Elise Specty aux commandes ! En 1ère année d’ingénieur à l’ISAE-SUPAERO, l’étudiante vibre au rythme des envols. Sa passion pour les avions l’a conduit à participer à l’Eurotour : aux côtés de deux camarades et d’un moniteur, elle a partagé le pilotage d’un petit avion. Un voyage qui a donné des ailes à Elise.

 

La tête dans les nuages

A 19 ans seulement, Elise Specty est toujours prête à décoller. « J’adore voler, cela me permet de découvrir des paysages magnifiques que l’on ne voit que du ciel ». Elle sait depuis son plus jeune âge ce qu’elle veut faire quand elle sera plus grande : devenir pilote d’avion militaire. Une ambition héritée de son grand-père et confirmée par sa première visite au Musée Européen de l’Aviation de Chasse (Montélimar). Malheureusement, elle ne peut faire partie de ces oiseaux rares de l’armée : le port de lunettes est éliminatoire.
Elise reste décidée à réaliser son rêve d’enfant. Son nouvel objectif : s’orienter vers les essais en vol. L’iséroise a pris des cours au club de pilotage Aéralp (aéroport Grenoble Isère). Elle obtient sa licence de pilote privé et sa qualification au vol de nuit en 2016.

ISAE-SUPAERO is in the air

Pas question pour Elise de rester sur la terre ferme. Chaque année au mois d’avril, l’institut supérieur de l’aéronautique et de l’espace envoie trois étudiants dans les airs pour l’Eurotour. Un des avions de l’école est mis à leur disposition et ils sont accompagnés d’un instructeur pour les initier aux rudiments du pilotage en autonomie (suivi du vol, gestion du carburant, trafic aérien …).
Les heureux participants sont sélectionnés parmi plusieurs candidats. Un entretien de motivation les départage à l’automne. « J’étais déjà très motivée mais la présentation de l’équipe de l’année passée m’a encore plus donné envie de participer », se souvient la passionnée d’aviation. C’est avec Sarah Chuche et Corentin Lefloch, aussi élèves-ingénieurs en 1ère année, qu’Elise a embarqué à bord du TB-20, un avion léger, le 25 avril 2018. « Notre mission est de promouvoir l’ISAE-SUPAERO et de faire découvrir ses formations auprès des étudiants d’universités étrangères », explique-t-elle.

Bienvenue à bord 

Secondé par l’instructeur Stéphane Juanéda, le trio s’est relayé aux commandes. « J’ai pu piloter 6h sur les 15h de vol en tout », se ravit Elise. En une semaine, ils ont parcouru 3 800 kilomètres, traversé la France pour rejoindre la Suède puis l’Allemagne. De la Lund University à la Technische Universität à Berlin, Elise, Sarah et Corentin se font ambassadeurs de l’école et la présentent en anglais. « L’accueil des étudiants étrangers était super. Ils ont pris le temps de nous écouter et de nous faire visiter leur campus. Un beau moment d’échange ».
Aucune turbulence signalée, aucun Mayday envoyé ! Tout s’est bien passé pour l’équipage : pas d’imprévu ni de météo capricieuse. « Malgré un peu de brouillard au début, le temps était au beau fixe. On a eu un ciel bleu tout du long. » L’équipe avait tout préparé. « Depuis octobre, on organise ce voyage : que ce soit la recherche de sponsors pour les financements ou l’aspect logistique comme prendre contact avec les universités, trouver un hébergement et tracer un itinéraire », liste Elise, en remerciant Assystem Technologies, l’association 3AF, l’école et sa fondation ISAE-SUPAERO pour leur contribution.
Revenue dans l’Hexagone le 20 avril, la jeune femme est toujours au septième ciel : « C’était mon premier survol maritime et la première fois que je volais à l’étranger. J’ai pu utiliser le langage aérien anglais. C’était une très bonne expérience ».

Portrait chinois

Un paysage ? Les montagnes

Une destination ? L’Allemagne

Un avion ? Le Rallye

Piloter le jour ou la nuit ? La nuit

La sensation lors d’un vol ? Fierté d’être la pilote