Aurore a commencé le théâtre à l’âge de huit ans. D’un naturel timide et réservé, l’art théâtral lui a permis d’acquérir de l’aisance à l’oral, d’apprendre à parler devant un public et surtout : lui a donné confiance en elle. Aujourd’hui Aurore est en 3ème d’école d’ingénieurs à Centrale Lyon. Elle revient sur les évènements qui ont fait grandir sa passion.

 

Le défi : « Tailleur pour dames »

Après avoir fait parti du Club d’Improvisation de Centrale Lyon pendant un an, Aurore intègre en deuxième année le Club Théâtre de l’école. « Auparavant j’ai également animé plusieurs ateliers d’initiation au théâtre. Par exemple, apprendre à transmettre une émotion, un sentiment, ou bien comment se positionner sur scène… ». Une seule pièce devait être montée par le Club Théâtre, mais comme aucun des rôles ne plaisait à Aurore, elle a pris l’initiative de monter sa propre pièce ! C’est ainsi que l’aventure a commencé pour elle et sa troupe ! C’est la comédie de Feydeau « Tailleurs pour dames » qu’elle a choisi de mettre en scène. « J’avais la double casquette. D’un côté je gérais la mise en scène de la pièce, mais j’avais également décidé de jouer l’un des rôles pour lequel il n’y avait pas eu de prétendante. J’ai pris conscience de la difficulté que c’était de se mettre en scène soi-même. D’ailleurs, j’ai demandé à l’un de mes amis de me donner son avis sur l’interprétation du rôle afin de profiter d’un avis extérieur. »

Le Festival de Lille

Fin de la représentation « Tailleur pour dames », au festival de Centrale Lille au théâtre Sébastopol

Après une première représentation au sein de Centrale Lyon, la troupe d’Aurore a été candidate au Festival de Théâtre organisé par Centrale Lille. Elle a donc monté le dossier nécessaire à la participation et sa troupe a été retenue. « Entre temps, nous avions visionné les cassettes de la représentation que nous avions faite devant notre école, cela a permis à chacun de se voir sur scène et corriger quelques défauts pour que la représentation du festival soit parfaite ! Pour ma part, j’ai trouvé que travailler à partir d’une vidéo était particulièrement intéressant d’un point de vue pédagogique. » Les comédiens ont pu prendre conscience de certaines intonations et attitudes à modifier afin de rentrer encore davantage dans leur personnage. Tous ont énormément travaillé pour présenter quelque chose d’irréprochable. Ce festival fut une formidable expérience pour ces jeunes acteurs ! « Par ailleurs, j’ai pu découvrir une autre facette de la mise en scène, car c’était la première fois que je travaillais avec une équipe de techniciens professionnels. » Et ce fut un véritable succès pour la troupe d’Aurore : deux nominations pour le titre de meilleur acteur et meilleure actrice (elle-même !), mais ce n’est pas tout, la troupe a remporté le prix de la mise en scène !

« C’était une expérience humaine très enrichissante. Par ailleurs, cela m’a fait prendre conscience que j’étais capable de gérer une équipe et de mener à bien un projet qui me tient à cœur. Aujourd’hui j’aimerais beaucoup remonter sur scène. Même si la mise en scène me plait énormément, ne faire que cela a quelque chose de frustrant. J’adore cette adrénaline avant de monter sur scène, le fait de pouvoir totalement se lâcher pour devenir quelqu’un d’autre et s’abandonner dans l’interprétation d’un personnage. »

 

3 valeurs qui te sont chères ? Le partage, toujours donner le meilleur de soi-même et l’optimisme.

Qu’est ce que tes amis disent de toi ? Je pense qu’ils diraient que j’aime le travail bien fait ! Et que je suis quelqu’un d’intransigeant, que ce soit avec moi, ou mon entourage !

Un rituel avant de monter sur scène ? Nous nous réunissons en cercle, en nous tenant les mains, et on pousse un grand cri pour évacuer tout notre stress !

 

 

Anne-Sophie Mathieu