Frank Debouck, directeur de l’École Centrale Lyon nous parle de la place et des points forts de la recherche dans l’institution.

 

Un des atouts de la recherche à l’École Centrale Lyon est la force de ses moyens d’essais structurés autours de plateformes ambitieuses. Ainsi Centrale Lyon compte trois Équipements d’Excellence (Équipex) : la plateforme IVTV (Ingénierie  et Vieillissement des Tissus Vivants), Manutech et PHARE (Plate-formes macHines tournantes pour la mAîtrise des Risques Environnementaux).

 

PHARE chambre anechoique Centrale Lyon

Chambre anéchoïque de la plateforme PHARE à Centrale Lyon. © Groupe Turbomachines LMFA

La recherche à l’École se caractérise également par un remarquable équilibre entre recherche académique et recherche partenariale. Dans ce domaine, nous assurons un positionnement au plus haut niveau scientifique tout en maintenant un ancrage indispensable dans la réalité des entreprises.

L’apparition d’un nouvel indicateur utilisé dans les classements internationaux – visant à qualifier l’ouverture industrielle des établissements universitaires dans leurs publications académiques – vient conforter l’importance de ces partenariats. C’est ainsi que dans deux classements basés sur la part des publications co-signées avec un industriel, l’École se trouve dans les dix premiers mondiaux.

http://www.ec-lyon.fr/