Leader mondial de l’immobilier logistique, Prologis est le lieu idéal pour se frotter aux challenges internationaux les plus complexes et aux enjeux technologiques les plus pointus. Séduit par cette entreprise à la culture startup, François Rispe (Sciences Po 88) n’a pas hésité une seule seconde avant de joindre le groupe. Aujourd’hui Directeur Général Europe du sud, il dévoile les coulisses d’une entreprise humaine et pleine d’opportunités pour les Sciences Po !

 

crédit – Thomas Raffoux

Prologis en une phrase ?

Nous sommes investisseurs, développeurs et gestionnaires d’immobilier logistique : notre métier se situe à la croisée entre l’économie réelle, digitale et financière.

Votre histoire avec le groupe ?

J’ai été approché par AMB Property Corporation, numéro deux mondial de l’immobilier logistique à l’époque, pour lancer la filiale française et développer leurs opérations en France. Leur forte culture entrepreneuriale m’a immédiatement séduit et a perduré suite à la fusion avec Prologis qui m’a offert la possibilité de devenir Directeur Général Europe du Sud.

Huit ans plus tard, qu’est-ce qui vous plaît toujours autant chez Prologis ?

La dimension entrepreneuriale et l’innovation. C’est une aventure locale dans un groupe global, ce qui nous offre la possibilité de saisir assez librement de nombreuses opportunités. Elle évolue également dans un secteur peu connu mais qui gagne aujourd’hui en visibilité et connaît une forte croissance grâce à l’essor du e-commerce.

Le petit plus qui vous donne le sourire chaque matin ?

J’éprouve beaucoup de plaisir à retrouver mes collaborateurs et à travailler avec eux. Prologis est une société qui attache une grande importance à l’humain et au développement de ses collaborateurs. La mobilité interne et internationale est possible et même fortement conseillée !

Vous rejoindre, c’est faire le choix de l’international ?

Nos collaborateurs baignent dans un environnement international. Mais si nous travaillons quasi quotidiennement en anglais, nous conservons une dimension locale. Personnellement, j’ai la responsabilité de la France, mais aussi de l’Italie ou de l’Espagne. Avis aux jeunes diplômés : les opportunités hors de notre pays sont nombreuses.

Comment imaginez-vous Prologis dans 5 ans ?

Nous serons toujours le leader mondial de notre secteur et serons positionnés comme un acteur incontournable de l’économie digitale. Notre objectif : maximiser l’expérience client et proposer des produits à haute valeur ajoutée.

Un futur qui sera donc marqué par l’innovation ?

L’immobilier logistique est un secteur à forte intensité capitalistique et très dynamique notamment dans le digital, l’expérience client ou l’énergie, des domaines dans lesquels nous investissons beaucoup. Nous nouons notamment des partenariats avec des startups. Nous avons par exemple récemment collaboré avec Resolving [startup lyonnaise, NDLR] sur EEGLE, une solution pour mieux connecter et digitaliser les locaux mis à dispositions de nos clients.

Prologis, une boîte qui matche avec les Sciences Po ?

Nous recherchons des profils très complets, une des qualités des diplômés de Sciences Po. Nous recrutons des talents polyvalents, curieux et capables d’interagir avec des acteurs importants et divers : hommes politiques, dirigeants d’entreprise, associations… C’est ce qui fait l’attrait de notre secteur !

 Chiffres clé : 1 600 collaborateurs / 97 Mds$ d’actif dans le monde / Une gestion de 3 700 immeubles, pour un total de 72 M de m² dans le monde / Présent dans 19 pays en Asie, en Amérique et en Europe

Contact : frispe@prologis.com / scals@prologis.com

 

Delacre : succombez aux « guilty pleasure »

« Bienvenus dans une entreprise délicieusement régressive » assure Véronique Magro, Head of Controlling et reporting chez Delacre

Innovation et RSE, les arômes d’exception de Nespresso

L’innovation selon Nespresso ? Eclairage en mode robusta par Jean-Michel Cecconi directeur de l’open innovation et Clémence Nutini, responsable RSE chez le pro du café

[TUTO] Écolo même au bureau

. Et si, en plus de votre politique zéro déchet à la maison, vous vous mettiez au vert même au bureau ? Voici cinq gestes simples pour améliorer votre impact écologique au boulot.

Horus Pharma : une innovante affaire de famille

L’objectif d’Horus Pharma ? Recourir à la réalité augmentée pour faciliter le quotidien des patients et des médecins. Rencontre avec Claude Claret, DG et fondateur du laboratoire ophtalmologique

Faites le plein d’énergie chez ENGIE !

L’accès à une énergie durable, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, l’utilisation raisonnée des ressources… Voici les grands enjeux d’ENGIE pour devenir le leader mondial de la transition énergétique.

Petit Forestier : pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux !

Petit Forestier est une entreprise familiale où il est possible de progresser et de réaliser de beaux parcours professionnels estime Fréderic Vannson, son Directeur technique.

La valeur la plus importante pour BPCE ? Ses actifs… humains

Envie d’en savoir plus sur le métier de banquier en 2020 Marc Bonnemains vous présente le groupe BPCE de l’intérieur.

Nexter tire dans le mille

Nexter agit sur tous les fronts ! Innovation, transformation digitale, conquête de nouveaux marchés à l’export… Le point avec Sylvain Rousseau, (Sup’Aéro 93 HEC 2004) COO du leader de la défense terrestre

Mon métier c’est… RP

Attaché de presse, vous connaissez ? Mais les métiers des relations publiques (RP pour les intimes) ne s’arrêtent pas là. Métiers et qualités insoupçonnées, Stéphane Billiet, président de We agency et administrateur du Syndicat du Conseil en Relations Publiques décortique le mythe.

Airbus : devenez les futurs Pionniers !

« Venez négocier des contrats chez Airbus et vous serez les rois du monde ! » assure Christophe Mourey, Secrétaire Général de la Direction Commerciale chez Airbus