Les diplômés de grandes écoles ont souvent le réflexe de postuler au sein du groupe Crédit Agricole SA. Pourtant, une caisse régionale comme celle de Brie-Picardie a beaucoup à leur offrir… Une ambiance du tonnerre, des formations de haut vol, un parcours à la carte et un suivi de carrière individualisé avec la perspective d’évoluer au sein du groupe.  » Nous ne manquons pas d’arguments attractifs pour les jeunes talents !  » nous confirme Nathalie Sirvent, sa DRH.

 

« Bonne ambiance, proximité et bienveillance des managers, ce sont les premiers retours que nous font les collaborateurs. Et nous en sommes ravis ! »

Pourquoi le Crédit Agricole Brie Picardie recrute-t-il autant ?

En 2015 nous avons embauché 245 personnes en CDI, en 2016, 177 et nous continuons sur la même lancée cette année. Comme toutes les banques nous sommes concernés par le papy-boom et avons besoin de renouveler nos équipes. Ce contexte démographique n’explique pas totalement ce volume de recrutement bien supérieur à la moyenne ! Le dynamisme de la région dans laquelle nous sommes implantés, ainsi que notre solidité financière nous poussent à nous développer encore sans réduire le nombre d’agences comme le font d’autres banques. Une stratégie payante, puisque nous avons fait 4 Milliards de crédit sur nos 3 départements en 2016 !

 

Quels types de profils recherchez-vous ?

Le parcours classique qui consistait à démarrer au guichet ne prédomine plus. Aujourd’hui nous embauchons à tous les niveaux et différents profils. 50 % de jeunes diplômés de grandes écoles et universités et 50 % de personnes expérimentées qui bien souvent ne sont pas issues du secteur bancaire ! Au départ ce changement de modèle a été difficile pour les managers mais ils ont vite compris ce que la diversité et la richesse de ces profils pouvaient apporter à leurs agences. Certes, ces personnes partent de zéro. Cependant elles ont un tel enthousiasme, une telle envie d’apprendre, qu’elles stimulent toute l’équipe et apportent une vision et une énergie nouvelle !

 

Comment recrutez-vous ?

Nous souhaitons attirer les meilleurs, les plus enthousiastes, les plus adaptables. Et pour cela, il faut être compétitif en tant qu’employeur ! La réactivité c’est la clé. Lorsque nous recevons une candidature potentiellement intéressante via les réseaux sociaux ou transmise par un de nos collaborateurs, nous contactons la personne dans les 48h qui suivent. Le premier appel téléphonique est décisif. Cet échange informel permet d’appréhender la personnalité du candidat – ce qui est essentiel pour nous – sans qu’il se soit composé un  » masque de circonstance « .

 

Quel accueil pour les nouveaux arrivants ?

Ils débutent par une semaine de séminaire d’intégration animé essentiellement par la DRH, qui se compose de différents jeux pour leur permettre de découvrir l’entreprise, de nouer des liens entre eux et avec les collaborateurs. Cet évènement fédérateur est très apprécié. Afin que ce processus d’intégration s’inscrive dans le temps, j’ai nommé une responsable RH dédiée exclusivement à cette mission, qui les suit individuellement tout au long de l’année. Ainsi grâce à des rencontres tripartites avec leur manager, mais également des appels de courtoisie réguliers, elle construit leur parcours de formation et se positionne comme l’interlocuteur idéal dans leur gestion de carrière. Nos collaborateurs se sentent ainsi choyés, écoutés, et accompagnés ! Et c’est un vrai plus.

 

Vous avez également mis au point une politique de formation très attractive ?

Nous pensons que vis à vis des clients, il faut démontrer notre compétence en tant que banquier, et je crois que c’est encore plus vrai depuis la crise financière. Pour chacun de nos métiers, nous élaborons donc des diplômes en collaboration avec des écoles reconnues en la matière. Nous avons par exemple décidé que tous nos conseillers en gestion de patrimoine devaient entreprendre un mastère spécialisé avec SKEMA. Ils vont donc suivre cette formation en alternance durant 2 ans quelque soit leur niveau d’expérience. De la même manière nous offrons à tous les managers une certification managériale individualisée avec l’ESSEC. Nous sommes très satisfaits du haut niveau d’adhésion qu’a rencontré cette révolution. Si ces formations demandent un investissement temps accru pour les collaborateurs, elles représentent également une vraie montée en compétence pour eux et une belle valorisation de leur CV.

 

Quelle philosophie managériale distillez-vous à travers ces formations ?

Le temps du chef assis derrière son bureau, qui délègue quand cela lui chante et joue d’autoritarisme, est révolu. Avec l’ère de la digitalisation, les collaborateurs disposent déjà de toutes les informations en temps réel. Plus besoin du manager pour les faire circuler. Son rôle est devenu essentiellement humain. Il doit se placer au milieu de ses collaborateurs pour les faire grandir et développer leurs compétences. Exigeant mais bienveillant, voilà ce qui caractérise le leadership chez Crédit Agricole Brie Picardie. En parallèle nous encourageons les directeurs d’agence à se considérer comme des chefs d’entreprise. Ils ont leur propre compte d’exploitation. Ils fixent désormais leurs ambitions pour l’année et les présentent au comité de direction. Les managers ont gagné en autonomie mais également en responsabilité. Ce renversement a considérablement changé les choses et accru l’attractivité de ces postes.

 

(c) Communication CA Brie Picardie

Quelle évolution de carrière peut envisager un jeune diplômé ?

En tant que banque régionale autonome, nous proposons une grande diversité de métiers en agence allant du conseil aux particuliers aux entreprises en passant par la gestion de patrimoine, et les fonctions supports. En parallèle nous nous adossons à Crédit Agricole SA pour recruter ensemble sur certains métiers comme l’audit. Lorsqu’un candidat postule chez nous, sa carrière commence en caisse régionale mais une multitude de possibilités s’offrent à lui pour la suite dans le groupe, en France ou à l’étranger, dans un établissement bancaire ou en filiale, comme par exemple chez Amundi, ou Pacifica ou Prédica dans le domaine de l’assurance par exemple. C’est le message que nous avons souhaité faire passer à travers notre nouvelle signature groupe :  » Tout commence ici. « 

 

Le + du Crédit Agricole Brie Picardie : des locaux modernes au goût des collaborateurs !

Lorsque nous leur posons la question, tous nous disent que le cadre de travail revêt une grande importance à leurs yeux. Nous y apportons donc un grand soin ! A Amiens nous avons installé un babyfoot dans notre espace de convivialité et créé des bulles cosy et design destinées au travail collaboratif avec des tablettes à disposition. Nous organisons des expositions de peinture dans le hall de l’accueil. Dans les espaces de bureau à Amiens, les équipes ont choisi la couleur des murs pour se sentir vraiment à l’aise dans leur environnement. Pour décider de l’aménagement de nos nouveaux locaux à Marne-la-Vallée, nous avons organisé un brainstorming entre un groupe d’étudiants en école de communication et les collaborateurs qui seront amené à y travailler, afin de les impliquer dans le processus créatif… Tous ces petits détails participent à la bonne ambiance qui règne chez nous !

 

Marque employeur, marque de luxe ?

 

 

Contact : nathalie.sirvent@ca-briepicardie.fr