Intitulé « Amortisseur de vibrations mécaniques et de chocs et procédé de fabrication associé », le 100ème brevet déposé en mars par l’INSA de Lyon illustre la stratégie dynamique de propriété industrielle menée par l’école, notamment depuis la création d’INSAVALOR il y a 25 ans. Cette filiale dédiée, interface active entre les laboratoires de l’INSA de Lyon et le monde socio-économique en quête de solutions technologiques, de compétences et de formations, est impliquée dans le transfert de technologies, la mise en place de contrats de recherche et de licensing, ainsi que dans la création de start-ups.

Une école active en matière de propriété industrielle
En France, l’INSA de Lyon est l’un des sites universitaires qui réunit la plus grande concentration d’expertises et d’acteurs dans les hautes technologies, en accord avec sa culture et son attachement à une approche pluridisciplinaire de la recherche. Fort de 21 laboratoires dans lesquels travaillent plus de 500 chercheurs et 650 doctorants, l’INSA de Lyon constitue un centre de recherche unique, véritable producteur de travaux scientifiques de rupture souvent déclinés en applications innovantes chez ses partenaires industriels. « La R&D et l’innovation sont au coeur de la stratégie de développement de l’INSA de Lyon, pour adresser les enjeux sociétaux actuels et relever les défis de demain, dans les domaines les plus variés : Energie & Développement Durable, Environnement, Information & Société Numérique, Santé Globale & Bioingénierie, Transport en s’appuyant sur les expertises scientifiques fortes des équipes de recherche. A l’INSA de Lyon, nous savons à quel point notre capacité à nous réinventer et à oser imaginer demain est importante. Pour cela, nous bénéficions d’équipes de recherche de grande qualité. La propriété industrielle nous permet de protéger et de valoriser les travaux de nos chercheurs, soutenant ainsi nos laboratoires ; c’est pourquoi nous mettons tout en oeuvre pour la développer » explique Eric Maurincomme, Directeur de l’INSA de Lyon. L’INSA de Lyon mène sa politique de propriété industrielle par l’intermédiaire d’INSAVALOR, sa filiale de Recherche & Développement, Valorisation et Formation Continue.

A sa création en 1988, INSAVALOR figurait parmi les premières filiales de valorisation développées dans le milieu universitaire pour appuyer l’effort de recherche et développement. Ses missions consistent à :
– Identifier et mobiliser les compétences des laboratoires de l’INSA de Lyon pour répondre aux besoins technologiques des entreprises ;
– Favoriser la valorisation et le transfert des connaissances issues des laboratoires de l’INSA de Lyon (produits, procédés, savoir-faire) vers les entreprises ;
– Promouvoir les activités de recherche de l’INSA de Lyon par l’organisation d’événements. « L’INSA de Lyon procure aux chercheurs un environnement favorable afin qu’ils puissent s’engager dans des actions de recherche à vocation applicative en lien avec des problématiques industrielles. Au sein d’INSAVALOR, nous nous efforçons d’accompagner ce mouvement tout en sensibilisant les chercheurs à la propriété industrielle, c’est-à-dire à l’importance qu’ont aujourd’hui les brevets pour la reconnaissance du laboratoire, au même titre que les publications scientifiques » ajoute Nicolas Penet, Président du Directoire d’INSAVALOR.

La propriété industrielle à l’INSA de Lyon
– 100 brevets dont 62 déposés depuis début 2009
– 22 familles de brevets sous licence, en option de licence ou en cours de signature
– 102 k€ représentant le retour en royalties en 2012
– Domaines dans lesquels le plus grand nombre de brevets sont déposés : science des matériaux, micro et nanotechnologies, électronique
Laboratoire déposant le plus de brevets : l’Institut des Nanotechnologies de Lyon avec 22 brevets, soit presque 1 brevet sur 5 en gestion à INSAVALOR. Cet Institut a été lauréat au niveau régional et national des Trophées INPI de l’innovation dans la catégorie Centre de Recherche qui distingue une structure remarquable par sa capacité à valoriser sa R&D grâce à la propriété industrielle.

Un 100ème brevet destiné à des applications dans les transports
Déposé en mars 2013 par l’INSA de Lyon, le 100ème brevet est intitulé « Amortisseur de vibrations mécaniques et de chocs et procédé de fabrication associé » et résulte du croisement de compétences propres au sein de l’INSA de Lyon, notamment en matière d’acoustique et de plasturgie. Ce brevet est issu des recherches menées par Jean-Louis Guyader au sein du laboratoire Vibrations Acoustiques, plus précisément de l’étude des phénomènes permettant de comprendre le fonctionnement du son au voisinage des obstacles. Ces travaux ont permis d’élaborer un patch encapsulant un film fluide visco-thermique qui réduit le niveau de bruit émis en amortissant toutes les fréquences du son, dans une très large plage de températures, ce qui le différentie des solutions existantes. Ce patch amortisseur pourrait avoir des applications en aéronautique, en aérospatial ou encore dans l’automobile, puisque le patch collé sur une structure permettrait de l’isoler des sons extérieurs.

Contact
Agence Amalthea
• Anne-Laure Fogliani – Tél : 04 26 78 27 15 – Email : alfogliani@amalthea.fr
• Murielle Mazau – Tél : 04 26 78 27 16 – Email : mmazau@amalthea.fr