Communiqué de presse:

Ouverture de la première École Nationale de Mode et Matière de France grâce au partenariat unique entre l’EnsAD, MINES Paris-Tech et l’université Paris-Dauphine, sous l’égide de l’université Paris Sciences et Lettres

 

Paris détient toujours le titre incontesté de « capitale mondiale de la mode ». Trois des membres de l’université Paris Sciences et Lettres, l’EnsAD (l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs), MINES Paris-Tech et l’université Paris-Dauphine, s’unissent pour créer une grande école de mode publique, l’Ecole Nationale de Mode et Matière – Paris Fashion School by PSL. 

La création de l’école, projet préalablement initié par ses trois membres fondateurs, est intégrée en janvier 2015 dans le rapport de Lyne Cohen-Solal sur la filière mode en France, qui pointait du doigt l’absence et le manque flagrants d’une grande école de mode publique : la voici !
La Ministre de la Culture, Audrey Azoulay, confirmait le 4 octobre 2016 dans le Journal du Textile, le lancement de l’école.
Le 26 octobre 2016, l’Ecole Nationale de Mode et Matière – Paris Fashion School by PSL a ouvert ses portes pour une première année de préfiguration avec une vingtaine d’étudiants issus des trois établissements co-fondateurs. Cette formation d’excellence de niveau Master est proposée en plein exercice dès la rentrée 2017. Avec pour objectif de maintenir un effectif réduit, qui s’appuie sur un recrutement de 50 % d’étudiants internationaux, dispensée sur 2 ans, elle s’adresse aux  personnes titulaires d’une licence ou d’un Bachelor dans les secteurs de la mode et du design. Les étudiants de l’Ecole Nationale de Mode et Matière se verront décerner un diplôme d’établissement de PSL- Ecole Nationale de Mode et Matière ainsi qu’un diplôme donnant grade de Master.

Ouvrant à tous les métiers de la mode et du textile (du vêtement artisanal en passant par le vêtement Haute Couture jusqu’aux vêtements de fonction, vêtements de travail), ce programme a pour objectif de répondre aux problématiques des flux de production et de marketing, prenant en compte les enjeux sociétaux et environnementaux du monde de demain. Il inclut un volet essentiel portant sur l’univers du travail et de la santé, deux secteurs essentiels de l’économie néanmoins peu étudiés par les professionnels de la mode.

Fondée sur une approche pluridisciplinaire issue des domaines d’expertise des trois établissements – création mode, vêtement et textile à l’EnsAD; ingénierie à MINES ParisTech; gestion et marketing à l’université Paris-Dauphine -, la formation propose des ateliers développant les connaissances en conception et réalisation de vêtements et accessoires, et aborde également le marketing, la stratégie et la création d’entreprise ainsi que la production, le droit et les nouveaux matériaux.

L’une des autres spécificités de la Paris Fashion School by PSL est l’accès à la recherche proposé aux étudiants, inexistant en France et très peu développé au niveau international. Deux axes sont d’ores et déjà engagés avec divers partenaires : Design sensoriel et Histoire et Théorie comparées de la mode et des matières. Les étudiants pourront également se diriger vers le doctorat SACRe de PSL.

Ancrée sur les marchés cibles de ses futurs diplômés, l’Ecole Nationale de Mode et Matière entend s’appuyer sur un réseau d’entreprises et de maisons de création au travers de partenariats. Elle bénéficiera des réseaux internationaux de PSL et des trois établissements porteurs.

Enfin, un comité d’honneur regroupant de grands noms de la mode mais aussi du marketing/management et du monde de l’entreprise, accompagnera l’école dans le cadre d’un conseil stratégique. Ces grands parrains de l’établissement permettent à la fois de recueillir avis et conseils sur la formation et l’Ecole, mais aussi de profiter de leurs réseaux pour faire connaître les actions de l’Ecole.

Cette initiative constitue une première dans l’enseignement supérieur et la recherche en France, sur un sujet qui concerne un secteur économique moteur dans nos sociétés. L’approche sociologique de la culture du vêtement et de sa fonctionnalité s’inscrit dans la dynamique d’innovation pédagogique propre à PSL, qui allie transdisciplinarité, excellence et fort potentiel de recherche.