Spécial Handicap

 

A l’occasion de son 6e anniversaire, Hanploi.com, site de recrutement dédié aux personnes handicapées, a organisé une conférence sur un thème encore inhabituel : marketing et handicap. La conférence a été organisée en partenariat avec le Celsa, en tant qu’école experte en information et communication. L’une des tables rondes co-animée par deux maîtres de conférence du Celsa, dont Vincent Tassel, a livré les résultats d’une étude inédite sur la manière dont les entreprises communiquent sur le handicap.

Plus de 200 personnes sont venues assister aux trois tables rondes sur : Valoriser son prof il avec un handicap, La réponse marketing des entreprises face au handicap, et La communication, image et mission handicap des entreprises.

Plus de 200 personnes sont venues assister aux trois tables rondes sur : Valoriser son prof il avec un handicap, La réponse marketing des entreprises face au handicap, et La communication, image et mission handicap des entreprises.

Qu’avez-vous observé en analysant 15 campagnes de communication d’entreprises sur le handicap ?
Avec Valérie Jeanne Perrier nous avons analysé des campagnes parues pour la semaine pour l’emploi des personnes handicapées 2011. Leurs points communs est d’être faites par des entreprises au sujet de l’insertion professionnelle des personnes handicapées ; et de montrer une volonté d’assimiler les personnes handicapées, de passer d’une situation d’exclusion ou de marginalisation, à une situation d’inclusion. Les entreprises veulent montrer qu’elles sont des travailleurs comme les autres, elles insistent sur l’identité et la notion d’altérité.

 

Quels sont les différences visuelles dans la manière de présenter le handicap ?
La plupart ne montrent pas le handicap de manière frontale, il n’est pas présent ou atténué. Elles usent de métaphore (Monoprix), jeu de cadrage (Simply Market), fondu (Crédit Agricole), icônisation (SNCF), symbolisation (Derichebourg). D’autres plus rares, figurent le handicap : un homme portant une prothèse (Société Générale), une femme en chaise roulante (BNP Paribas).

 

Et dans le discours ?
Là aussi il y a différentes stratégies. Des campagnes usent d’un langage RH, valorisant les compétences, les talents, la carrière, la capacité des personnes handicapées à travailler comme tout le monde. D’autres racontent l’histoire de la personne. Il y a deux options dans le discours. Soit il vise à montrer que l’entreprise essaie d’agir sur son environnement, d’être accessible aux personnes handicapées. Soit, on est dans un cours de RSE, de manière à interpeller le lecteur, à faire changer son comportement. Il y a in fine très peu de discours qui montrent le handicap comme une richesse et qui valorisent la différence.

 

La communication sur le handicap a-t-elle vocation à se développer ?
Nous sommes au début de ce type de communication pour les entreprises, encore en phase de sensibilisation. Le handicap est aussi apparu dans des publicités grand public, où l’on a vu un non-voyant chez Krys ou une personne parlant le langage des signes chez Red Bull. La nouveauté c’est qu’il ne s’agit pas de faire des produits pour les personnes handicapées, mais de vendre un produit grand public ; et surtout de montrer une image d’entreprise prenant en compte le handicap. Le thème commence à être abordé différemment, va sans doute prendre de l’ampleur, et peut-être contribuer à faire changer le regard de la société sur le handicap.

 

Stéphane Gatineau, ancien étudiant du CELSA et Analyste Equity au sein de la DRH d’AXA est venu témoigner au cours de la table ronde « Valoriser son profil avec un handicap ». « J’ai précisé sur mon CV, le statut « reconnu travailleur handicapé ». J’avais envie de m’adresser à des entreprises qui soient à même de m’accueillir avec mon handicap. Cela dit, mon CV ne met pas en avant ce statut mais bien mon diplôme et mes expériences professionnelles. Le handicap n’est pas un argument, il peut parfois être un frein. Vous pouvez imaginer bien entendu, que j’ai des contraintes logistiques, matérielles, médicales, etc. Mais en tout cas, je fais un travail que je juge égal à celui de mes collègues. Il est également très important d’être à l’aise avec sa propre image, pour être en paix avec soi-même. »

 

www.hanploi.com
Le site a reçu 500 000 visites 2011 Il a diffusé plus de 25 000 offres d’emploi 40 000 candidats, 2 000 professionnels de l’insertion et 4 000 recruteurs lui ont fait confiance pour les accompagner. Hanploi propose des formations aux référents handicap des grandes écoles et universités et intervient pour des conférences de sensibilisation au sein d’établissements handi-engagés. Chaque année, Hanploi récompense six actions innovantes en faveur des personnes handicapées menées par des écoles, universités et associations d’étudiants. Hanploi reçoit environ 150 dossiers de candidatures et retient 3 nominés pour chacune des 6 catégories. Pour l’édition 2012 quelques nouveautés : les nominés de chaque catégorie des trophées handifriends ont présenté leurs projets aux visiteurs ; un chèque de 1 500 € a été remis à l’association étudiante primée ; des CFA (Centre de formation des apprentis) ont pu concourir. www.trophees-handi-friends.com

 

A. D-F