Fiche métier : le DGA

 

Issus de la fusion des réseaux opérationnels de l’assurance chômage et de l’ANPE, Pôle Emploi est une grande maison de 50 000 agents qui continue à se transformer pour améliorer ses services. Rencontre avec Carine Rouillard (ESCP Europe 91), Directrice générale adjointe Pilotage et Performance du Réseau.

 

 

Carine Rouillard (ESCP Europe 91), Directrice  générale adjointe Pilotage et performance du Réseau

Carine Rouillard (ESCP Europe 91), Directrice générale adjointe Pilotage et performance du Réseau

Que recouvre votre Direction ?
La Direction Générale Adjointe « Pilotage et Performance du Réseau » a pour mission de s’assurer de la bonne performance opérationnelle du réseau (26 directions régionales, 120 directions départementales et 1100 agences) et de la maîtrise de l’utilisation des moyens dont Pôle Emploi dispose. Il s’agit d’abord de traduire la stratégie de Pôle Emploi en objectifs mesurables et en allocation des moyens, puis de piloter l’activité et le budget (5 milliards d’euros) et enfin d’analyser la performance des processus, des organisations, des structures et de repérer et diffuser les bonnes pratiques. Cette Direction est, de par les activités qu’elle recouvre, en interface très forte avec l’ensemble des autres directions (cinq autresdirections générales adjointes : Métier, Informatique, Qualité et contrôle interne, Administration finances et Ressources humaines) et nécessite une bonne connaissance des métiers de Pôle Emploi.

 

 

A quelles problématiques êtes-vous confrontée ?
Nous devons prendre en charge un chômage de masse dans un contexte de contrainte des finances publiques sans précédent. Il nous faut donc être en même temps plus efficace vis-à-vis des demandeurs d’emploi et des employeurs et plus efficient en optimisant l’allocation de nos moyens. Cette efficacité accrue passe notamment par une plus grande personnalisation de l’offre de service et une adaptation aux spécificités des territoires, ce qui nécessite la mise en œuvre d’une organisation plus déconcentrée tout en continuant à maîtriser nos moyens !

 

Les jeunes diplômés
ne doivent pas hésiter
à aller à la découverte des fonctions qu’ils ne connaissent pas

 

Quelles améliorations devraient selon vous être encore apportées ?
Nous avons déployé un système complet d’indicateurs de l’activité mais il doit être plus tourné vers le résultat final qui est le retour à l’emploi des demandeurs d’emploi, même si le contexte économique pèse très fortement sur cet objectif ultime. Par ailleurs, le dialogue de performance qui est le dispositif liant diagnostic, plan d’actions, objectifs et moyens, doit être déployé de manière plus homogène dans l’ensemble des 1100 agences. En effet, ce n’est que sur la base d’une stratégie définie localement qu’il nous sera possible d’adapter au plus près des besoins l’offre de service et des moyens associés.

 

 

Pôle Emploi offre-t-il des opportunités de carrière aux jeunes diplômés ?
Actuellement, la DSI qui compte près de 1500 personnes, recrute notamment des ingénieurs en génie logiciel et des chefs de projets en maîtrise d’œuvre ou en assistance à maîtrise d’ouvrage. Sinon, les offres se font au cas par cas en fonction des besoins sur l’ensemble des fonctions support à la direction générale à Paris ou au sein des directions régionales France entière.

 

S.G

 

Contact :
www.pole-emploi.org
www.pole-emploi.fr