Leader mondial de l’immobilier logistique, Prologis est le lieu idéal pour se frotter aux challenges internationaux les plus complexes et aux enjeux technologiques les plus pointus. Séduit par cette entreprise à la culture startup, François Rispe (Sciences Po 88) n’a pas hésité une seule seconde avant de joindre le groupe. Aujourd’hui Directeur Général Europe du sud, il dévoile les coulisses d’une entreprise humaine et pleine d’opportunités pour les Sciences Po !

 

crédit – Thomas Raffoux

Prologis en une phrase ?

Nous sommes investisseurs, développeurs et gestionnaires d’immobilier logistique : notre métier se situe à la croisée entre l’économie réelle, digitale et financière.

Votre histoire avec le groupe ?

J’ai été approché par AMB Property Corporation, numéro deux mondial de l’immobilier logistique à l’époque, pour lancer la filiale française et développer leurs opérations en France. Leur forte culture entrepreneuriale m’a immédiatement séduit et a perduré suite à la fusion avec Prologis qui m’a offert la possibilité de devenir Directeur Général Europe du Sud.

Huit ans plus tard, qu’est-ce qui vous plaît toujours autant chez Prologis ?

La dimension entrepreneuriale et l’innovation. C’est une aventure locale dans un groupe global, ce qui nous offre la possibilité de saisir assez librement de nombreuses opportunités. Elle évolue également dans un secteur peu connu mais qui gagne aujourd’hui en visibilité et connaît une forte croissance grâce à l’essor du e-commerce.

Le petit plus qui vous donne le sourire chaque matin ?

J’éprouve beaucoup de plaisir à retrouver mes collaborateurs et à travailler avec eux. Prologis est une société qui attache une grande importance à l’humain et au développement de ses collaborateurs. La mobilité interne et internationale est possible et même fortement conseillée !

Vous rejoindre, c’est faire le choix de l’international ?

Nos collaborateurs baignent dans un environnement international. Mais si nous travaillons quasi quotidiennement en anglais, nous conservons une dimension locale. Personnellement, j’ai la responsabilité de la France, mais aussi de l’Italie ou de l’Espagne. Avis aux jeunes diplômés : les opportunités hors de notre pays sont nombreuses.

Comment imaginez-vous Prologis dans 5 ans ?

Nous serons toujours le leader mondial de notre secteur et serons positionnés comme un acteur incontournable de l’économie digitale. Notre objectif : maximiser l’expérience client et proposer des produits à haute valeur ajoutée.

Un futur qui sera donc marqué par l’innovation ?

L’immobilier logistique est un secteur à forte intensité capitalistique et très dynamique notamment dans le digital, l’expérience client ou l’énergie, des domaines dans lesquels nous investissons beaucoup. Nous nouons notamment des partenariats avec des startups. Nous avons par exemple récemment collaboré avec Resolving [startup lyonnaise, NDLR] sur EEGLE, une solution pour mieux connecter et digitaliser les locaux mis à dispositions de nos clients.

Prologis, une boîte qui matche avec les Sciences Po ?

Nous recherchons des profils très complets, une des qualités des diplômés de Sciences Po. Nous recrutons des talents polyvalents, curieux et capables d’interagir avec des acteurs importants et divers : hommes politiques, dirigeants d’entreprise, associations… C’est ce qui fait l’attrait de notre secteur !

 Chiffres clé : 1 600 collaborateurs / 97 Mds$ d’actif dans le monde / Une gestion de 3 700 immeubles, pour un total de 72 M de m² dans le monde / Présent dans 19 pays en Asie, en Amérique et en Europe

Contact : frispe@prologis.com / scals@prologis.com

 

Handicap sans frontières

La CGE et MHA ont remis à 13 étudiants en situation de handicap des bourses en présence de Richard Ferrand et Sophie Cluzel à l’Assemblée nationale.

Plastic Omnium : le handicap nous concerne tous !

Agnès Rabuel, chargée de Mission Handicap travaille pour renforcer l’engagement des collaborateurs de l’équipementier automobile en France sur le handicap

Imaginez une ville plus connectée et ecofriendly avec SPIE CityNetworks

Acteur majeur de la transition énergétique et numérique des territoires, SPIE CityNetworks offre le terrain de jeu idéal pour construire une société plus responsable.

Terra Lacta : au cœur des territoires, au cœur de la société

Terra Lacta est la première coopérative laitière de Nouvelle-Aquitaine. Découvrez l’entreprise avec Philippe Dantas (Université Nancy-II et ENSAIA 08), CFO et CIO.

Adova Group : l’humain au cœur de la transformation

ADOVA veut réveiller le marché des matelas et des canapés dépliables à grand renfort de technologies. Coulisses d’une transformation aussi bien numérique que managériale.

[ÉPISODE 5] Pourquoi NEOMA BS transforme-t-il ses spécialités en MSc ?

Focus sur NEOMA Business School qui transforment les spécialisations de son PGE en MSc. Pour quoi faire ? La réponse d’Anne-Sophie Courtier !

Accor : les juristes dans le mouvement

Les équipes juridiques d’Accor sont très impliquées dans le business explique Besma Boumaza (DEA Droit Assas 2000), directeur juridique et conformité.

Jeumont Electric : rejoindre une startup de 120 ans, ça vous branche ?

Alain Berrada, CFO, vous présente la finance au cœur d’une entreprise spécialiste de la conversion énergétique. Rencontre avec une centenaire en prise avec l’innovation.

[ÉPISODE 4] Comment faire rimer formation et passion ?

Vous voulez vous spécialiser dans une discipline très pointue qui colle avec votre passion et ne savez pas dans quelle école aller ? Zoom sur les Masters originaux

Le Directeur juridique, ce legal geek qui s’ignore

La digitalisation des professions juridiques : une menace sur l’intégrité des professionnels du droit ? Analyse d’Olivier Chaduteau du cabinet Day One