3 questions à Frédéric Thivet, directeur adjoint et directeur de la recherche d’IMT Mines Albi

 

IMT Mines Albi promeut une recherche orientée, de quoi s’agit-il ?

Notre recherche est orientée au niveau scientifique vers les meilleurs standards internationaux. Mais surtout, elle vise des objectifs socio-économiques. Dès le départ nous identifions des partenaires pour nos projets de manière à ce qu’ils soient in fine utiles à la société et à l’industrie, répondent aux usages. IMT Mines Albi est attachée à aller au-delà de la production d’idées et de connaissances, en les concrétisant dans la société et dans les entreprises. Pour cela nous travaillons main dans la main avec des industriels, nos territoires, la société.

Est-ce difficile de faire entendre la contribution de la science au profit de la société ?

Il y a 30 ans c’était une évidence que la science est vectrice de progrès pour la société. Aujourd’hui, c’est moins le cas et chez certains l’évidence est même inverse ! Cela est en contradiction avec le fait que nous sommes tous utilisateurs d’objets développés grâce à la science fondamentale, aux technologies. En tant qu’établissement supérieur d’enseignement et de recherche, nous avons un rôle à jouer dans la prise de conscience de cela dans la société. Notre démarche tient aussi compte de l’interpénétration des sujets éthiques et scientifiques, par exemple cruciaux lorsque l’on parle santé et technologie, climat, agroalimentaire, etc. La dimension éthique et de diffusion de l’information scientifique et technique au plus grand nombre sont d’ailleurs des critères des candidatures aux appels d’offre européens.

Comment IMT Mines Albi diffuse-t-elle la culture scientifique ?

Au travers de manifestations qui engagent tant nos personnels que nos étudiants : Fête de la science, accueil de 1 000 lycéens par an dans nos laboratoires, Nuit européenne des chercheurs (speed dating avec des chercheurs, mini-conférences, pitch de thèses, expériences avec les enfants…, 2 000 visiteurs), Cordées de la réussite (depuis 7 ans 100 élèves engagés auprès de lycéens), conférences de grands noms de la science ouvertes au grand public, actions vis-à-vis des politiques. Ces contacts sont très riches. Les gens démystifient la science et s’avèrent bien souvent fascinés par ce que nous faisons. En montrant à quoi sert la science, nous contribuons à ouvrir les esprits de nos concitoyens, à l’évolution de la perception dans la société de ce qu’est la science. Ces échanges poussent nos chercheurs à la prise de recul, à s’ouvrir à d’autres points de vue sur leurs travaux, à garder contact avec le réel.

 

La Grande Dinette : du projet à l’assiette (des enfants)

Ancien directeur de la communication de Michel et Augustin, Christopher Lemoine a lancé avec 3 associés La Grande Dinette (www.lagrandedinette.com), les plats enfants à cuisiner pour les parents pressés. Grâce à ce nouveau service, les parents peuvent...

« Mon moteur c’est l’intérêt collectif ! »

Le leadership et l’engagement ? Samuel Tamba (en MBA Stratégie d’intelligence économique à l’Ecole de Guerre économique) est tombé dans la marmite lorsqu’il était petit ! Que ce soit à la CNJE, au MEDEF, aux côtés d’un des candidats majeurs à la dernière...

Plongée au cœur des problématiques digitales des entreprises à l’ESSEC Business School

La Digital Week Competition (DWC) est un événement incontournable de l’ESSEC, depuis 6 ans, lors duquel 340 étudiants des Mastères Spécialisés de 9 spécialisations différentes pitchent en équipes sur des problématiques réelles d’entreprises venues les challenger sur...

Captain Drop ou la révolution du streaming du jeu-vidéo

À seulement 23 ans, Rayane Puzenat s’apprête à révolutionner le monde de l’e-sport. Avec Captain Drop, l’étudiant en dernière année à Epitech propose une plateforme sur laquelle ceux qui visionnent un stream [flux vidéo, NDLR] sont récompensés. Rencontre.   Pourquoi...

Aéromate invente l’agriculture urbaine du futur sur les toits de Paris

Louise Doulliet (Sup’Biotech 2014) et Michel Desportes (Sup’Biotech 2015) co-créateurs d’Aéromate font partie des lauréats de l’appel à projet 2016 Parisculteurs de la Mairie de Paris pour végétaliser la ville. Ces scientifiques préfigurent...

« Qui mieux qu’une référence mondiale comme Facebook pour accompagner les startupers à Station F ? »

Olivier Binet (HEC Majeure Entrepreneur), président et co-fondateur de Karos, fait partie des 12 entreprises sélectionnées pour le Startup Garage de Facebook à Station F. Il a aussi été sollicité pour co-élaborer ce programme d’accélération.   Comment...

« La clé est d’engager un cercle vertueux de reconnaissance et de visibilité »

Quentin Soulet de Brugières (DD Supaéro/Polytechnique en innovation technologique et entrepreneuriat), co-fondateur de Rythm qui a mis au point un bandeau connecté pour améliorer le sommeil, Dreem.   Quelles sont les clés de la réussite de Rythm ? D’abord ma rencontre...

« Ma première ambition est d’être utile ! »

Victoria Mandefield place sa détermination et ses compétences de double formation ECE Paris/Audencia Business School au service des autres. Elle a créé Infomeless, une plateforme d’information pour les sans-abris. « Ma première ambition est d’être utile ! » Victoria...

Station F, rampe de lancement à grande vitesse pour startupers

Lieu emblématique de la French Tech, Station F se targue d’être « le plus grand campus de startups au monde ». L’ancienne gare de marchandises réalisée par l’ingénieur des Ponts et Chaussées Eugène Freyssinet, a été transformée en Mecque de l’entrepreneuriat innovant...

« Le premier secret de la réussite d’une startup ce sont les rencontres »

Victor Gobourg, créateur de Marché Privé, diplômé de Neoma Business School   Marché Privé existe depuis 6 ans, quels sont vos secrets d’entrepreneur à succès ? Le plus important c’est l’agilité, la capacité à adapter son activité aux évolutions des marchés,...