Fiche d’identité : Quentin Censier, 23 ans, Originaire de Compiègne, Classe prépa Hoche à Versailles, 3A à l’Ecole Polytechnique

 

QUENTIN N’AURA DE CESSE DE VOUS ÉTONNER. CE GRAND PASSIONNÉ D’HISTOIRE ET DE STRATÉGIE MILITAIRE, EST CURIEUX DE TOUT – OUI DE TOUT ! INSPIRÉ PAR LA MAXIME DE SOCRATE, « TOUT CE QUE SAIS, C’EST QUE JE NE SAIS RIEN », IL VIT SON ARRIVÉE À L’ECOLE POLYTECHNIQUE COMME UNE VÉRITABLE « BOUFFÉE D’AIR » ET MULTIPLIE ENGAGEMENTS ASSOCIATIFS ET RENCONTRES. PORTRAIT D’UN JEUNE HOMME QUI PLACE L’ÉMULATION INTELLECTUELLE ET L’ÉCHANGE AU COEUR DE SA VIE.

QUENTIN LORS D’UN CLIP TOURNÉ PAR LE JTX

QUENTIN LORS D’UN CLIP TOURNÉ PAR LE JTX

« Le culturel est un domaine sacré »
De nature introvertie mais dotée d’une grande mémoire auditive, Quentin se met au théâtre dès le Collège sur recommandation de ses parents. Une passion vient alors de naître. « Mon empathie et mon goût pour l’expression des sentiments m’ont permis d’avoir une certaine compréhension de personnages différents. Jouer venait après. » Au fil du temps, Quentin gagne en épaisseur et assurance grâce notamment à l’exercice de l’improvisation. « Je préfère l’improvisation au théâtre, la liberté d’expression y est plus grande. » Rédacteur en chef de XPassion, membre du binet JTX chargé de réaliser des clips vidéos, fidèle du Club Improvisation, chroniqueur hebdomadaire pour le journal interne de l’école Feuille de Chou et engagé au sein du groupe de tutorat Camille Claudel – Quentin est un étudiant épanoui ! « J’aime apprendre, je veux toujours en savoir davantage. Je me suis construit sur l’intellectuel depuis mon jeune âge. Le culturel est pour moi un domaine sacré. » Autodidacte, il aime créer le débat et interagir avec autrui. « J’aime l’idée de pouvoir m’exprimer. Mon travail pour Feuille de Chou est porté par les échanges et les réactions qu’il peut produire. Mes billets d’humeur ne sont jamais personnels. »

 

« Je me sens petit par rapport au savoir des autres »
Dès son arrivée à Polytechnique, Quentin en profite aussi pour prendre le japonais comme 3e langue. « Par sa culture et son histoire militaire, le Japon est un pays fascinant. » Immergé dans un village en marge de Tokyo pendant un mois et demi, Quentin se souvient : « J’étais le seul Occidental et mesurait 20cm de plus que ceux qui vivaient aux alentours ! » Une adaptation au pays jugée difficile, mais qui ne gâche pas son plaisir pour les expériences à l’étranger. « J’aime l’apprentissage des langues. C’est par la confrontation des cultures qu’émergent de nouvelles idées. » Porté par cette éternelle soif d’apprendre, Quentin sait que sa carrière professionnelle ne sera pas limitée à un seul terrain de jeu. Spécialisé en Electrical engineering et Informatique, il se laisse la liberté de naviguer entre l’enseignement et l’entrepreneuriat. « Je me sens petit par rapport au savoir des autres. Aujourd’hui, je cherche encore ma voie. » En attendant, tenté par l’aventure plus personnelle de produire des courts métrages et d’écrire des romans, Quentin ne perd pas une minute pour réaliser ses plus belles envies !

 

PORTRAIT CHINOIS :
Péché mignon : Après avoir cuisiné le matin, rester à table de 12h à 17h !
Un livre : Psychologie des foules de Gustave Le Bon, pour le choc qu’il m’a fait
Une personne que vous admirez : Mes parents. Ils se sont jetés dans l’entrepreneuriat et ont su garder confiance en eux
Un animal : Le loup. Il vit en meute mais reste un animal solitaire
Ce que vos amis diraient de vous : Barré, loyal et un peu casse-tête !
Votre leitmotiv : Défendre la Culture. Et avoir l’envie d’apprendre, quelle que soit la connaissance

 

Audrey Froitier