C’est la question que pose la Confédération Nationale des Junior-Entreprises (CNJE). Car si aujourd’hui le leadership est principalement perçu comme la capacité d’un individu à inspirer, à porter une cause, une idée, la défendre et fédérer autour d’elle l’ensemble des collaborateurs par lesquels elle se matérialise, cette perception n’a pas toujours été d’actualité.

 

Leader = grand orateur ?

Dans un premier temps, cela se rapportait davantage à la capacité d’obtenir d’une personne la réalisation d’une action dont elle-même ne percevait pas forcément tous les enjeux. Longtemps, les leaders n’étaient que de grands orateurs, capables de pousser les gens à se dépasser par de grands discours et avec une certaine autorité naturelle.

 Sens et affect

Mais aujourd’hui, le leader est la personne qui donne du sens à la complexité du monde actuel, qui rassemble et fédère autour d’un objectif, d’un sens commun. Et c’est là que réside toute sa difficulté : défendre une approche tournée vers la performance tout en restant au plus proche de ses collaborateurs. Ce qui n’est pas toujours simple : la gestion des tensions est la première source de difficulté et de frustration pour 40 % des managers selon une enquête Cadreo. Le leader d’aujourd’hui doit également être à même de comprendre et d’interagir avec les membres de son équipe : l’affect et le sens sont les deux piliers du leadership.

Leadership et associatif

Les étudiants ont d’ailleurs la possibilité d’expérimenter et travailler sur le leadership au travers de leurs engagements associatifs où ils doivent fédérer une équipe autour de projets à réaliser ou d’objectifs de performance à atteindre. Malgré la hiérarchisation présente dans ce milieu, certains étudiants se démarquent par l’énergie et le sens qu’ils sont capables de véhiculer C’est notamment le cas des administrateurs des Junior-Entreprises (J.E.).

The leaders of tomorrow are…

« L’expérience de président en J.E. a marqué ma découverte des enjeux du leadership. Le défi ? Manager une vingtaine de membres avec des objectifs ambitieux sans carotte ni bâton. J’ai conçu mon approche sur la construction d’une identité forte et d’un certain prestige. Le leader donne le cap. Je me suis fixé d’être à la fois le moteur et le facilitateur de l’initiative. Il convient surtout de donner du sens : voilà où nous allons et pourquoi nous le faisons, regarde ce que l’équipe t’apporte et ce que tu peux lui offrir. » Corentin Vinet, Président 2017-2018, Skema Conseil Lille.

Romain Tanguy

« L’objectif de mon mandat ? Défendre, auprès de multiples parties prenantes, une vision qui poussait à transformer le modèle Junior-Entreprise en lequel nous croyions. De cette expérience, je ne retiens que ses aspects positifs, même si mon manque de méthodes m’a poussé à faire quelques erreurs. Aujourd’hui dans le monde professionnel, j’ai pris du recul sur la notion d’équipe, de vision et de stratégie. J’ai surtout appris la nécessité, dans une entreprise au sens large, de connaître, voire d’être, une source d’inspiration pour ses pairs. » Romain Tanguy, Président CNJE 2016-2017

 

Contact : pierrick.lallemand@cnje.org