Dans un monde hyper-connecté et toujours plus instantané, APRIL fait du digital un outil indispensable pour poursuivre l’ambition qui l’anime depuis sa création : « changer l’image de l’assurance ». Isabelle Moins (Sciences Po 89 ), Chief Digital Officer nous explique comment cet assureur multi-spécialiste fait rimer digital et performance.

Isabelle Moins (Sciences Po 89 ), Chief Digital Officer d’APRIL

Isabelle Moins (Sciences Po 89 ), Chief Digital Officer d’APRIL

Comment la stratégie digitale d’APRIL participe-t-elle au renouveau de l’assurance ?
Avec Internet, le comportement des clients finaux a radicalement et très rapidement changé. Pouvant se renseigner sur nos produits à tout instant et sur de nombreux supports, ils sont devenus hyper-informés, hyper-exigeants, hyper volatiles et très impatients. Le digital nous aide à accompagner ces changements et marque profondément notre stratégie, en termes de communication bien sûr, mais aussi de conception de nos offres et du développement de notre service client. Parce que le digital impacte également fortement nos métiers traditionnels (marketing, RH,…), mon rôle est de faire comprendre à l’ensemble des acteurs de l’entreprise les enjeux nouveaux auxquels il les confronte.

 

Parlez-nous de votre rencontre avec le digital
Je l’ai découvert au début de ma carrière au Japon. Alors que la France en était encore aux balbutiements du Minitel et ne concevait pas une seconde qu’un Français pourrait un jour téléphoner dans la rue, le Japon avait déjà compris tout ce que le net et le mobile pouvaient apporter à l’industrie et à la révolution des usages. Depuis, je suis toujours aussi passionnée par ce secteur en révolution permanente, où les enjeux intellectuels et technologiques n’ont de cesse de se renouveler : à mes débuts, Google n’existait pas ! Nous traversons d’ailleurs une phase cruciale de son développement. Alors que les pure players du e-commerce et du mobile sont confrontés aux limites de leur modèle, les entreprises traditionnelles font du digital un outil central de la profonde transformation de leurs métiers.

 

« Quand on est passionné du digital, on a autant à apporter aux acteurs de l’assurance, en pleine évolution, qu’aux entreprises des secteurs qui ont déjà passé le cap de la transformation . »

Allier technique et business : un pari osé pour une diplômée de Sciences Po ?
Sciences Po est une école de la rigueur et de l’ouverture qui nous apprend à appréhender rapidement tous les sujets. C’est donc naturellement que j’ai développé mon appétence personnelle pour les technologies, sans pour autant être une geek ! Dans les télécoms hier et dans l’assurance aujourd’hui, je ne me suis jamais imposé de barrières. Mon expérience japonaise n’y est d’ailleurs pas pour rien. Là-bas, ma différence était une qualité : les entreprises voyaient en moi ce que je pouvais leur apporter. Chez APRIL, nous poursuivons le même objectif : nous recherchons de jeunes candidats enthousiastes, flexibles, ouverts d’esprit, animés par un réel sens du client et prêts à prendre des risques.

 

Un conseil pour un jeune qui souhaite se lancer dans le digital ?
Le digital, c’est la diversité. On peut y créer une startup, travailler chez un pure player du e-commerce, « digitaliser » les métiers traditionnels… Pour y réussir, il ne faut pas avoir peur d’entreprendre dans un pays où l’on a aujourd’hui plus qu’hier la chance de pouvoir se lancer, se tromper et recommencer. Alors sortez des chemins préfabriqués et prenez votre destin en mains !

 

L’assurance et le digital : un choc de cultures ?
L’assurance souffre encore d’une réputation qui l’ancre dans des réflexes du passé. Prendre le tournant du digital est donc pour elle l’occasion de mettre en lumière ses opportunités et ses challenges dans un écosystème qui a des marges de croissance. Quand on est passionné du digital, on a autant à apporter aux acteurs de l’assurance, en pleine évolution, qu’aux entreprises des secteurs qui ont déjà passé le cap de la transformation.

 

APRIL en chiffres
Près de 800 millions de CA en 2013
Plus de 4 000 collaborateurs dans 37 pays au service de 6 millions d’assurés
45 sociétés opérationnelles

 

CW.

 

Contact : emilie.bertrand@april.com