Les grandes écoles qui favorisent la création d’entreprise

L’Ecosystème entrepreneurial de RMS
L’entrepreneuriat ne s’adresse pas exclusivement aux candidats à la création d’entreprise. Son enseignement favorise largement le développement des qualités essentielles requises de tout futur manager, notamment l’esprit d’initiative, la prise de risque avec discernement, la créativité, la pro-activité et l’esprit critique.

Frédéric Nlemvo, professeur d’Entrepreneuriat et coordinateur du pôle de recherche ICE@RMS

Frédéric Nlemvo, professeur d’Entrepreneuriat et coordinateur du pôle de recherche ICE@RMS

RMS a développé divers programmes, associations, chaires et centres de recherche afin de développer, stimuler et encourager la culture entrepreneuriale auprès de ses étudiants. Cet écosystème entrepreneurial, qui couvre tout le spectre de l’entrepreneuriat (création, reprise d’entreprises et développement de nouvelles activités au sein d’entreprises existantes), permet le développement des compétences de leadership, quelle que soit la carrière envisagée par l’étudiant(e) : entrepreneuriale ou non.

« La pratique sans théorie est aveugle et la théorie sans pratique est vide »

Telle est la maxime qui transcende l’écosystème entrepreneurial de RMS qui intègre nombre d’entrepreneurs – alumni de RMS – dans l’enseignement et diverses activités entrepreneuriales organisées par l’école. Ainsi donc, tout au long de son cursus à RMS, chaque étudiant est sensibilisé à l’entrepreneuriat et a la possibilité d’expérimenter (via divers électifs, la participation à divers concours entrepreneuriaux internes et externes, l’organisation d’événements, la possibilité de rédiger un mémoire de fin d’études sur son projet entrepreneurial, des stages) ou de passer à l’acte (en créant son entreprise avec l’aide de la cellule d’incubation de l’école ou une association ex-nihilo répondant à un besoin spécifique inexistant/mal satisfait ou encore en menant une mission entrepreneuriale à finalité sociale dans les pays en développement). Pour les étudiants attirés par la reprise d’entreprise, l’Institut du Management de la Reprise et Transmission d’Entreprise permet de travailler avec des organismes ad hoc pour concrétiser leur projet ou apprendre des outils de base. Participent aussi de cet écosystème des associations estudiantines Reims Junior Conseil, RMS Invest ainsi que le club des étudiants entrepreneurs. Ce dernier organise notamment des rencontres « intimistes » sans tabous avec des entrepreneurs, autour d’un repas.

 

Un zoom sur quelques facettes de cet écosystème est proposé ci-dessous.
Rms Startup

Décider vite et « bien », en contexte d’incertitude et d’information imparfaite, tel est le lot quotidien des entrepreneurs, mais aussi des managers dont les atouts les plus distinctifs sont de plus en plus … la capacité à agir en entrepreneurs tout en intégrant les exigences de développement durable. Ces managers entrepreneuriaux ou « manenpreneurs » – les plus recherchés par les entreprises – sont des managers créatifs et capables de sortir des schémas habituels de pensée. C’est le prix à payer pour être gagnant dans un environnement des affaires en perpétuelle mutation, où le changement est plus la règle que l’exception. Par ailleurs, afin de relever le défi de la croissance durable, les nations ont besoin de davantage d’entrepreneurs bien formés et les jeunes étudiants sont de plus en plus tentés par une carrière entrepreneuriale. En réponse à cette double exigence, Reims Management School étoffe son écosystème entrepreneurial et lance son challenge entrepreneurial RMS Startup, dont la première édition a été organisée les 11 et 12 avril dernier. Ce challenge consistait à faire travailler des groupes d’étudiants – encadrés par des professeurs – durant deux jours d’affilée sur des projets de création d’entreprises, de la genèse de l’idée à la présentation finale des projets ‘aboutis’ devant un jury d’experts. L’une des innovations de RMS Startup, par rapport aux événements similaires, est la possibilité offerte aux équipes de faire appel à des jokers, membres de leurs réseaux personnels. En effet, probablement plus que par le passé, exploiter ses réseaux est un atout-clé pour un entrepreneur ou un manager entrepreneurial. Le succès des réseaux sociaux ainsi que la prolifération d’entreprises exploitant ce créneau en témoignent. Cette épreuve entrepreneuriale d’endurance et de mise en application des grandes étapes d’un business plan a trouvé son aboutissement lors de la présentation de huit projets de création d’entreprise développés par des ,équipes d’étudiant(e)s issu(e)s de toutes les écoles du Groupe RMS : Sup de ,Co, Tema, Cesem et Sup’TG.
ICE@RMS

De plus en plus d’’entrepreneurs franchissent les frontières géographiques, politiques, communautaires ainsi que celles entre marchés et industries afin de lancer des activités s’adressant à des marchés globaux, avec l’exigence de respecter des considérations environnementales et de responsabilité sociale. Cela soulève beaucoup de questions et lancent des défis en matière de recherche. Quelle infrastructure entrepreneuriale pour favoriser la création, le développement et la survie de telles organisations ? Comment concilier éthique, développement durable et recherche de profit ? Les modes de financement et valeurs de l’entrepreneur ? Quelles nouvelles compétences pour les managers et les entrepreneurs ou des managers entrepreneuriaux dans un contexte où le changement est plus la règle que l’exception ? Quels défis pour la croissance des entreprises naissantes ou existantes et comment les adresser ? Pôle de recherche interdisciplinaire regroupant une dizaine de chercheurs de RMS ainsi que des chercheurs étrangers associés, l’international Center for Entrepreneurial and AlteRnative Management Studies (ICE@ RMS) a pour mission de : contribuer à l’avancement des connaissances sur l’entreprenariat, le management alternatif, la fertilisation croisée entre ces deux domaines au travers d’une recherche ayant des implications pour les entreprises, les institutions socio-politiques ainsi que leurs leaders.
Une autre manière d’enseigner l’entrepreneuriat

Expérience d’immersion entrepreneuriale :
En rupture avec la tradition des cours centrés sur le business plan , cet enseignement – qui agit plus sur le savoir-être que le savoir-faire – vise à démythifier l’entrepreneur et l’entrepreneuriat aux yeux de l’étudiant(e) et à favoriser le développement de son potentiel entrepreneurial en le familiarisant avec les caractéristiques et les pratiques de l’entrepreneur. Cet enseignement alterne travaux individuels (au nombre de trois) et séances d’échange et de mise en commun en classe autour de thèmes prédéfinis. En début et en fin de ce cours qui s’étale sur trois mois, les étudiants passent un test de leur profil entrepreneurial. Chaque étudiant(e) dispose d’un mois pour réaliser un entretien avec un entrepreneur de son choix, avant de rédiger un rapport d’étonnement, normé dans la forme, comportant deux volets :
• La mise en évidence de la personnalité, des motivations, du parcours de l’entrepreneur, du fait déclencheur de l’acte d’entreprendre, de ses échecs éventuels ainsi que de la manière dont il(elle) a rebondi
• Une introspection de l’étudiant(e) axée sur les éventuels bénéfices personnels tirés de l’entretien, l’incidence de l’entretien sur son envie de ou de ne pas entreprendre.
Dans le deuxième rapport, l’étudiant(e) analyse une idée originale mais simple, de son choix, qui a débouché sur une activité entrepreneuriale florissante. L’objectif est faire prendre conscience que la création d’entreprise est à la portée de tous et qu’elle ne requiert pas nécessairement une idée de génie, mais davantage et avant tout une réponse à un besoin existant ou latent ainsi que de la passion. Une semaine après la dernière séance, l’étudiant rédige un essai lui permettant de revisiter ses motivations entrepreneuriales après avoir relativisé sa propre expérience d’immersion entrepreneuriale à la lumière de celles vécues par ses condisciples.
Service accompagnement entrepreneurs du réseau des diplômés
Créé en janvier 2011 par RMS Network, le réseau des diplômés de l’école, ce service d’incubation répond aux besoins d’étudiants et alumni souhaitant créer une entreprise. Face à la complexité du sujet, des risques sont pris inutilement et des opportunités ne sont pas saisies. C’est pourquoi le club finances et le club entrepreneurs de RMS-Network ont crée un service de diagnostic et de soutien aux futurs entrepreneurs, avec le concours des autres clubs du réseau : marketing, RH, seniors, e-business.

 

 

Frédéric Nlemvo, professeur d’Entrepreneuriat et coordinateur du pôle de recherche ICE@RMS

 


Contact :
www.reims-ms.fr