Le leadership entrepreneurial vous connaissez ? C’est LA marque de fabrique d’EDC Paris BS. Entre nouveaux campus et refonte de ses programmes, la business school des « leaders entrepreneurs » a plus d’une carte en main pour vous étonner cette année. William Hurst, DG du Groupe EDC (EDC Paris BS, Sup de Luxe et Sports Management School) revient sur les sujets qui buzzent à EDC Paris Business School.  

 

William Hurst, DG du Groupe EDC dévoile les nouveautés qui attendent EDC Paris Business School à la rentrée 2019 – © Isabelle Dorpe

William Hurst, DG du Groupe EDC dévoile les nouveautés qui attendent EDC Paris Business School à la rentrée 2019 – © Isabelle Dorpe

Nouvelle baseline du positionnement de la plus ancienne école privée des business schools de la CGE ? Proud to be EDC 2022. « Et notre école a de quoi être fière ! 70 ans après sa création, elle est toujours capable d’innover pour former toujours plus de leaders entrepreneurs », indique son directeur.

 Nouveau look pour de nouveaux campus

Et quoi de mieux pour incarner cet esprit novateur que des bâtiments flambants neufs ? Pour faire la part belle à chacune de ses trois écoles, le groupe a décidé de voir les choses en grand. Ce n’est plus un mais bien trois campus que les élèves du groupe foulent depuis la rentrée 2019. Sup de Luxe est ainsi délocalisée en plein 7e arrondissement, tandis que Sports Management School (SMS) est partie s’installer à La Villette, à quelques encablures du Stade de France. Si EDC Paris BS reste quant à elle dans ses quartiers, à deux pas de l’arrêt Esplanade de la Défense, elle quittera ses locaux de Courbevoie pour Puteaux fin 2019 / début 2020. 5 000 m2 (soit une surface globale multipliée par 2.5) dédiés à l’apprentissage, l’échange et la rencontre.  Six mois de transit qui ne lèseront pas les étudiants de l’école. Au contraire, William Hurst compte même en profiter pour investir ! « Nous allons faire des travaux sur le campus historique pour y installer un learning lab. Nous allons aussi restaurer et réaffecter des bureaux et  agrandir les espaces associatifs », précise-t-il.

Quoi de neuf dans les programmes ?

Un esprit de conquête que l’école traduit aussi dans ses programmes. Avec la refonte de son PGE tout d’abord, toujours plus axé « modularité, transversalité, numérique et leadership entrepreneurial ». « C’est notre marque de fabrique et nous sommes très à l’aise avec la concurrence sur ce volet ! » affirme William Hurst. Tous les étudiants suivront ainsi des cours de transformation digitale, de codage d’applis, de design, de méthodes quanti d’aide à la décision… avec un nombre d’heure de cours dédiés multiplié par 2.5. Un bachelor généraliste en 3 ans est aussi lancé.

Le cours que je suivrais si j’étais étudiant ? « Un cours d’entrepreneuriat bien sûr ! Lorsque j’ai fait mes études ça n’existait nulle part. Et pourtant, rien de mieux pour ouvrir des horizons que d’entendre quelqu’un vous dire « ce chemin est peut-être pour toi » ! Je suivrais également le parcours « élève entrepreneur ». Un parcours qui permet aux élèves d’être accompagnés dès la première année pour approfondir et / ou poursuivre leurs idées et projets entrepreneuriaux. »

 Entrepreneuriat nous voilà !

Des programmes qui seront tous irrigués par le « leadership entrepreneurial » si cher à cette école dont les élèves créent 2 fois plus d’entreprises que dans la moyenne des grandes écoles. Le plus d’EDC Paris BS en la matière ? « Nous ne formons pas à un métier mais à apprendre à apprendre, à gérer l’incertitude et la diversité et surtout, à voir le verre à moitié plein », conclut le directeur général.

 

3 raisons de rejoindre EDC Paris   

#1 Le leadership entrepreneurial, « notre différenciation »
#2 L’accompagnement personnalisé. « Chez nous, pas de standardisation des parcours pour performer dans les classements. Si l’accréditation internationale est clé, elle ne conditionne pas notre stratégie. »
#3 La diversification. « Pour que le PGE soit fort, pour qu’il soit un porte-avion, il doit être entouré de frégates : MSc et MBA spécialisés, bachelor et formation continue. »

[ÉPISODE 2/2] LES STARTUPS SOUS LE SAPIN

Noël approche à grands pas et vous n’avez toujours pas d’idées cadeaux ? Pas d’inquiétude ! Découvrez 3 produits tendances et innovants et créés par des startups françaises qui raviront vos proches à coup sûr !

[Episode 1/2] Les startups sous le sapin !

En panne d’inspiration pour vos cadeaux de Noël ? La rédaction vous sort de sa hotte des produits made in startups françaises.

L’engagement et l’accompagnement sur les rails de TER Grand Est

Retrouvez l’interview de Stéphanie Dommange, directrice régionale de Ter Grand Est. Animée par des valeurs telles que l’engagement et le partage, elle invite les jeunes diplômés à prendre le train du succès dans une entreprise qui saura les faire grandir.

In OENEO veritas

Très engagé pour l’égalité femmes-hommes, OENEO est un acteur international de la filière viticole pour qui les femmes sont un grand cru !

L’ingénieur.e Setec, bâtisseur de liens humains

Setec constitue un terrain de jeu idéal pour un.e jeune ingénieur.e., comme l’explique Anne-Marie Choho, directrice dénérale et Executive Vice-President.

Engagez-vous pour la diversité avec Sodexo !

Sodexo, leader mondial des services de qualité de vie, favorise une culture ouverte et inclusive où chacun peut s’épanouir. Témoignage d’Isabelle Aprile, Directrice de l’Innovation sociétale et des Nouveaux modèles économiques.

Mission évolution réussie pour Neopost

L’acteur high tech international change de nom. Une nouvelle marque et une culture d’entreprise toujours plus inclusive.

Avec ResMed, réveillez le talent qui sommeille en vous

Envie de changer les choses et de donner du sens à votre travail ? Découvrez comment ResMed entend changer la vie de 250 millions de patients.

Nespresso France : la parité sans filtre

Le spécialiste du café en dosette sait aussi doser la parité avec 60 % de femmes dans ses équipes !

Baxter au service de la vie

Depuis 85 ans, Baxter conçoit des solutions de soins innovantes au service des patients explique Marie-Claire Taine, Présidente de Baxter France et Vice-Présidente Renal Care Europe de l’Ouest.