LES GRANDS MÉTIERS PROPOSÉS PAR LES LEADERS DE L’ENERGIE

 

Denis Chazarain a rejoint Puma Energy en 2008 pour participer à la création de cette nouvelle entité et mettre en place la fonction de « Chief Financial Officer ». Ce titulaire d’une maîtrise et d’un DEA en relations internationales de l’université Panthéon-Sorbonne, diplômé de Sciences Po (87), pilote une direction financière très opérationnelle, assez large en termes de couverture.

 

Comment concevez-vous votre fonction ?

Denis Chazarain, DEA en relations internationales de l’université Panthéon- Sorbonne, Sciences Po 87, chief financial officer, Puma Energy

Denis Chazarain, DEA en relations internationales de l’université Panthéon- Sorbonne, Sciences Po 87, chief financial officer, Puma Energy

Je pilote une direction financière qui comprend la finance, les SI et les RH. Je travaille au sein du comité exécutif en binôme avec le PDG et suis en prise avec toutes les décisions. Mon 1er rôle consiste à organiser et mettre en place un système de contrôle général de l’ensemble des activités qui reflète l’état d’esprit du business, qui oblige à être constamment sur le terrain, à l’écoute des personnes. Dans le cadre d’une croissance très forte de la société, je dois être un manager complet, capable de prévoir les financements, de penser aux ressources humaines et de faire monter en puissance les équipes centrales et locales. Ce qui fait notre force, c’est la polyvalence de l’équipe managériale qui effectue un vrai travail d’équipe et où chacun est responsable de l’ensemble du résultat de la société.

La responsabilité sociale et environnementale
est complètement imbriquée dans le métier de Puma Energy, qui est par nature un métier de développement et d‘infrastructures.

 

Qu’est-ce qui fait l’intérêt de ce métier ?
Ma fonction n’est pas du tout une fonction théorique, détachée des opérations courantes, mais une fonction complètement liée aux affaires, ce qui demande beaucoup d’énergie, de disponibilité au niveau géographique. Notre portefeuille extrêmement étendu m’amène à voyager en permanence du Guatemala à Singapour et de la Russie à l’Afrique du sud.

 

Quels types de profils recrutez-vous ?
Des profils extrêmement variés, ingénieurs, commerciaux, techniciens pétroliers, spécialistes de la construction, de la logistique, de l’informatique, du marketing, financiers, etc. Hormis un bon niveau de compétence technique, ils doivent avoir une grande flexibilité, une ouverture d’esprit, être capables de travailler en équipe et prêts à prendre des risques personnels, à entreprendre, se développer, vivre une aventure dans une société en plein développement.

 

Un message aux jeunes diplômés
Il ne faut pas partir avec une image purement théorique de la finance, cette matière est faite pour aider à gagner de l’argent et à faire du profit. J’ai une expérience de la finance très opérationnelle, très proche du business, une approche très pragmatique sans m’encombrer outre mesure de théories complexes, une fois assumé un minimum de technicité et d’expertise qui est la base de tout métier.

 

Puma Energy, focalisé sur le downstream
Filiale de Trafigura, l’un des principaux négociants indépendants de matières premières au monde, est l’une des plus importantes sociétés indépendantes de l’aval pétrolier. Forte de 3 700 collaborateurs, elle réalise un chiffre d’affaires de 9 milliards de dollars. Puma Energy se focalise sur deux axes, le stockage et la distribution finale de produits petroliers. Ce qui caractérise Puma Energy, c’est une très grande flexibilité dans le management et dans la gestion, qui se traduit par des équipes réduites au niveau central, une grande délégation et une forte responsabilisation des acteurs locaux, qui permet de prendre des décisions très rapidement. 2e atout, son adossement à l’un des plus grands traders mondiaux. Puma Energy se développe par croissance organique et via des acquisitions, dans les pays émergents à forte croissance. L’entreprise a fait plusieurs acquisitions en 2011 et devrait poursuivre son expansion en 2012 avec de nouveaux projets à Dubaï, Porto Rico, au Nigéria et dans d’autres régions, avec pour objectif l’introduction en bourse en 2013. « La responsabilité sociale et environnementale est complètement imbriquée dans le métier de Puma Energy, qui est par nature un métier de développement et d‘infrastructures. » Nous apportons nos produits, essentiels à toute activité humaine et économique. Nous avons également des activités plus sociales, nous sommes présents dans de nombreux pays, régions et villes et participons de façon étroite à la vie nationale et locale. Tous les collaborateurs sont fiers de travailler pour Puma Energy et s’engagent personnellement dans la vie et le développement de cette société, très dynamique.

 

A.M.

 

Contact :
denis.chazarain@puma-energy.com