Pour attirer les profils correspondant aux compétences dont elles ont besoin ou affirmer leur engagement responsable, les entreprises n’hésitent pas à innover voire oser, en faveur du handicap. Nouveaux métiers, nouveaux statuts, nouvelles alliances, nouveaux usages de leurs technologies, tout est possible !

GO du Club Med

GO du Club Med

Freelance,
une réelle opportunité d’emploi dans la prestation intellectuelle pour les personnes handicapées

3 questions à André Martinie, président de freelance.com

En quoi le freelance est-il une nouvelle piste d’emploi pour les personnes handicapées ?
C’est le freelance au travers des nouvelles technologies qui crée de nouvelles opportunités. Lorsque nous avons créé freelance.com en 1995, le Web était naissant. Son développement a révélé une efficacité pour les personnes en situation de handicap dont l’un des freins à l’accès à l’emploi est logistique (transports, déplacements dans les locaux, aménagement du poste de travail).

Quels sont les apports du freelance dans cette perspective ?
Le télétravail permet de travailler à distance pour 1 comme pour 10 clients, tout en restant dans un environnement adapté à son handicap. Il apporte une simplification de son agenda quotidien, permet de se concentrer sur son travail.

Quelles missions peut-on réaliser en freelance ?
Des missions de prestations intellectuelles surtout en informatique, création artistique, de sites Web. Notre plateforme n’est pas fléchée handicap, mais ouverte à tous types de profils sur la base des compétences et des prestations. Nous proposons aux indépendants une formule adaptée – le portage salarial – qui transforme les honoraires en salaire et réalise toutes les déclarations administratives (valor.fr). Or, souvent les démarches administratives sont un casse-tête pour les personnes en situation de handicap.

 

Le Club Med
recrute des G.O. en situation de handicap Le spécialiste du séjour touristique haut de gamme n’a pas hésité à inclure le handicap jusque dans le métier le plus symbolique de son activité, incarnant son image et au contact direct de ses clients : les G.O. (Gentil Organisateur). Aujourd’hui, le Club Med emploie 144 G.O. et G.E. en situation de handicap au siège et en villages. Les G.E. (Gentil Employé) travaillent notamment en cuisine, pour l’hébergement, les services techniques des villages. L’entreprise a été l’un des premiers signataires de la Charte Diversité en 2004 et elle a créé une Mission Handicap en 2007.
www.clubmedjobs.com

 

Microsoft :
du jeu à l’assistance aux personnes handicapées Avec sa technologie de détection et de reconnaissance de mouvement Kinect, Microsoft a démocratisé l’usage des jeux vidéos en en facilitant l’usage pour des personnes handicapées. Rapidement, l’entreprise a vu dans cette prouesse technologique d’autres applications pour faciliter la vie quotidienne pour les personnes handicapées. En octobre, le Japan Daily Press annonçait que Microsoft Japon et l’Université de Tokyo collaborent pour développer un programme informatique à l’usage des personnes handicapées. Ils ont mis au point et testent un logiciel appelé OA K (Observation and Access with Kinect) qui permet l’interaction et le contrôle de l’ordinateur par la personne grâce à la technologie détection et de reconnaissance de mouvement et vocale de Kinect.

 

Grenoble :
entreprises et établissements d’enseignement supérieur agissent ensemble pour le handicap Grenoble INP , l’Université Pierre Mendès France et dix entreprises ont signé en décembre une convention pour développer une collaboration dans le domaine de l’insertion et de l’ouverture sociale concernant les personnes en situation de handicap et les changements de regards.
Les partenaires sont : Air Liquide, Becton Dickinson, Caterpillar, Crédit Agricole, Corys, Hewlett Packard, ERDF -GRDF , Schneider Electric, ST -Ericsson et ST -Microelectronics, Grenoble INP , l’UP MF et le Club «Entreprises et Handicap» de l’activité de sensibilisation Grenoble Handi’Mention.

 

A. D-F