Ludovic Boisseau est sorti heureux diplômé de la prestigieuse business school ESCP Europe en 1999. Aujourd’hui, il occupe le poste de CFO chez Primagaz. Eté 2018, ce fournisseur d’énergie lance en exclusivité la 1ère bouteille de gaz 100 % bio. Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité. Découvrez une entreprise engagée et dynamique à travers les yeux de son dirigeant.

 

crédit : Studios Garnier

Plein gaz

Primagaz ne cesse d’évoluer pour mieux alimenter les foyers en gaz. L’entreprise est partout, même là où on ne l’attend pas. Bien qu’acteur international depuis son rachat par le groupe néerlandais SHV Energy, cette filiale française reste très ancrée sur l’ensemble de son territoire natal, notamment en région. « L’atout principal de Primagaz c’est la proximité avec ses clients », certifie Ludovic Boisseau. Une attention particulière octroyée aussi à ses salariés en interne. « A échelle humaine (700 collaborateurs en France), c’est une boîte presque familiale où les idées de chacun sont écoutées avec soin. » People care.

Multi-casquettes

Polyvalent, c’est le mot qui définit le mieux Ludovic Boisseau dans sa fonction. A la fois CFO et CIO, il peut passer des achats au juridique. « Je suis avant tout manager, arbitre et décideur pour 100 personnes », précise-t-il. Quand un collaborateur propose un projet, il est celui qui écoute, réfléchit et tranche. « Des bouteilles de gaz en libre-service dans les parkings ? Une app pour commander du gaz depuis son smartphone ? De belles idées mais c’est mon rôle de jauger si c’est viable et rentable. »

Work hard play hard

C’est en gravissant les échelons chez Primagaz qu’il devient CFO avec un rôle élargi. Selon lui, le travail paie. « Rencontrer les bonnes personnes au bon moment aide aussi », avoue-t-il. Des mentors ? « Il en faut plusieurs, que ce soit un leader, un pair ou un N-1. » Et pour cause, il considère le relationnel comme la clé de la réussite. « Faire confiance aux gens et ne pas hésiter à les solliciter est essentiel pour réussir dans le monde du travail », est convaincu Ludovic Boisseau.

Bienvenue jeunes diplômés

SHV, l’actionnaire de Primagaz, sélectionne une centaine de jeunes talents de moins de 32 ans, pour intégrer un programme spécial en trois années pour faire décoller leur carrière. 18 mois dans une des antennes, puis 18 mois dans une autre, dans un autre pays, dans un autre secteur d’activité. Une expérience unique pour un début de CDI au top. « Rien ne sert de les juger sur les premiers mois. Ils ont besoin de temps pour observer, prendre leurs marques et devenir performants », rassure le CFO. Exit les idées reçues.

Les Parisiennes sont-elles toujours les plus belles ? Pour Ludovic Boisseau, la valeur ajoutée d’ESCP Europe c’est son réseau et son histoire. L’école fêtera son bicentenaire l’année prochaine ! « Tout le monde connaît ESCP Europe ! En sortir est surtout utile en début de carrière car cette mention donne du poids sur le CV. On peut aussi profiter du réseau d’alumni pour trouver un job ou un stage plus facilement. Mais après ce sont les compétences qui font la carrière. »

Un tip pour jeune dip’ Au regard  des enseignements riches et variés prodigués par les business school, certains ont peur de ne pas savoir quoi faire à la sortie de l’école. Le conseil de Ludovic Boisseau : « Faites-vous un maximum d’expérience professionnelle partout où vous pouvez. Parfois, certaines entreprises ne nous paraissent pas très sexy, et pourtant elles pourraient être les meilleures pour vous y épanouir ! »

Des chiffres et des êtres : 65 000 collaborateurs à travers le monde (dont 700 en France) / 528 M€ de CA en France / 5 sites en France / 2 000 000 de foyers fournis en gaz en France

CONTACT : lboisseau@primagaz.fr

Démarrez votre carrière chez Renault-Nissan Consulting