A la tête de Philips Lumileds depuis janvier 2012, Pierre-Yves Lesaicherre (INSEAD 97) a su prendre les rênes de cette entreprise de pointe spécialisée dans les LED. Implantée à San José au coeur de la Silicon Valley, cette filiale du Groupe Philips d’envergure mondiale mise tout sur l’innovation. Son PDG nous explique comment il oeuvre chaque jour à son développement.

Pierre-Yves Lesaicherre (INSEAD 97), PDG de Philips Lumileds

Pierre-Yves Lesaicherre (INSEAD 97), PDG de Philips Lumileds

Lorsqu’il a accepté le poste de PDG de Philips Lumileds en janvier 2012, Pierre-Yves Lesaicherre, fort de 30 ans de carrière dans la technologie des semi-conducteurs, savait qu’il allait devoir s’imprégner rapidement de la culture de l’entreprise et des spécificités de son marché. « L’essentiel, lorsque l’on prend la direction d’une telle société innovante, est d’être très vite capable d’identifier son potentiel de développement et de s’assurer le concours d’un équipe de management solide. C’est pourquoi j’ai changé la moitié de ses membres. Philips Lumileds possédait une force d’innovation déjà conséquente mais pas totalement optimisée. » En assurant un équilibre performant entre les trois piliers de la société, la recherche, l’opérationnel et le marketing, Pierre-Yves Lesaicherre a ainsi imprimé sa marque. « Toute société possède sa propre culture, qu’il faut à la fois conforter et faire évoluer. J’ai dû m’adapter à Philips Lumileds tout comme l’entreprise a du s’adapter à mon management. »

 

Un chef d’orchestre polyvalent
Depuis deux ans, Philips Lumileds gagne régulièrement des places sur le podium des fabricants de LED. Totalement intégrée, l’entreprise contrôle la recherche, le développement, la fabrication et la vente de ses technologies sur ses 4 marchés : la télévision, le mobile, l’automobile et l’éclairage. « On fait toute la R&D nous-mêmes, nous possédons une énorme force d’innovation, avec plus de 400 ingénieurs et chercheurs à San José », souligne son PDG. « J’agis comme un chef d’orchestre : celui-ci ne joue pas du piano mieux que son soliste, mais sans lui il n’y a pas de symphonie. Voilà mon rôle, j’ai la baguette et je coordonne tous les talents de l’entreprise. La réflexion collective sur la culture d’entreprise est primordiale : qui sommes-nous, dans quelle direction voulons-nous aller, comment y arriver ? Au quotidien, je m’implique également beaucoup dans la consolidation des relations clients, des partenariats avec nos fournisseurs et nos distributeurs. » Pierre-Yves Lesaicherre peut s’appuyer sur sa double compétence technique et managériale pour asseoir chaque jour sa légitimité auprès de ses équipes. Un pré requis qu’il estime indispensable. « Dans la high-tech, il est essentiel de posséder un fort background technologique pour prétendre à de hauts postes de management. J’ai fait de la recherche pendant 10 ans en France et au Japon. J’ai donc une compréhension forte de la technologie que nous développons et vendons, ce qui me donne une réelle crédibilité et me permet de tenir mes équipes. Il est également très important d’avoir une formation de type MBA, qui est très valorisée aux USA. 8 personnes sur 10 dans mon équipe de direction possèdent un MBA, et évaluent performance et légitimité via cette formation.»

 

« Jeunes ingénieurs, développez votre propre expertise
et ouvrez-vous à
des perspectives internationales ! »

Booster l’innovation au quotidien
Philips Lumileds est une entreprise mondialisée dont la principale force réside dans sa capacité à innover. C’est ainsi que la société tient une place de leader dans le secteur des LED. « Pour nous, l’innovation est vitale. L’année dernière nous avons lancé 225 nouveaux produits, nous dépensons 150 millions dollars en R&D et déposons entre 70 et 80 brevets par an. Il s’agit d’un investissement énorme. » Pierre-Yves Lesaicherre, en tant que PDG, oeuvre donc pour que l’innovation fasse partie intégrante de la culture de l’entreprise. « Je m’implique beaucoup dans l’innovation, pour que cet investissement soit optimisé. En interne, nous avons développé des systèmes de récompenses pour les chercheurs et ingénieurs les plus actifs. Philips Lumileds est très connue pour favoriser l’innovation. Son emplacement au coeur de la Silicon Valley et la promotion de l’entreprise par nos alumni auprès de grandes universités comme le MIT, Harvard ou Stanford nous assure l’embauche permanente de nouveaux talents. »

 

La créativité managériale, l’intelligence du collectif
En 30 ans de métier et de hautes responsabilités, le PDG de Philips Lumileds a noté une évolution évidente en matière de management. Il l’analyse comme la transition d’une contribution individuelle à une contribution collective. « Auparavant, c’était votre propre travail qui déterminait votre progression. Aujourd’hui, c’est la force de l’équipe qui détermine ma progression, c’est ma capacité à faire en sorte que les autres soient la mesure de ma propre performance. La créativité managériale consiste à fédérer les équipes, à donner la bonne impulsion, à maintenir une culture d’entreprise efficiente et à provoquer l’innovation au bon moment. Il s’agit véritablement de savoir créer un environnement propice au progrès.»

 

Un challenge : les LED comme technologie d’éclairage du futur
Philips Lumileds a contribué à la production de la première télévision LED de Sony, aux premiers flashs photo intégrés aux téléphones mobiles… Un positionnement d’avant-garde que l’entreprise cultive également en termes d’efficacité énergétique. En effet, Pierre-Yves Lesaicherre rappelle que l’éclairage par LED permet de réaliser des économies d’énergie de 40 à 80 %. La technologie LED demeure pourtant plus onéreuse que les solutions d’éclairage traditionnelles. Un défi primordial que le PDG est prêt à relever. « Los Angeles vient de remplacer 140 000 lampes d’éclairage public, or nous avons contribué à l’approvisionnement de 80 % de ce marché. En Chine, toutes les nouvelles constructions lancées par le gouvernement sont équipées d’éclairage à LED, tout comme le métro parisien ou même la cathédrale Notre-Dame ! Le challenge est le suivant : parvenir à baisser nos coûts, pour concurrencer les autres systèmes d’éclairage moins chers à installer, mais bien plus énergivores ensuite. Il y a là un potentiel de croissance gigantesque à capter. Dans un futur proche, tous les éclairages seront potentiellement remplacés par de la technologie LED. »

 

Pour Pierre-Yves Lesaicherre, il est primordial de s’approprier la technologie avant de développer un savoir-faire managérial. « Si un jeune ingénieur veut devenir manager, il doit investir dans la technologie en début de carrière, ne pas rester trop généraliste mais être considéré comme expert. » Une double facette à compléter par une ouverture à l’international. « Ouvrez-vous l’esprit, sachez appréhender les cultures différentes de la vôtre. Savoir s’adapter rapidement permet d’évoluer dans un environnement mondialisé extrêmement changeant. Or c’est une aptitude qui s’acquière jeune. »

 

Chiffrés clés Philips Lumileds :
• 150 milliards de dollars de R&D investis / an
• 800 brevets déposés
• 5 milliards de LED produits /an
• 600 collaborateurs à San José dont 400 ingénieurs et chercheurs
• 4 usines (Californie, Singapour, Malaisie, Allemagne)

 

CM

 

Contact rh : http://www.philipslumileds.com/about-us/careers