opportunités se font jour dans les banques de détails, y compris à l’international. C’est un changement d’optique pour les carrières des jeunes. Dans le cadre de certains MS, comme le « Finance and commercial banking », nous proposons de préparer les certifications CFA®. Nous proposons également à la Grande École et dans certains MS, de préparer un certificat en finance islamique en partenariat avec l’INCEIF (The global university of islamic finance) de en Malaisie, qui certifie les analyses de la place londonienne dans ce domaine.

 

Quelle proportion de jeunes diplômés exerce dans la finance ?
Presque la moitié de nos promotions se place dans ce domaine. Ils trouvent de très beaux débouchés dans la banque, de plus en plus la banque de dépôt d’ailleurs en tant que chef d’agence, credit manager jusqu’à la direction ; dans l’entreprise dans des directions financières ou le contrôle de gestion ; dans des cabinets d’audit bien sûr. Au total, 22 % débutent dans les fonctions finance, gestion, comptabilité, administration et 24 % dans l’audit. J’ajoute que nous avons 600 anciens à Londres, de tous âges et dont les 4/5ème exercent dans la finance. Nos diplômés sont par ailleurs de 30 à 40 % à entrer dans les métiers du marketing et du commerce, 20 % dans les autres fonctions (RH, communication, évènementiel, organisation, consulting en stratégie).

 

A. D-F