Classée deuxième entreprise préférée des salariés dans le dernier classement de Challenges, GRDF entame sa mue. Avec son nouveau plan Vert l’Avenir, le groupe entend produire du gaz 100 % green dans les prochaines années. Un pari ambitieux sur lequel travaille Arnaud Bousquet (CentraleSupélec 94), Directeur délégué – Direction Clients Territoires sud-ouest.

 

GRDF en 3 mots-clés ?

La fierté d’œuvrer pour une entreprise qui a une mission de service public
L’esprit d’équipe qui illustre la solidarité de nos collaborateurs. Gazier un jour, gazier toujours !
La proximité. GRDF est présent sur l’ensemble du territoire français. Nous antennes sont aussi bien présentes dans des grandes agglomérations que des villes plus petites.

LE défi qui marquera l’année 2020 ?

Ce sera la première année de notre projet d’entreprise qui consiste à transformer en profondeur notre business model. Si nous voulons que le gaz soit encore au cœur de nos vies demain, il faut le rendre propre. Soit le gaz verdit, soit il n’aura plus sa place. Demain, notre rôle sera de faire bénéficier les populations d’un gaz renouvelable 100 % vert produit localement. Notre mission est une mission d’intérêt général !

En ce sens, GRDF aide les collaborateurs à se développer ?

Faire partie du grand groupe qu’est ENGIE offre l’avantage d’avoir des opportunités de carrière diversifiée en France, mais aussi à l’étranger. Et au sein de GRDF, vous pouvez exercer de nombreux métiers différents : de la technique réseau à la négociation de contrats, en passant par l’accompagnement de la politique énergétique. Et c’est sans compter sur les métiers support ! Chacun peut construire sa dynamique de carrière et enrichir son parcours.

Comment imaginez-vous GRDF dans cinq ans ?

Dans cinq ans, l’ensemble des collaborateurs aura permis au groupe de se transformer. Nous serons pleinement investis dans le gaz vert, mais aussi dans la mobilité au gaz. C’est une dynamique sur laquelle nous nous penchons pour permettre aux bus, véhicules utilitaires légers et voitures, de rouler au gaz, une énergie plus propre. Cela passe notamment par le développement engagé d’un réseau de stations au gaz. Aujourd’hui, ce mode de transport est plébiscité, car peu polluant. De nombreux acteurs y croient, à l’image de la grande distribution qui commence à obliger ses transporteurs à disposer d’une flotte de véhicules roulant au biogaz. C’est de l’économie circulaire locale !

Crédit photo : Grégory Brandel – GRDF

Les 3 qualités qu’il faut à un diplômé de CentraleSupélec pour vous aider à concrétiser cette vision

L’envie et la motivation pour accompagner notre transition énergétique
L’humilité et l’ouverture d’esprit. Il faut rester à l’écoute des autres
L’envie d’apprendre et de grandir. Un point rendu possible grâce au programme de mentoring de GRDF qui identifie les hauts potentiels et les met en relation avec les dirigeants du groupe.

Un souvenir marquant de votre formation à CentraleSupélec ? Ils sont nombreux : l’élection de notre liste au BDE, le gala de l’école, le club de rugby, la qualité des enseignements, la relation de proximité avec les professeurs…

GRDF, vers le 100 % gaz vert Aujourd’hui, 30 % de l’électricité produite par les éoliennes et les panneaux solaires est perdue. En cause ? Les problématiques de stockage de l’énergie renouvelable ! Grâce à un procédé d’hydrolyse de l’eau, on peut utiliser cette énergie pour la transformer en gaz vert.

Contact : arnaud.bousquet.1994@asso-supelec.org

Chiffres clés : CA 2018 : 3.477 milliards€ / 11 millions de clients en France / Plus de 9 500 communes desservies / 11 450 collaborateurs / 200 750 km de réseau de gaz