Jean-François Chanut, Président de Ratier Figeac et General Manager de Propeller Systems est fier d’œuvrer pour une entreprise pionnière de l’aviation française qui offre aux ingénieurs de nombreuses opportunités en mécanique et mécatronique. Paru dans FLUX 295 juin 2017 •  Guide de l’expérience des Supélec

Jean-Francois CHANUT

« Nos ingénieurs utilisent leur savoir-faire pour concevoir un produit innovant et le faire fonctionner pendant 40 ans sur un avion »

 

Quelle est la spécificité de Ratier-Figeac au sein d’UTC Aerospace Systems ?

Créée en 1904, Ratier-Figeac est une société historique dans l’aéronautique. Elle est le leader mondial des hélices de forte puissance et conçoit, fabrique et maintient aussi des équipements de cockpits et de cabines ainsi que des vérins de plan horizontal. Ratier-Figeac est l’un des trois sites qui compose Propeller Systems, une entité au sein d’UTC Aerospace Systems. Le groupe UTC – qui emploie plus de 14 000 personnes en France – nous a beaucoup apporté, en particulier via son programme d’Amélioration Continue pour l’Excellence (ACE).

 

Quels sont les défis que vous relevez au quotidien ?

Il faut rester proche de nos clients, de nos fournisseurs, des autorités et des investisseurs pour maintenir la croissance de notre activité. Je travaille quotidiennement sur l’innovation, le développement de programmes nouveaux et je suis de près la production et l’après-vente de Propeller Systems qui génère plus de 500 M$ de chiffre d’affaires. Je manage en direct une quinzaine de personnes couvrant toutes les fonctions de l’entreprise.

 

Dans quel esprit managez-vous ?

J’ai toujours cherché à avoir des équipes capables, ouvertes, rigoureuses et adaptables car il y a souvent des imprévus dans notre activité. Je plébiscite aussi la valeur travail et la fierté dans tout ce que nous entreprenons. Je m’associe pleinement aux valeurs du groupe qui sont l’humain, l’ innovation, l’intégrité et la performance.

 

En quoi l’innovation est au cœur de votre développement ?

C’est le socle de notre stratégie. Nous avons lancé de nouveaux programmes afin de préparer les générations futures d’hélices, mais aussi des équipements de cockpits puisque nous fabriquons les mini manches de tous les Airbus. Nous intégrons de plus en plus de mécatronique et de logiciels dans nos lignes de produits. Notre credo : nous réinventer en permanence et adapter nos connaissances et nos compétences dans notre giron historique – la mécanique – mais aussi dans les systèmes électroniques qui deviennent une nouvelle branche de notre savoir-faire.

Quels sont les atouts susceptibles d’attirer les jeunes talents ?

Nous sommes une société qui grandit. Depuis cinq ans, le nombre d’employés a augmenté de 25 % et celui des ingénieurs/cadres de 40 %. Nous développons l’Industrie du futur avec des produits et des systèmes de fabrication innovants. Nos collaborateurs doivent avoir un cerveau bien fait et s’intégrer dans nos équipes. Il faut donc être adaptable, passionné, travailler en équipe et savoir s’améliorer constamment.

 

Votre message aux futurs ingénieurs ?

J’ai exercé des responsabilités pendant plus de 25 ans dans l’aéronautique, mais je n’ai jamais planifié ma carrière. J’ai toujours fait au mieux à l’instant T. La vie est faite de changements, il faut garder le meilleur des expériences passées et trouver ce qui est positif dans son prochain poste.

 

Chiffres clés Ratier Figeac en 2016 : 328M€ CA / 1 273 salariés / 60 innovations déclarées / 37 brevets déposés

Contact : Elizabeth Cerqueira, responsable du développement RH : elisabeth.cerqueira@ratier-figeac.fr

Cogito Instruments : l’intelligence artificielle, ce n’est pas de la science-fiction