Frank Bournois, directeur général de ESCP Europe, m’a ouvert ses portes avec transparence et sincérité. Curieux et très porté vers l’échange, il écoute et donne beaucoup la parole aux jeunes. Car ce sont eux qui, demain, feront l’Europe, la société et l’économie. Par Ariane Despierres-Féry

 

7h15 Frank Bournois traite les mails arrivés durant la nuit ou urgents depuis chez lui.

 

7h45 Le directeur se rend tous les jours à pied à l’Ecole, « un moment pour se mettre les idées en place avant de commencer la journée ». Une des premières choses qu’il a faite en arrivant a d’ailleurs été de rendre sa voiture de fonction. « D’abord parce que nous avons la chance que nos 6 campus soient en centre-ville mais aussi car je trouvais anormal que seul le Dean ait une voiture de fonction. »

 

La situation en centre-ville des campus est un  choix stratégique et symbolique. « C’est un point d’attractivité pour les étudiants de vivre au cœur des capitales européennes. En outre, nous considérons comme primordial que le business et l’économie soient connectés à la vie réelle. »

 

8h15 Frank Bournois assiste deux fois par mois à un petit-déjeuner avec la Fondation ESCP Europe. Cette fois, il se tient sur le site de Montparnasse, revenu à ESCP Europe depuis quelques mois suite à son intégration du bachelor de Novancia, également école de la CCI Paris-Ile-de-France. Le campus abritera les formations executives.

 

« J’adore ces moments intimistes, où j’explique ce que devient l’école, où je recueille le ressenti de nos Alumni sur leur école. Ces échanges sont très précieux pour notre bon fonctionnement. » Frank Bournois échange avec une dizaine d’anciens, donateurs ou prospects et redit l’importance de leur soutien.

 

Lever plusieurs dizaines de millions d’euros sur 5 ans

La Fondation abonde aujourd’hui au budget de 3,5 M€/an. Le Dean travaille les détails de l’ambitieux plan de collecte avec le président de la Fondation, Christian Mouillon. « Nous définissons les projets de développement à venir, et pour lesquels nous ciblons une collecte de plusieurs dizaines de millions d’euros sur 5 ans. »

 

9h15 Visioconférence en salle du conseil à Montparnasse avec le board du campus de Londres. Le Dean et le secrétaire général échangent avec les trusties de la charity ainsi que  des membres de la CCI. « Le board est présidé par Anthony Travis, un industriel remarquable et soutien indéfectible de ESCP Europe. Nos discussions tournent autour du Bachelor, un programme stratégique en fort développement. »

 

« Je suis très heureux que nos élèves contribuent à la pensée collective de l’école. »

 

Les dirigeants évoquent aussi la venue de Nicole Fontaine (ex présidente du Parlement européen) pour présenter son ouvrage Brexit, une chance ? rédigé avec le concours d’étudiants de ESCP Europe (Ed. Auteurs du Monde). « Je suis très heureux que nos élèves contribuent à la pensée collective de l’école. »

 

Annonce d’un plan stratégique en septembre

10h30 Frank Bournois rejoint en métro Philippe Houzé, président du groupe Galeries Lafayette et président du conseil d’établissement de ESCP Europe. Cet élu de la CCI travaille avec lui sur la marche vers l’autonomisation de l’école.

 

ESCP Europe 100 % autofinancée en 2022

« Nous travaillons à la structuration du plan 2018-2022 qui sera dévoilé en septembre. Le plan est réfléchi, affiné, très structuré, de manière à ce que ESCP Europe soit 100 % autofinancée à l’horizon 2022. »

 

13h00 Déjeuner dans le salon des deux hémisphères avec le DRH de Savencia, Laurent Marembaud, sur le site historique de ESCP Europe, à République. Ils préparent la création d’une Chaire. « C’est un grand leader de l’agroalimentaire, domaine important d’application de notre expertise marketing. »

 

14h00 Travail avec une étudiante, Tesse Szandwijk. « Elle m’aide sur un projet d’Observatoire des innovations digitales monté en partenariat avec Netexplo. Nous entendons répondre à une question : De quelles compétences ont besoin les entreprises pour réussir leur transformation digitale ? » L’étudiante est membre de l’association geek et digitale de ESCP Europe, Scep Invaders. Le Talent Report issu de ce travail sera présenté en février 2018.

 

Etonnez-moi !

Frank Bournois échange régulièrement avec des étudiants, des trentenaires, des personnes hors de son cercle académique. « A chaque rencontre je n’ai qu’un mot d’ordre : Etonnez-moi ! Parlez-moi d’une nouvelle technologie, d’une astuce managériale. » Dans cet esprit, le directeur a emmené 40 jeunes en croisière sur la Seine le 14 mai.

 

14h30 Réunion avec le secrétaire général, Etienne Desmet, pour évoquer le processus d’autonomisation. « Nous faisons un point sur le business plan. C’est une véritable horlogerie suisse prenant en compte une multitude de paramètres qui doit nous mener à l’autofinancement. »

 

14h55 un professeur a demandé à rencontrer Frank Bournois en urgence. « Dans ces cas-là je me libère toujours. »

 

15h00 Conf call pour un point d’avancement sur le plan stratégique avec les directeurs des 6 campus (Berlin, Londres, Madrid, Paris, Turin, Varsovie). Ce point est aussi un préliminaire au prochain Comex.

 

15h30 Meeting with myself ! Le Dean se réserve chaque jour un moment pour réfléchir, travailler sur ses dossiers au calme. « J’ai besoin de ces pauses pour réfléchir sans être happé par l’opérationnel. J’avance sur un point très important de notre plan : le distinguo entre la gestion fédérale de l’institution et locale dans chaque campus. »

 

180 professeurs permanents dans 5 ans

16h30 Rencontre avec le Doyen de la faculté, Béatrice Collin. Ils travaillent sur le projet digital de manière à y associer le corps professoral, « sinon cela ne fonctionnera pas ! Nous avons 140 professeurs permanents, ils seront 180 dans 5 ans. » L’école passera dans le même temps de 3 700 à 6 000 étudiants.

 

17h45 Court échange avec le président des Alumni, Arnaud Nourry, PDG d’Hachette Livres et de Lagardère Publishing. « J’ai pour règle d’associer la communauté à nos réflexions. »

 

18h00 Frank Bournois fait un break pour se livrer à une activité personnelle: un cours par Skype de prononciation d’estuary english (anglais branché) avec un acteur. Passionné par sa langue maternelle, le directeur continue à l’explorer. A 16 ans, il « s’amusait » déjà à traduire de l’anglais au latin !

 

Connecté aux élèves

18h45 Le directeur descend dans le couloir des étudiants pour discuter avec eux autour d’un verre dans leur bar, le Quatter. « J’aime ce lieu et il est primordial pour moi d’échanger avec les élèves, de rester connecté à eux, car tout ce que nous faisons ici, c’est pour eux ! »

 

ESCP Europe pour toujours !

19h00 Moment important pour le Dean, la remise de diplômes. Ce soir, 100 étudiants des executives mastères spécialisés reçoivent leurs passeports pour une nouvelle vie professionnelle. « Comme toujours, il règne une grande émotion, nos étudiants intègrent la communauté de nos 50 000 anciens. C’est la consécration de notre engagement à tous. C’est un moment de fierté et de joie. »

 

21h00 Frank Bournois se rend à l’aéroport, il passera la journée suivante sur le campus de Berlin.