Communiqué de presse :

L’université Paris Sciences & Lettres (PSL) et le lycée Henri-IV ont lancé le vendredi 10 novembre 2017, la cordée de la réussite du Cycle Pluridisciplinaire d’Études Supérieures (CPES), un partenariat inédit avec 24 lycées répartis sur 4 académies, pour donner l’ambition et l’opportunité à des jeunes issus de milieux modestes de poursuivre leurs études dans des filières d’excellence.

 

 

Depuis sa création en 2012, le CPES a pour ambition de promouvoir la diversité et l’ouverture sociale afin de permettre aux meilleurs étudiants d’accéder et de réussir dans des filières post-bac sélectives et exigeantes.

 

Cette année encore, ils sont 47 % d’élèves boursiers (quand la moyenne nationale dans les classes préparatoires aux grandes écoles avoisine les 29%[1]) à bénéficier de cette formation pluridisciplinaire Bac+3 de très haut niveau, combinant le meilleur des classes préparatoires et de l’université. Porté par 12 établissements de PSL parmi les plus prestigieux de France[2], le CPES offre à ses étudiants l’opportunité de construire leur propre projet d’orientation et de rejoindre, au terme de leur cursus, les meilleurs masters et grandes écoles de l’hexagone et de l’étranger.

Initiées pour favoriser l’accès à l’enseignement supérieur de jeunes quel que soit leur milieu socio-culturel, en leur donnant les clés pour s’engager avec succès dans les filières d’excellence, les cordées de la réussite s’inscrivent pleinement dans l’objectif originel d’égalité des chances et de promotion de la diversité du CPES.

 

C’est donc tout naturellement qu’Alain Fuchs, président de PSL, Martine Breyton, proviseure du Lycée Henri-IV et Patrice Corre, chargé de mission pour l’égalité des chances à PSL, ont souhaité lancer, en présence de Catherine Mercier-Benhamou, directrice académique chargée des lycées et de la liaison avec l’enseignement supérieur, représentant Monsieur Gilles Pécout, Recteur de l’académie de Paris, et avec le soutien financier de la région Ile-de-France, leur propre cordée, pour amplifier leur action en allant au-devant de nouveaux lycéens et enrichir les futures promotions d’étudiants aux profils et parcours différenciés. Une richesse sociale, géographique, humaine et culturelle inscrite au cœur du projet.

 

Grâce à ce partenariat, PSL, Henri-IV et les 24 proviseurs se dotent ainsi de moyens renforcés et adaptés pour identifier les meilleurs potentiels, objectif figurant d’ailleurs parmi les mesures du Plan Étudiant lancé le 30 octobre dernier. Des entretiens individuels d’élèves seront ainsi organisés au sein des lycées, tout comme des réunions d’information animées par une équipe PSL, composée d’un chargé de mission, d’anciens étudiants et de professeurs. Les lycées partenaires auront également accès au lycée Henri-IV lors d’une journée portes ouvertes dédiée avec une 1ère édition en février 2018.

 

Parmi les établissements de PSL, qui ont tous à cœur de renforcer l’égalité des chances pour briser le plafond de verre et lever les phénomènes d’autocensure, certains ont mis en place leur propre dispositif, à l’instar des écoles d’Art, de l’EHESS ou encore de l’École normale supérieure avec son programme Talens. Des cordées de la réussite ont aussi été lancées à MINES ParisTech, Chimie ParisTech ou encore à l’université Paris-Dauphine qui propose un programme en partenariat avec 27 lycées franciliens.
[1] Note du MESRI, les boursiers sur critères sociaux en 2016-2017, publication septembre 2017

[2] Lycée Henri-IV, Université Paris-Dauphine, ENS, MINES ParisTech, Chimie ParisTech, ESPCI Paris, EHESS, EPHE, Conservatoire national supérieur d’art dramatique, Observatoire de Paris, la Fémis, le Collège de France)