Le grand entretien

 

Grâce à la technologie et au soutien de sa communauté, ESCP Europe se dote du don d’ubiquité ! Une transformation clé pour réaliser son ambition : être la référence incontestée en management interculturel. Explications avec son directeur, Frank Bournois. – Par Ariane Despierres-Féry

 

Pourquoi est-il si important de mener le développement d’ESCP Europe main dans la main avec votre communauté ?

Le développement d’un établissement se réalise en harmonie avec sa communauté, à fortiori quand les changements qu’il entend mener sont structurants. C’est ce que nous faisons main dans la main avec la Fondation, nos diplômés, notre corps professoral, nos étudiants et personnels, la CCI. Anticiper nos développements dans le détail est la meilleure façon de réussir. Nous avons ainsi établi un business plan précis de notre autonomie administrative prévue pour 2018 et de notre autonomie financière prévue à l’horizon 2021.

 

Qu’en est-il de vos 46 000 alumni ?

J’aime le mot latin alumni. Issu du verbe alere, sa double signification nourrir et se nourrir, reflète la relation que nous entretenons avec nos diplômés : Ils se sont nourris à l’école d’une formation qui leur a permis de se lancer dans leurs carrières Ils la nourrissent en retour afin de permettre aux jeunes générations de bénéficier d’une formation de qualité.

© ESCP Europe

© ESCP Europe

Quels projets soutiennent-ils ?

Ils souhaitent faire avancer l’enseignement supérieur de gestion en finançant des bourses, des chaires, des projets de recherche. La promotion 1969 s’est mobilisée pour l’équipement d’une salle multiplex (régies, écrans, transmission haut débit…). Grâce à eux nous relevons le défi de l’ubiquité culturelle. Il se produit quelque chose de magique : nous vainquons la distance entre nos campus, nous développons encore la relation et l’expérience multiculturelles ; nous renforçons l’empreinte de notre différenciation.

 

Frank Bournois et ESCP Europe
Un mot pour qualifier ESCP Europe en 2016 ?
Accélération.
En 2021 ? 6.0
Votre rêve le plus réaliste pour l’école ? Qu’elle soit la référence en matière de management interculturel.
Votre rêve le plus fou ? Qu’elle soit l’institution qui réussit à ré-enchanter l’Europe, car c’est le moment où jamais !
Le cours que vous aimeriez suivre ? Le cours de codage informatique et les TD associés pour réaliser une appli de la qualité que celles que produisent nos élèves.
Votre lieu préféré à l’école ? La salle multiplex équipée grâce à la mobilisation de la promotion 1969 en tant que lieu symbolique du développement de l’institution soutenue par sa communauté.

 

Comment entendez-vous la digitalisation d’ESCP Europe ?

Elle est multiple et stratégique, transverse et transformante. Il s’agit notamment de :
• Former nos étudiants à la connaissance de la transformation numérique des entreprises et des sociétés
• Les préparer à faire du numérique un atout stratégique dans leurs futurs métiers • Les former au codage en 1eA
• S’appuyer sur le numérique pour déployer des pédagogies innovantes

 

Saul Daupin, parle de sa vie d’étudiant à ESCP Europe

Ma vie d’étudiant à ESCP Europe

 

L’apprentissage in vivo du multiculturel

L’ambition d’ESCP Europe ? Figurer parmi les meilleures business schools en Europe et se positionner comme la référence incontestée en management interculturel.


« L’enjeu est d’attirer les meilleurs étudiants et enseignants-chercheurs mondiaux, souligne Frank Bournois ; mais aussi que nos diplômés soient recherchés par les entreprises convaincues que le management interculturel est un élément fort de leur compétitivité et efficacité. »


Fin 90, ESCP Europe avait 4 campus et 80 % d’élèves français. En 2016, l’école a 6 campus (Paris, Madrid, Londres, Berlin, Turin et Varsovie) et compte 40 % d’étudiants français, 30 % d’autres européens et 30 % d’internationaux. Tous les élèves de tous les cursus circulent entre les campus. Au-delà de ses 100 partenariats internationaux, l’école a engagé une politique de partenariats privilégiés avec des universités de premier plan comme JiaoTong à Shanghai.

www.escpeurope.eu

Découvrez le témoignage de Philippe Thomas, professeur associé en finance à ESCP Europe

Ma vie de prof à ESCP Europe