LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATIVITÉ DES FEMMES EN ENTREPRISE

 

Ce qui fait le succès de Philip Morris France SAS, leader mondial de l’industrie du tabac, ce sont ses marques et ses talents, et notamment ses talents au féminin auxquels le groupe porte une attention particulière. Les explications de trois passionnées Bessie Kokalis, Directrice Approche Commerciale, Anne-Sophie Bertaut Responsable Régionale des Ventes et Lydia Barbini, Chef de Marque.

Anne-Sophie Bertaut Responsable Régionale des Ventes, Bessie Kokalis, Directrice Approche Commerciale et Lydia Barbini, Chef de Marque.

Anne-Sophie Bertaut Responsable Régionale des Ventes, Bessie Kokalis, Directrice Approche Commerciale et Lydia Barbini, Chef de Marque.

Leader mondial de l’industrie du tabac, le groupe Philip Morris International poursuit un double objectif de qualité et d’innovation au service des fumeurs adultes. Philip Morris France SAS prend soin de ses 350 collaborateurs qui sont fiers de leur appartenance à l’entreprise et qui partagent ses valeurs, business, courage, communication franche et honnête, intégrité, loyauté, esprit d’entreprise. Le vrai atout de Philip Morris France SAS, c’est sa dynamique de gestion des talents, son processus de planification de succession dans les postes, basé sur la réflexion liée aux compétences et sur le cycle annuel d’évaluation de la performance. Une attention particulière est portée aux femmes qui représentent 48 % des effectifs. Anne- Sophie, Lydia et Bessie font partie de ces talents que le groupe a à coeur de développer et de faire grandir, grâce à la mobilité interne et la promotion.

 

Des femmes investies dans la vie de l’entreprise
Italienne, Lydia, diplôme d’économie et MBA, est entrée chez Philip Morris France SAS en février 2011. Elle veut faire une carrière internationale dans le marketing, aller le plus loin possible dans cette discipline, comme elle va au bout des choses dans le sport ou dans sa vie privée, découvrir d’autres pays, d’autres cultures. Lydia a trouvé dans cette compagnie multinationale, multiculturelle, avec une position de leader, un groupe à l’esprit très ouvert, qui innove et lui permet de penser en dehors du cadre. Titulaire d’une maîtrise marketing ventes réalisée en alternance, Anne-Sophie a intégré PMI en 2005. En 7 ans, elle a changé de job quatre fois, « c’est une vraie chance, j’ai toujours eu des opportunités, il y a un suivi, un vrai lien entre mes quatre postes, PMI offre la possibilité de bâtir sa carrière si l’on s’en donne les moyens. » Responsable régionale des ventes en Picardie, elle encadre une équipe masculine de 8 commerciaux. « Ce qui m’intéresse, c’est de découvrir des choses nouvelles, de prendre des risques, de relever des challenges, de me remettre en question. » Américaine d’origine grecque, Bessie, diplôme de littérature française et MBA était consultante dans le domaine de la santé. Elle a rejoint la R & D de Philip Morris International au centre d’opérations en Suisse pour y relever un challenge atypique, appliquer les best practice de l’industrie pharmaceutique au développement de futurs produits moins nocifs. De la R & D, elle est passée à la stratégie et dirige aujourd’hui l’approche commerciale au niveau français. « J’ai eu beaucoup d’opportunités au bon moment, j’ai appris tout au long de ma carrière à bien définir mes priorités, à les gérer. »

 

Masculin féminin, le management n’a pas de sexe
Anne-Sophie, Lydia et Bessie ne font pas grande différence entre le management au masculin ou au féminin, pour elles c’est une question de compétences. Philip Morris France SAS met beaucoup l’accent, dans les formations, sur les aspects managériaux, sur la compréhension interpersonnelle, la manière de bien gérer les équipes, de comprendre les motivations de chacun, ce qu’il peut apporter et d’en tirer le maximum, confirme Bessie, c’est le secret du management. Lorsqu’un collaborateur prend un nouveau job, il est accompagné par un collaborateur plus senior. Pour réussir, ces trois femmes ont travaillé dur et travaillent dur, elles ont développé des qualités, la flexibilité pour Lydia, l’humilité pour Bessie, appris à avoir confiance en elles, confiance qui s’est construite au fur et à mesure des succès pour Anne-Sophie. Elles jugent important que les femmes soient représentées dans les entreprises et préconisent un accès égal à l’enseignement supérieur. Aux jeunes femmes elles conseillent de bien définir l’objectif qu’elles veulent atteindre, leurs priorités, d’avoir confiance en elles, de travailler dur, de ne pas prendre les choses « personnellement », de savoir équilibrer vie privée et vie professionnelle, ce qui est aussi un objectif de couple.

 

A.M.O.

 

Contact
www.pmi.com (rubrique carrière)