Quatrième filiale de Royal Philips, Philips France (2,1 Mds de chiffre d’affaires en 2010, 3 200 collaborateurs) s’impose comme une force de proposition puissante au sein du groupe. Pour Michèle Lesieur, Président, (DEA transmission optique et traitement des signaux, Institut d’optique 83), créativité et personnalité sont des éléments clés du succès du groupe en France.

 

Michèle Lesieur (DEA transmission optique et traitement des signaux, Institut d’optique 83) est Président de Philips France.

Michèle Lesieur (DEA transmission optique et traitement des signaux, Institut d’optique 83) est Président de Philips France.

L’innovation au service de nouveaux enjeux
De la création de l’ampoule à celle du MP3, Philips a toujours fait de l’innovation un moteur de sa réussite. Forte de ses 3 centres de R&D, Philips France participe d’ailleurs activement à ces efforts stratégiques ancrés vers l’avenir. « Philips réajuste constamment ses périmètres en fonction des évolutions sociales. En effet, ,alors qu’au 20ème siècle, le confort des ménages était la priorité du moment, le vieillissement de la population, les maladies chroniques, l’utilisation optimale de l’énergie et la préservation de l’environnement sont les enjeux de demain. Philips investit d’ailleurs en ce sens via ses trois activités ; « Consumer Lifestyle » tout d’abord, avec un objectif « bien-être », « Lighting » ensuite pour plus de sécurité et d’économies d’énergie en matière d’éclairage, « Healthcare » enfin, avec l’émergence de nouvelles solutions d’imagerie et d’équipements visant à améliorer les soins à l’hôpital et à domicile. »

 

Le Président, un « manager ambassadeur »
A la tête de Philips France depuis octobre 2011, Michèle Lesieur voit en la fonction de Président celle d’un ambassadeur. « Cette mission s’illustre d’abord en externe, lorsque je représente l’entreprise auprès de clients, de partenaires et d’institutions publiques mais aussi en interne auprès de notre siège mondial ou lorsque j’endosse le rôle de manager opérationnel montrant la voie et expliquant comment atteindre, dépasser nos objectifs. Cette fonction a énormément changé en 30 ans : le Président inaccessible et très statutaire, s’est transformé en un manager empreint d’écoute, de dialogue, et d’adaptabilité. Parce que chacun est un maillon de la réussite de l’entreprise, le Président agit dans le respect de tous et travaille aux côtés et non au-dessus de ses équipes. Ce nouveau profil esquisse d’ailleurs de belles carrières pour les femmes. »

 

« Parce que chacun
est un maillon de la réussite de l’entreprise, le Président agit dans
le respect de tous et travaille aux côtés
et non au-dessus
de ses équipes »

Devenir Président : un « parcours de la combattante » ?
Certaine que la diversité est une clé de réussite pour l’entreprise, Michèle Lesieur regrette entre autres le manque de femmes aux postes de top management. « Ceci n’est pas le fait de l’entreprise mais celui de la société. Il n’est pas rare qu’une femme sacrifie sa carrière au profit de son rôle de mère. Celles qui tentent comme moi de mener de front vie professionnelle et personnelle passent souvent par un vrai « parcours de la combattante » semé de remarques culpabilisantes. Cela n’empêche pas de réussir, il faut juste s’y préparer et être bien entourée. Mais la question de la diversité ne se résume pas à la parité : l’ouverture est encore un défi global à relever pour l’entreprise. Une expérience à l’international, le travail en équipes multiculturelles sont ainsi des étapes indispensables pour les managers de demain. »

 

Pas de manager sans personnalité
« Les grandes écoles sont une belle porte d’entrée vers le top management mais le diplôme ne fait pas tout : c’est la personnalité qui fait la différence. Pour l’enrichir, il faut analyser ses défauts et ses qualités, oser sortir des chemins tout tracés et penser à se faire plaisir professionnellement avant de penser carrière. Un manager est un leader dont la légitimité se gagne par l’expérience, l’humanité et l’attitude. C’est pourquoi j’encourage les grandes écoles à développer de belles initiatives d’ouverture comme celle de Science-Po et les jeunes diplômés à toujours commencer leurs carrières par une expérience au contact du client. »

 

CW.

 

Contact
michele.lesieur@philips.com